AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum ouvert depuis le 28.12.2016. Bienvenue à New York City.
Important : Merci de privilégier les personnages prédéfinis. Nous recherchons activement des gens pour TerraSave et une majorité de Garçons~

Partagez | 
 

 MINI-ÉVENT || Scission d'Avion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maître du Jeu
Compte Fondateur
GOD

avatar

Messages : 560

MessageSujet: MINI-ÉVENT || Scission d'Avion   Ven 6 Avr - 12:34


EVENT || SCISSION D'AVION


Le vol 3256 de l'American Airline à destination du Caire effectuait son vol sans problème, les passagers passaient le temps comme ils pouvaient et les hôtesses s’occupaient d’eux. Alors que l’appareil était au dessus de l’Océan Pacifique Nord, les commandes ne répondirent plus, la radio fût hors service et enfin l’appareil piqua du nez. Le pilote et son co-pilote se battirent avec les commandes pour le redresser, et ils y arrivèrent et réussir à le diriger tant bien que mal vers une île qu’ils aperçurent, l’avion arriva sur l’eau avec bien trop de vitesse, commença à se redresser avant de frapper la plage avec violence, les moteurs droits étant arrachés à ce moment-là. Mais il ne s’arrêta pas là, et continua sa course dans la jungle, ses ailes se fracassant contre des arbres, la queue de l’appareil fut arrachée par une grosse branche le tranchant ainsi en deux, les parois de la carlingue se disloquèrent, emportant avec elles des rangées de sièges, et les passagers sanglés dessus.

Que ça soit dû au hasard ou au destin, la partie de l'arrière de l’appareil ne comptait que peu de passagers, donc il n’y eu que peu de victimes. La queue tournoya dans la forêt, alors que l’avant continuait son chemin sans elle, arrachant les arbres autour elle et dessinant une nouvelle clairière chaotique. Les passagers survivants sortirent tant bien que mal avec une bonne nausée quand la carcasse de métal se décida enfin à s’immobiliser. Étudiant les environs et soignant les blessés, ils commencèrent à fouiller dans les bagages et ce qui restait du matériel de l’avion pour trouver des choses utiles. Mais le temps n’était pas avec eux et il se mit à pleuvoir avec force, les obligeant à partir à la recherche d’un abris. Après avoir marché sous une pluie torrentielle pendant ce qui leur sembla des heures, le groupe de survivants arriva à l’orée de la forêt. Et devant eux s’étendait une immense zone déboisée avec plusieurs bâtiments et des routes goudronnées bien qu’en très mauvais état, la forêt commençant petit à petit à reprendre ses droits sur les lieux. La zone était entourée après un grillage haut mais troué de toute part avec un grand panneau avec des inscriptions en russe accroché près d’une guérite de garde. Ceux sachant lire le russe trouveront le nom de l’ancienne base militaire que le groupe vient de découvrir “Base Balalaïka”. Mais laissant cette découverte de côté, le groupe courut se mettre à couvert dans le bâtiment le plus proche qui était l’ancien pôle administratif de la base. C’est alors qu’une voix inconnue les interpella, provenant de haut-parleurs cachés un peu partout dans l’ancienne base.

« Bienvenue dans ma nécropole, chers survivants, et préparez-vous à y mourir, vous rejoindrez ceux qui vous ont précédé sur les marches que mes créations graviront pour établir un nouvel ordre! Survivez aussi longtemps que possible à ceux qui n’ont pas été élus et qui sait, vous trouverez peut -être le coeur du temple et pourrez faire partie des élus qui recevront la bénédiction du nouvel Ordre. »

Des spots eux aussi cachés s'allumèrent, braqués sur certaines constructions, montrant des organes humains cloués sur les portes, certaines seront ouvertes d’autres non, toutes renfermant des informations à découvrir, mais reste à savoir à quel prix. Une lumière s'alluma aussi dans le bâtiment administratif, illuminant une carte complète de la base accrochée à l’un des murs, certains bâtiments portaient un dessin d’organes peint visiblement avec du sang. Ensuite des rugissements sauvages se firent entendre mais impossible d’en trouver la provenance.

Quelque part, une silhouette assise confortablement sur un fauteuil observait les actions des agents, via des écrans de télévision, sur d’autres on y voyait l’équipe Alpha, sur d’autres encore le premier groupe de civils. Et la silhouette se mit à rire un rire aigu et emprunt de folie, la partie ne faisait que commencer.

Ordre de Poste: Clarke Winchester - Leon S. Kennedy - Aela Winchester - Donald Lebeau - Helen Reddington


LIENS RPs PNJs
↑↑ N'hésitez pas à venir demander en MP ↑↑
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://residentevil-genesis.forumactif.com
Clarke Winchester

avatar

Messages : 94

[INFO BOX]
langue(s): Anglais [US]
inventaire:
spécialisation: Combat à Mains nues et armes à feu

MessageSujet: Re: MINI-ÉVENT || Scission d'Avion   Dim 8 Avr - 16:02

Moi qui pensais vivre un voyage plutôt calme et ben c’était vraiment tout sauf le cas. Comment on avait pu en arriver là ? Moi qui n’était déjà pas fana de tout ce qui vole, ben là a mon avis j’étais pas prête de reprendre l’avion avant belle lurette foi de Winchester ! Ce qu’il s’est passé ? Oh rien de bien méchant si ce n’est que notre avion volait tranquillement vers Le Caire avant qu’il ne se crash. Concrètement, je n’avais pas vraiment eu le temps de comprendre ce qu’il se passait et j’avais été assez terrifiée aussi. J’avais vu ma vie défilée et en plus je n’étais pas seule dans cet avion on était plusieurs dont deux membres de ma famille, Aela et Donald. Je ne savais pas s’ils allaient bien pour le moment trop mal en point de mon côté.

L’appareil avait été scindé en deux sans que je ne voie qui était venu dans mon groupe à moi. Mais après avoir repris mes esprits et vu qu’on avait échappé au pire, je me détachais afin de faire le tour des passagers autre que moi. Je retrouvais Aela et Donald sans trop de peine et fut soulagée de voir qu’ils n’avaient pas l’air trop blessés. Bon on avait pris quelques éclaboussures diverses dans le visage donc on avait certaines plaies, mais ce n’était rien de bien méchant vu ce que l’on venait de vivre.
J’imaginais mille fois l’inquiétude de Meredith quand elle allait apprendre que mon avion s’était crashé.

Parce que j’avais du mal à croire qu’elle puisse ne pas être mise au courant pas les médias. Un truc comme ça aussi gros, ça finit forcément par s’apprendre. Mais pour le moment, je devais me recentrer sur notre situation. On était paumé au beau milieu de nulle part, et il fallait qu’on trouve un abri vu la flotte qui tombait. On dut donc avancer après avoir pris quelques objets utiles sur ce qu’il restait de l’avion.

On avançait depuis des heures en tout cas, ça me paraissait interminable, quand on tombait finalement sur un camp. On alla dans le bâtiment le plus proche pour être enfin au sec, parce que cette pluie ne semblait pas vouloir s’arrêter et qu’on allait vraiment finir pas avoir froid, mouillés comme on l’était. On allait devoir faire un feu, ou je ne sais quoi histoire de nous réchauffer. Enfin ça ce serait peut-être plus tard, car une voix venue de nulle part résonna dans le bâtiment.

Des projecteurs s’allumèrent et nous montrèrent divers choses à commencer par beaucoup de trucs très glauques et franchement écœurant. Une vraie boucherie, avant que finalement, ce soit une carte qui nous fut montrée et c’était déjà davantage utile pour la suite. La voix avait fait son speech et était partie comme elle était venue. Je regardais les autres tandis que des bruits vraiment pas engageant résonnèrent.

Putain, on a vraiment pas de bol. Déjà l’avion qui se crash après une flotte pas possible et maintenant un musée des horreurs et un mec qui veut de toute évidence nous faire la peau, en plus de grognements étranges dont on ne s’est pas la provenance. Dis moi sœurette, tu crois qu’un jour on pourra aller quelque part sans tomber dans les emmerdes jusqu’au cou ?

J’analysais notre situation, et pour le moment on était plutôt mal barré. Mais bon avec Aela en experte de survie ça devrait le faire. Donald avec son expérience pourrait certainement nous amener quelques idées intéressantes aussi. Restait à savoir qui était les deux autres personnes du groupe.

J’en ai oublié de me présenter avec toutes ses conneries. Moi c’est Clarke Winchester, elle c’est ma jumelle Aela et le grand ténébreux c’est Donald notre oncle. Je ne vous ai jamais croisés vous deux, comment vous vous appelez et quelles sont vos talents ? Autant qu’on sache ce que chacun de nous peut faire pour parfaire au mieux à notre situation vous ne pensez pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leon S. Kennedy
"1998. I'll never forget it... "

avatar

Messages : 25

[INFO BOX]
langue(s): Anglais [US]
inventaire:
spécialisation: Aucune

MessageSujet: Re: MINI-ÉVENT || Scission d'Avion   Dim 8 Avr - 20:15

  • SCISSION D'AVION
    Clarke WINCHESTER, Aela WINCHESTER, Donald LEBEAU & Helen REDDINGTON
Ouais... Bah comme dirait Leon « S'était vraiment pas de chance »... Lui qui pensait tout simplement prendre quelques jours de congé, et aller se doré la pilule en Egypte... Comme quoi la malchance au fesses lui tombait encore dessus. Et c'est clairement assommé que le jeune homme finira par rouvrir les yeux, serrant les dents en grimaçant, Leon se redressera en se tenant la tête, avant de regarder autour de lui. Kennedy était à ce demander comment ce genre de choses pouvait lui arrivé... l combattait les ABO depuis Raccoon City et monsieur finissait sur une île mystérieuse lors d'un crash d'avion... Mais bien sur... Et après la bonne fée allait débarquer hein ? Conneries...

L'Agent finira tout de même par se relever, allant voir s'il y avait des survivants, coup de chance, il semblerait que trois personnes avaient survécu à se crash et s'était plutôt une bonne chose. Le tout était de savoir s'ils tiendront le coup jusqu'à l'arriver des secours... Dans quel cas ils arrivent un jour. Parce que ça, s'était une autre question. Enfin, le châtain se mettra à suivre le trio, étrangement en ayant l'impression d'être suivit et observer... l détestait ce genre de choses... être épier de cette façon... Plissant le regard, il avait bien l'impression qu'on venait de lui toucher la joue... L'épaule... Par un truc complètement invisible. Et il se souviendra clairement de qu pouvait faire ce genre de choses... P'tin... Il ne mettra pas longtemps pour finir par ralentir un peu, exprès bien sur, et dès lors ou il sentira une main lui toucher le visage, lui attraper fermement le poignet.

« Bon sang, t'as finis oui ? Cesse de jouer. Et puis qu'est-ce que tu fous ici ? »

Un soupire s'échappera de ces lèvres avant de finir par attraper sa veste fétiche qu'il avait encore sur lui pour le tendre à la jeune femme, avant de chopper un pantalon dans une des valises et sacs éparpillé sur la plage et de le lui donner aussi.

« Dépêche toi, il faut rejoindre les autres. Et surtout... Abîme pas ma veste, j'y tiens. »

Et pas qu'un peu. Le jeune homme secouera la tête doucement, alors qu'il tourna le dos à la brune, tout en se mettant à avancer de nouveau. Elle avait intérêt de se grouiller. Enfin, il avait pas l'air de se préoccuper plus que sa de la jeune femme, avant de finir par rejoindre les autres et de regarder autour de lui quand ils arriveront dans la grande pièce... Mouais... Il y avait une odeur étrange... Jusqu'à ce que la voix se fit entendre, Leon fronça les sourcils en écoutant attentivement ce qu'il disait, tout en regardant autour de lui... Mouais, encore un fou qui voulait s'amuser. Comme quoi, il y avait pas qu'Umbrella Corporation qui avait des tarés dans leur rang hein.

Kennedy finira par poser le regard sur les trois autres, visiblement tous de la même famille d'après ce que Clarke disait. Alors qu'il vint à croisé les bras sur son torse.

« Leon Kennedy, agent gouvernemental et elle... C'est Helen. Elle est sous ma protection. »

Autant éviter de dire qu'elle était infectée pour commencer hein ? Après tout, Leon ne connaissait pas ces gens et préférait éviter d'affoler qui que se soit ou qu'ils désirent faire quo que se soit à la brune.




« 1998, I'll never Forget It. »
« How would i know!? »

everytime i try to flee from all the world misery and all this biological stuff, i can't. because i'm made to stop them. on my first day, i was in Raccoon City...

Leon parle en slateblue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aela Winchester

avatar

Messages : 49

[INFO BOX]
langue(s): Anglais [US] Mandarin [CN]
inventaire:
spécialisation: Survie, Guerilla, Endurance/Tir

MessageSujet: Re: MINI-ÉVENT || Scission d'Avion   Mar 10 Avr - 1:21

Un petit voyage en Égypte, en famille ! C'était une bonne nouvelle même si honnêtement, Aëla en avait un peu sa claque, que ses sœurs partent soudain en vacances sans rien dire ! Voilà qu'il fallait rejoindre Lena suite à un mystérieux message. Elle était terriblement agacée par ca, après la jumelle, le tour du bébé ! Ce serait qui ensuite ? Donald ? Non mais franchement ! Enfin... Ils étaient en rangée côté fenêtre, Clarke ayant la vus sur les nuages, et Donald étant entouré de ses nièces. Et Aëla n'avait pas lâcher beaucoup de mots du voyage, faut dire qu'en plus on l'avait foutu encore plus en rogne, quand elle avait sonner à cause d'un simple couteau de chasse au portique de sécurité ! Obliger de se le faire garder jusqu'à son retour ! Mais quelle connerie ! sérieux ! Une bande d'incapables refusant qu'on voyage avec un petit couteau de rien du tout ! Bon ok elle cherchait peut-être la petite bête. Au moins, y avait le seigneur des anneaux, la communauté de l'anneau, a regarder sur les écrans des sièges de l'avion ! Un bon film, assez long pour un petit bout de trajet, entrecoupé d'un petit goutté servis par les hautesses.
 
Un autre point positif, c'était les pyramides, le soleil, et son trek dans le désert du Sinaï, dont elle avait déjà tout prévus niveau parcours et équipement, en solitaire ou avec ceux et celles de sa famille désirant l'accompagner. Même si Lena avait intérêt a leur présenter Noah, son chéri, car c'était forcément pour ca qu'elle les conviait. Peut-être un mariage ? Bon ok c'était un vieux, et un supérieur de son boulot, mais elle ne s'y opposerait pas pour autant. Même si ça allait être franchement bizarre les présentations entre Noah et le tonton Donald, d'un âge déjà plus équivalent. Se perdant dans toutes ses pensées, elle finit par sentir ses paupières assez lourdes puisn par s'assoupir durant son film, qui était presque terminé à ce moment-là. La tête côté couloir de passage des hautesses, un petit filet de bave coulant du coin de ses lèvres, elle se réveilla soudain, et constata que l'avion était pourvu d'un système de réalité augmentée ! Un truc assez proche de la réalité virtuelle, qu'elle avait tester cinq ou six ans plus tôt avec le virtualboy de Nintendo. En effet, la foret recouvrait l'ensemble de l'avion !
 
« Waw, c'est saisissant ! » se dit-elle intérieurement, avant de se frotter les yeux doucement, un peu la tête dans lcul quand-même, regardant à côté d'elle, son oncle semblait faire la sieste et s'être renversé son jus de raisin sur la figure, haha ! Attends, depuis quand il bois du jus de raisin ?! « TONTON » criait-elle instinctivement et du coup sans penser à regarder l'assise de Clarke. Qui par ailleurs se trouvait être vide, sa jumelle, comateuse et se remettant du choc à sa manière, déjà debout. Peut-être même que son siège c'était decroché de sa rangée. Bref, Aëla se jeta vers son oncle mais remarqua connement qu'elle était encore attachée a cette foutue ceinture. Elle la défit donc assez vite, peut-être un peu trop puisqu'elle du s'y reprendre à deux fois en se forçant à se calmer entre le premier et le second éssai. Une belle entaille au niveau du front. Elle retirat son haut, un joli petit chemisier, pour appuyer sur la plaie après l'avoir essuyer pour regarder sa profondeur et si quelque-chose était dedans et fort heureusement ce n'était pas le cas, aucun corps etrangé de prime abord. Bref, elle appuya donc avec le vêtement sur ladite plaie pour empêcher le sang le sortir. « Merde merde merde.. Comment ta pus dormir pendant un crash ! » se dit-elle à elle-même non sans colère. Défaisant sa ceinture d'une main pour faire tenir le tissu sur la plaie le temps qu'elle fouille ses affaires. Attrapant son petit sac à dos de montagne dans lequel se trouvait une poche plastique, fermée et réglementaire dans les aéroports pour transporter des médicaments et autres. Aëla n'avait emporter qu'un gel pour les mains, antiseptiques. Et des gélules pour nettoyer l'eau. Elle sortit donc le premier et mis le sac sur son dos. Relevant seulement la tête de son oncle pour d'autant ralentir les saignements et fourrant le gel dans une poche et les gellules dans l'autre : Bouge pas Tonton, je regarde si Clarky... »

Bon ok, la elle vis que Clarke était un peu à l'ouest à sa façon de marcher, probablement un choque aussi pendant le crash, mais aucune plaie ni aucun saignement n'étaient visibles, un peu rassurée elle ne vit d'ailleurs pas qu'elle-même était légèrement blessée. L'adrénaline. « Bon, je peux désinfecter, faut plus de linges pour éponger et bloquer l’écoulement, une civière et de quoi faire une aiguille pour recoudre plus tard, avec le fil d'un vêtement... Donc, Les fringues des morts et un os... » elle grimaça à l'idée de démembrer un des passagers mais c'était pour s'occuper de son oncle alors ! « HE, CLARKY ! » Ouai bon, la suite, c'est qu'à deux elles allaient mettre seulement quelques minutes. Aëla gardant pour elle l'idée de choper quelques doigts avec un bout de carlingue tranchant sur un macchabée; Mais trouva juste à ses pieds un Couteau et pas un petit modèle, sérieux, comment il était rnetré avec lui ?! Le pire, c'est que lee type assis à côté en avait lui aussi un....x2 Ce qu'elle fit d'ailleurs et les fourras dans la poche plastique hermétique vide. Gardant aussi le bout de ferraille assez petit et fin, le mettant lui aussi dans son sac à dos avec les couteaux quelle donnerait par la suite un à sa jumelle et l'autre à son oncle une fois remis sur pieds. À ce moment elle crus sentir quelqu'un se faufiler et éleva la voix 'HEY, Ca va ? Vous avez besoin de soins ? » et attendit quelques secondes, sans obtenir de réponses. Il y avait bien un drôle de type qui semblait en bon état mais ce n'était pas lui, puisque ce dernier se trouvait bien plus loin pour l'instant.

Pour la suite, un siège qui c’était décroché servirait de civière pour leur oncle. La sangle de sécurité permettrait de le maintenir en place mais là encore, il allait y avoir un peu de temps de perdu à fixer sa tête, ses jambes et ses bras. Ainsi qu'à faire des sangles pour qu'elle puisse tirer ce dernier sans être trop encombrée. Fort heureusement, elles trouvèrent à la fois de la ficelle, du bois et de belles pierres tranchantes assez solide, ce qui arracha un beau sourire à l'albinos au passage. Bref, un bon moment et alors qu'elles faisaient le tour des cadavres pour voir s'il y avait encore des gens à sauver, moment qui ne révéla que d'horribles cadavres mais aussi, une lampe torche, que Clarky avait trouver. Après cela, Aëla et Clarke se retrouvaient hors du bout de carcasse d'avion avec leur oncle sur civière. La plus âgée des deux qui était côté hublot en vol suggéra de rejoindre un vieux bâtiment dans la foret qu'elle avait pus voir lors du survol de l'avion. Si la plus jeune aurait plutôt proposer la plage en temps normal, pour être repérable par les secours, avoir accès aussi à une zone de nourriture plus aisée et être plus loin des espèces hostiles de la foret, l'idée d'être à l’abri dans un bâtiment désaffecté pour la nuit était d'autant mieux. Il pouvait aussi y avoir des lignes telephones encore en usage possible, des gens ou une tour radio ou satellite. En plus, être au sec pour les plaies de leur oncle serait un avantage à long terme ! Et puis, ce serait idéal comme camp de base. Surtout si leur petit groupe devait rester ici un moment. Elle chuchotât néanmoins à sa sœur : « Je crois qu'on est plus que quatre, si on nous observe, ce n'est pas pour rien.. » puis repris plus fort : « Va pour ca ! » et tournant son regard vers le mec toujours esseulé « Zetes pas obligés de faire la tête, vous pouvez nous suivre ! On vous mangeras pas. »

La pluie tomba durant la marche. Digne d'une mousson, les nuages sombres, et la foret déjà elle-même peu éclairée, ca allait vite devenir compliqué, mais ni bagages à récupérer ni rien d'intéressant vus que le cockpit n'était pas avec leur morceau d'avion. « Tu devrais marquer les arbres avec le bout dl'engin que j’ai dans mon sac Clarky, manière de retrouver notre chemin, on ne sait jamais,..Ah et prend un couteau aussi. » Elle grogna un peu, tout en tirant son oncle « Ca me rappel le paquetage militaire, haha, TONTON FAUT QU'TU PERDRES DU POIDS ! » Criait-elle même s'il était dans les vapes. Manière probablement de se rassurer sur son état parc-qu’au fond ça pouvait être minime comme assez grave : « Faudra que tu changes le linge de temps en temps. » fit-elle remarquer à l'attention de son aînée, parc-qu’elle était déjà bien chargée entre son sac et la civière de Donald. Ses pensées partirent du côté de leur père et surtout de Lena, la petite dernière, qui allaient être complètement défaite en apprenant la disparition et le crash supposé de l'avion... Lena avait déjà beaucoup subit, la mort de leur mère lors d'un vol d'essai. La disparition de Clarke et Aëla lors d'une mission à l’étranger et leur présumée mort. Les événements de Racoon où étaient aussi les deux jumelles et maintenant ca... Ca commençait à devenir une habitude, fallait vite trouver un moyen de donner signe de vie. Mais avant tout fallait penser à trouver l’abri, soigner leur oncle, et faire un arc et des flèches pour se chopper à manger dans le garde-manger qui les entouraient.

La marche fut assez longue et pas plus éprouvantes que ca, les marches militaires, c'est souvent en pleine nuit, avec le paquetage de soixante kilos sur le dos, les ranger qui font mal aux pieds et dans la rivière, glaciale, sous la pluie quand la chance n'est pas avec eux. Et ça, juste en marche normale d'entraînement. Alors, ouai, c'était presque une promenade de santé, sinon Qu'Aela perlait de son propre sang, une belle entaille au bassin qu'elle n'avait toujours pas pris le temps de regarder. Même si elle sentait bien une gêne. Tous furent probablement soulagés de voir enfin les grillages rouillés et plein de plantes grimpantes et la cour en triste état donnant sur quelques bâtiments à l'allure de film d’épouvante. Celà n'étant biensur pas arrangé par les nuages sombres, la pluie et quelques éclairs d'un orage lointain. Enfin un abri, pour la pluie mais aussi contre les bêtes, le vent, l'orage, bref, un abri ! S'il était encore en assez bon état pour ca. « N'empêche, c'est bizarre qu'il n'y ait pas plus de plantes sauvages dans la cour... » Remarqua l'albinos tout en pénétrant dans celle-ci. Son regard se porta sur le panneau à l'entrée qui était écrit en cyrillique. Inutile de savoir lire le cyrillique pour savoir reconnauitre l'alphabet Russe.

C'est en entrant dans le premier bâtiment à portée qu'Aela pus enfin se défaire du paquetage et retourner s'occuper de son oncle, en désinfectant la plaie qui d'ailleurs semblait déjà moins saigner. Ce devait être le passage d'une veine, et peu profond. Elle passa une main dans les cheveux de celui-ci, l'air un peu soucieuse malgré tout. Et défit aussi chacun de ses liens consciencieusement et cela, même lorsqu'une voix sortit de haut-parleurs s'adressa visiblement à eux. Nécropole, mourir... Élus... « Ok tonton, la c'est le moment de te réveiller, on n’a pas d'armes pour tenir une position, Clarky et moi on ne pourras pas faire grande chose si le taré qui vis ici n'est pas seul. »

Parlant de Clarke, elle faisait les présentations, puisque durant la marche en foret, la voyeuse c'était montrée, restant d'ailleurs assez discrète en marchant avec l'autre type. Autre type qui parla pour les deux. Prétendant être du gouvernement malgré son âge avancé. Et fit remarquer que la petite demoiselle avec lui était sa protégée. Mouai, au moins ils avaient la chance de se connaître eux aussi. Personne ne souffrant d'avoir perdu quelqu'un de proche dans ce crash. Aëla se redressait donc et fit face aux deux 'inconnus' tout en sortant de sa poche de la bouffe qu'elle avait trouver sur un cadavre, celui aux doigts tranchés, un peu de charcuterie, sans rien d'autres. « je crois qu'on vas tous être sous la protection les uns des autres jusqu'à sortir de cette merde en réglant son compte au bouffon qui scache derrière ses haut-parleurs. » elle mangea une tranche et pour expliciter son propos tandis la nourriture aux autres. Partager la bouffe, rien de tel pour montrer qu'on doit se faire confiance et s'entre aider. « Faudrait aussi qu'on trouve de quoi se défendre et qu'on sécurise une salle rapidement. Ca à l'air d'être un genre de base, alors, doit y avoir des salles avec des portes blindées.. »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Donald "speedy" Lebeau

avatar

Messages : 32

[INFO BOX]
langue(s): Anglais [US] français[fr]espagnol[esp] notion de russe
inventaire:
spécialisation: Sniper/opérateur de tank

MessageSujet: Re: MINI-ÉVENT || Scission d'Avion   Mer 11 Avr - 22:58

A peine étais-je revenu de ma mission au Kenya que je repartais déjà pour l’Afrique.Si j’avais su cela plus tôt, je serai resté sur place. En effet, à mon retour, j’avais été contacté par Aela qui m’avait appris que Lena nous conviait au Caire en Egypte pour une surprise. Ce qui donnait une impression de déjà-vu et ce coup-là je n’avais pas de motif pour m’esquiver, et au final les choses s’étaient bien terminé puisque Aela et Clarke s’étaient réconciliés.

Bref tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes sur un vol tranquille.Enfin mis a part cette grosse valise que j’avais eu du mal a caser dans le port- bagage au-dessus de nous mais la persévérance avait triomphé une fois de plus.J’avais fini de lire mon livre et je me pris à regarder par le hublot. J’étais trop éloigné pour avoir une bonne vue pour bien voir le paysage mais quelque chose captiva mon attention….des formes qui se déplaçaient. Je détachai ma ceinture et me leva en me penchant, par dessus le siège devant moi, pour regarder à travers les autres hublots. Je ne vis rien et me dit que ça avait devait être un effet d’optique dû à l’altitude, ce genre de chose pouvait arriver, mais c’est alors qu’a nouveau je vis ces formes.Est-ce que ça glissait ou est-ce que ça volait ? Un troupeau d’oiseau peut-être mais quelque chose me disait qu’il ne s’agissait pas d’une escadrille de pigeons. Quoique que c’était, ça arriva au niveau de l’aile de l’avion...et pénétra dans un réacteur...oh non….celui-ci explosa. Je me redressai mais l’avion s’ébranla me faisant me cogner contre le compartiment à bagages alors que son couvercle s’ouvrit violemment dans ma tête suivit par cette grosse valise, me faisant retomber dans mon siège avant que je ne perde connaissance.

Je repris doucement connaissance en entendant des voix. Clarke qui nous présentait elle moi et Aela à quelqu’un d’autre, un homme qui se présentait comme un agent gouvernemental et présenta une fille en disant qu’elle était sous sa protection.

-Ah ah, le comique, en disant «  je suis agent gouvernemental et cette fille est sous ma protection » c’est le meilleur moyen d’attirer la suspicion sur elle...ugh ! Commentai-je avant de m’interrompre et de porter la main à mon front

J’examinai les soins qu’on m’avait fait mais je pouvais y reconnaître la patte d’Aela. Celle-ci était en train de parler à Léon et Helen.On était cinq mais les propos d’Aela n’étaient pas rassurants.

-Oh là, quelqu’un peut m’expliquer ce qui s’est passé depuis...le crash ?


Les faits indiquaient que quelqu’un avait organisé tout ça et avait apparemment préparé des défis à notre intention.

-Avant de me faire assommer, j’ai entraperçu des trucs bizarres. Je pense que ça a fait péter les réacteurs et causer le crash.


Enfin vu que j’étais sur le carreau, je ne savais pas comment les faits s’étaient suivies jusqu’au crash proprement dit
Je regardais autour de moi et vu qu’on était dans une grande salle. Aela avait parlé d’une base.

-Hmm,il me semble qu’on devait être au dessus de la Russie. C’est un grand territoire qui a conservé de multiples sites bâtis au cours de la guerre froide.Aujourd’hui une bonne partie de ces sites ont été abandonné mais restent en bon état et potentiellement opérationnels pour quiconque saurait s’y prendre.Il faut prendre connaissance des lieux pour les sécuriser comme l’a dit Aela. Si on pouvait mettre la main sur un plan ce serait génial...et récupérer du matériel.Il faudra aussi fixer des tours de garde.De ce que je comprend on nous a amenés ici pour faire une partie de tomb raider en grandeur nature.

J’étais toujours sur ce brancard. Je profitai de pouvoir récupérer encore un peu avant de devoir me lever vu qu’apparemment c’était le calme avant la tempête. Je regardai ensuite la brune et m’adressai à elle.

-Tu es qui toi ?Sans offense, je ne pense pas que tu sois la fille du président même ça aurait pu expliquer pourquoi un agent gouvernemental tiendrait à te protéger.

Leon avait dit que c’était sa protégée et pour le moment notre groupe comportait deux gradées des swat, un agent gouvernemental et un vieux baroudeur. A croire que l’organisateur de la game avait spécialement sélectionner ses invités , si tant est qu’il ait aussi anticipé leurs chances de survie a un crash, et donc ça me paraissait difficile d’imaginer que cette Helen oit une simple boulangère.

Et alors que je croisais les bras contre mon torse, j’eus la surprise de sentir quelque chose. Un lance-fusée chargé. J’imagine que c’était encore un tour de l’hyperactive Aela. Ce serait mieux que rien pour se défendre même s’il avait évité de gaspiller son unique munition.J’avais aussi mon téléphone portable Je l’avais eu récemment mais bon je ne m’attendais pas a ce qu’il soit très utile car il était peu probable qu’on ait accès au réseau par ici. Néanmoins je le sortis car j’avais un doute sur quelque chose. L’écran était fissuré mais restait lisible. Je consultai l’exemplaire du message de Lena qu’on m’avait retransmis mais que je n’avais pas lu jusque-là. Quelque chose me frappa.

-Dites les filles, ce n’est pas le genre de votre sœur de faire des smileys...or ce message en a….j’ai comme l’impression qu’il s’agit d’un faux message...ce qui voudrait dire qu’on nous a espionnés et piratés.


Fait d’autant plus troublant que la supercherie aurait pu être vérifiée si on aurait contacté Lena...à moins que…

-Merde, j’espère que Lena n’a pas de problème de son côté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Helen Reddington

avatar

Messages : 9

[INFO BOX]
langue(s): Anglais [US]
inventaire:
spécialisation: Aucune...

MessageSujet: Re: MINI-ÉVENT || Scission d'Avion   Sam 14 Avr - 17:15


L'île du bonheur...
Voyage vers l'horreur !

Des vacances, pour tout recommencer et oublier le passé néfaste. Tout avait été préparé comme il le fallait. En compagnie de Kahina, elle était partie en direction du Caire. L’Egypte, les pyramides, le désert, les momies, tout ça. Un rêve pour l’infectée, ça faisait combien de temps qu’elle n’avait pas fait de voyage purement touristique ? Trop longtemps. Tellement de chose à rattraper, ne vaut mieux tard que jamais pour commencer n’est-ce pas… Depuis que Kahina avait récupéré la formule de son sérum et qu’elle en avait créé avec l’aide de personne extérieur, l’infectée était tranquille, elle avait sa dose à chaque fois. Plus besoin d’économiser sur ses capacités. Les deux jeunes femmes étaient dans l’avion en direction du Caire, en première classe bien évidement. Helen n’était pas à l’aise dans ce genre d’appareil, trop haut en altitude, c’était le moyen de transport le plus dangereux du monde de son point de vue. N’étant pas rassurée, malgré les heures passées en l’air. Kahina avait tout fait pour la rassurer, mais rien ni faisait… Dans le fond ce qui avait calmé la femme stressée c’était le fait qu’elle connaissait des passagers autres que Kahina. Elle les avait sentis et entraperçus pour certains. Au moins si l’avion se crasher elle mourrait bien entourée… Elle aurait mieux fait de ne jamais y penser…

Helen piétinait assise à sa place, elle grognait, maltraitait les accoudoirs avec ses ongles. S’était long ce voyage. Elle ne s’était pas approchée d’un seul hublot, elle les évitait comme la peste. Chaque turbulences étaient une tortue, elle se crispait, elle n’était décidément pas à son aise. Elle qui avait d’habitude si grand appétit, avait rien mangé depuis le départ, ça prouvait bien que quelque chose n’allait pas chez elle. Se reposer ? Elle avait essayé mais ça n’avait rien donné au final. Trépignant d’impatience, elle avait hâte que ce morceau de ferraille volant se pose et qu’elle puisse partir à l’aventure en Egypte avec son espionne favorite. Elle ne saurait comment la remercier assez pour tout ce qu’elle avait fait pour elle… Peut-être se calmer et apprendre à vivre normalement serait déjà un bon pas. Se trouver un travail et gagner de l’argent pour lui faire des cadeaux. En ce moment beaucoup de chose se bousculaient dans les pensées de l’infectée et ce voyage devait l’aider à remettre dans l’ordre dans ses idées. Elle devait se détendre jusqu’à l’arrivée…

Un énième soupire sortis de ses lèvres, elle en avait assez, une envie de se dégourdir les jambes étaient en train de la rendre folle. Elle devait retourner se promener dans les allées de l’avion et peut être retrouvé d’autres personnes une nouvelle fois. Ayant déjà vu Senua, sa grande amie du Bronx, elle aurait bien voulu lui parler mais une turbulence avait vite fait courir l’infectée en lieu sûr. S’excusant auprès de Kahina elle partit se promener dans l’avion se tenant sur le haut des sièges pour se déplacer. Son regard vagabondait sur les frimousses des passagers, elle se demandait si elle était la seule qui n’aimait pas prendre l’avion. Ils paraissaient tous si calme vacant à leurs occupations ou leur sieste. Dire qu’ils allaient tous au même endroit, le monde est petit de se retrouver ainsi avec des gens qu’elle connaissait vers la même direction. Avec un peu de chance elle pourrait les croiser à l’atterrissage, et pendant son séjour ça serait tellement super. Elle pourrait présenter ce petit monde à Kahina et lui montrer qu’elle n’avait pas fait que des conneries durant ses absences. Se dirigeant vers le fond de l’appareil, elle alla aux toilettes pour se rafraichir un peu…

Alors qu’elle sortit du toilette l’avion trembla, des turbulences beaucoup plus violentes qu’avant… Non l’avion piquait du nez carrément… Les cris de panique commencèrent à s’élever partout dans l’avion. Qu’est ce qui se passait ? L’avion allait s’écraser ? Helen paniqua alors qu’elle avait manqué de se casser la figure dans l’allée de l’avion elle avait muté par réflexe et planta ses griffes là où elle put pour se maintenir et ne pas tomber. Heureusement personne ne fit attention à ça, même les hôtesses qui étaient au bout avec elle s’acharnait plus à survivre qu’autre chose. L’infectée pensa à Kahina… Senua qu’elle avait aperçus, elle espérait qu’elles aillent bien toutes les deux. Elle n’avait pas la force de garder les yeux ouverts… Fermant les paupières, ses oreilles souffraient des cris, des bruits brutaux qui résonnaient autour et dans l’appareil. Pour la première fois depuis longtemps elle avait peur… Mourir… Elle allait mourir… Non pas comme ça, pas sans se battre ! Mais contre qui au juste ? Elle ne pouvait rien faire contre un avion qui se crashait. Peut-être était-elle en train de rêver finalement, à force de paniquer elle avait dû s’assoupir et du coup elle faisait un cauchemar…

L’appareil se scinda en deux, la queue ou se trouvait Helen vola dans tous les sens, elle était horrifié, elle avait voulu regarder… Elle le regrettait… Elle avait crié le prénom de Kahina en désespoir de cause. Tout se passa très vite, elle finit par lâché prise, s’écrasant contre la paroi derrière elle avec violence, heureusement que les écailles et les pics de son dos amortir le choc qui fut violent… Elle se cogna sa tête, voyant trouble, elle retrouva une apparence totalement humaine, manquerait plus que quelqu’un la découvre muté. Ça serait un drame et elle serait accusé que s’était de sa faute, allez savoir. De toute manière faudrait des survivants pour ça… La queue de l’avion s’écrasa enfin, tout redevint calme… Les survivants se sortaient de la carcasse comme il pouvait et s’occuper des blessés. Helen revint à elle, se levant d’un bond, elle était en panique, une envie de vomir, elle sortit de cadavre de l’avion… Allant se cacher plus loin, reprenant son souffle elle devait se calmer. Elle ne sentait plus l’odeur de Kahina, même celle de Senua avait disparu… Elle n’en revenait pas de ce qui venait de se passer. Secouant la tête, elles n’étaient pas mortes ce n’était pas possible. Elles devaient être ailleurs, oui c’est ça… Positiver. Ça ne lui allait pas de paniquer comme ça… Se reprenant elle retira le reste de ses vêtements qui avaient subi durant l’atterrissage et sa mutation. Elle regarda le pendentif qu’elle avait encore autour du cou, il contenait un liquide qu’elle s’empressa de boire, une dose de sérum caché dedans en cas de besoin. Ça l’aiderait à se calmer complètement et réfléchir comme une personne normale. Pensant ensuite en mode furtif elle se déplaça dans les débris regardant ce qu’il pouvait y avoir. Il y avait des bagages mais pas les siens… Elle avait tout perdu. Grognant elle donna un coup rageur dans un sac avant de se figer… Elle remarqua quelqu’un qu’elle connaissait bien, un sourire naquit sur ses lèvres, elle était heureuse de le revoir dans ces conditions. Elle n’avait pas fait attention aux survivants, elle aurait dû. Jetant un coup d’œil aux alentours il y avait trois autres personne en plus d’elle et de l’homme qu’elle commençait à suivre. Elle aurait bien voulu lui parler, mais non. Elle l’observait et le suivait, il suivait ceux devant lui… Elle ne faisait pas confiance aux inconnus… S’approchant de l’homme aux cheveux châtain, il semblait avoir repéré sa présence. Autant ne plus se cacher maintenant. Elle arriva à hauteur de l’homme et s’amusa à l’embêter comme à leur première rencontre, jusqu’à ce qu’elle lui touche le visage et là il réagit. Il attrapa le poignet de la jeune femme qui ricana. Il lui prêta sa veste par la suite qu’elle s’empressa d’enfiler en revenant visible ça serait moins bizarre comme ça.

"Désolée… C’est vrai que ce n’est pas le moment, c’était trop tentant. Je partais en voyage avec une amie à moi, on devait visiter les pyramides, chasser les momies et tout ça quoi… Enfin ça n’arrivera plus maintenant…" Soupira la jeune femme en prenant le pantalon qu’il venait de lui tendre. "Merci… Je ferais attention…"

Il s’éloignait déjà, elle afficha une moue avant d’hausser les épaules. Ce n’était pas le moment de jouer ni même de bavarder. Elle pouvait toujours partir de son côté de toute façon qu’ils aillent tous au diable. Enfilant le pantalon, elle leva les yeux vers le ciel, la pluie ne cessait pas, elle ne pouvait pas chercher ses amies par ce temps. Grognant elle trottina après avoir mis des tongs à ses pieds, vêtement improvisés mais au moins elle était couverte. Helen s’imprégnait de son environnement nouveau, aux aguets, elle regardait autour d’elle, écoutait les bruits étouffés par la pluie tout comme les odeurs. Le petit groupe arriva bientôt à l’orée de la forêt, une nouvelle zone plus civilisé s’offrait à eux. La jeune femme eut des frissons, pas de froid non, autre chose. Une zone déboisée avec de multiple bâtiment et des routes qui perdaient leur droit face à la nature. C’était abandonné depuis longtemps. On pouvait se croire dans un film d’horreur. Les grillages qui entouraient la zone, ça lui rappelait Pandore… Helen s’arrêta quelques secondes, ça ne lui disait rien qui vaille… Grognant une nouvelle fois elle courut derrière le groupe qui venait de rentrer dans le bâtiment. S’y engouffrant à son tour, la première chose qui frappa l’infectée c’est l’odeur de sang… Elle sursauta quand une voix dans les haut-parleurs s’adressa à eux. Une mauvaise blague ? Un cauchemar sans fin ? Ils étaient bloqués ici et risquaient de mourir, c’était une bonne nouvelle dis donc. Elle ne savait pas quoi penser de tout ça, personne ne paniquait comme quoi ça ne servait à rien… Même la vue d’organes, du sang et des rugissements sauvages n’ébranlèrent le groupe…

La jeune femme observait le groupe de survivant, restant proche de Leon. Vint alors le moment des présentations, c’est comme ça qu’on se comportait en groupe c’est vrai. Regardant chaqu’un des survivants pour au moins retenir leur prénom ça serait plus polie en tout cas. Pour une fois elle ne disait rien, restant en retrait, les conditions n’étaient pas réunies, elle savait ce qui l’attendait et elle n’aimait pas l’idée. Travailler en groupe ne faisait pas partit de ses compétences. En plus trois sur cinq faisaient partis de la même famille, elle connaissait Leon mais voilà ça n’allait pas être facile. Elle regarda la dénommé Aela, elle en avait des bonnes, être sous la protection des uns et des autres, elle avait dû se prendre un coup sur la tête. L’infectée ricana doucement l’air de rien. Leon l’avait présenté, elle passait donc son tour, tant mieux. Pourtant le dénommé Donald l’interpella vis-à-vis de ce qu’avait dit l’agent gouvernemental, elle haussa un sourcil et s’approcha de l’homme.

"Parce que je ne suis pas fringué comme une fille à papa et que je ne suis pas aussi chiante je ne peux pas être la fille du président ? Je suis peut-être une riche héritière que des vilains veulent tuer et je suis donc sous protection tout simplement." Elle était de mauvaise foi, elle ne voulait pas faire ami-ami avec eux. Et puis comme si elle allait révéler ce qu’elle était, la surprise en serait gâchée. Elle finit par soupirer et haussa les épaules. "Estimez-vous heureux qu’il soit là, je ne vous ferrez aucun mal, après tout je suis une dangereuse criminelle en fuite." Finit-elle sur un ton joyeux et abordant un sourire carnassier…

Dans le fond ce n’était pas vrai, mais pas faux non plus. Elle était bien une riche héritière censé être morte, et elle était une criminelle, et un cobaye en fuite alors bon. Enfin au moins elle avait de quoi à Donald pour la suspicion. Elle n’en avait rien à caler dans le fond. Elle s’approcha de Clarke, elle allait lui répondre aussi vu qu’il fallait se présenter, elle allait y mettre un peu du sien.

"Enchanté de vous rencontrer tous malgré les circonstances. Mes talents je n’en ai pas énormément. Le meurtre, le camouflage, la chasse et le vol… J’ai quelques notions de soins de base c’est tout. Je ne sais pas travailler en groupe et j’aime bien foutre le bordel. Et vous ?"

Elle n’avait pas tout dit non, mais bon ils n’avaient pas besoin de tout savoir non plus. Et puis il y avait assez de cerveau ici pour réfléchir et créer des plans pour se sortir de ce merdier sans nom. Kahina et sa mère lui avait fait subir divers entrainement, mais ça elle s’abstenait d’en parler pour le moment et puis dans le fond, ça ne servirait pas pour le moment. Elle déambula dans la pièce allant observer le plan.

"Bon alors on fait quoi ? On se sépare ? On visite quel endroit ? Madame Aela semble déjà savoir quoi faire. Je sens qu’on va bien s’amuser pour survivre, enfin au moins on aura de belles histoires à raconter si on rentre un jour." Ricana la jeune femme.
by black arrow


—Justice can become evil. Reality can become an illusion. Meaning can be found in something that appears meaningless. ;; @astra
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître du Jeu
Compte Fondateur
GOD

avatar

Messages : 560

MessageSujet: Re: MINI-ÉVENT || Scission d'Avion   Sam 14 Avr - 21:54


EVENT || SCISSION D'AVION


Alors que les survivants faisaient connaissances, les rugissements semblaient s'éloigné, comme si on laisser une possibilité aux survivants de quitter leur abris. Effectivement, il fallait bien qu'ils puissent explorer la zone, trouver de quoi se défendre et survivre.

La base s'étendait sur une zone de 200 m de long sur une centaine de large, derrière le bâtiment administratif, on trouvait les baraquements, certains étaient partiellement détruits, les décombres recouverts d'herbe et de diverses plantes. Ceux qui était encore en relatif bon état abritaient des lits moisis et couvert de mousse, des casiers rouillés contenant les effets personnels des soldats qui avaient jadis été en poste là, d'antiques douches qui n'avaient pas fonctionné depuis des lustres mais qu'il était peut être possible de remettre en marche, mais il faudrait probablement faire une croix sur l'eau chaude. Les portes des bâtiments ne sont pas verrouillées, mais peuvent être

Derrière les baraquements, presque caché ce trouvait un autre bâtiment donc la fonction n'était pas évidente, car les panneaux qui indiquaient jadis à quoi il servait avaient disparus. Mais les portes blindées qui en gardaient l’accès indiquait que c'était un lieu important. Sur l'une de ces portes étaient cloué un foie humain, le sang séché qui maculait la porte attestant qu'il était frai quand il a été apposé là.

Le base était coupée en deux par une longue avenue recouverte d'herbes folles, plantes grimpante de style liane qui n'attendait qu'une chose, c'était de faire un croche pied a celui qui marchait sans faire attention. Et ça et là on pouvait voir des amas blancs, ressemblant à des pierres qui dépassaient de l'herbe, mais en s'approchant on pouvait voir que c'était des squelettes blanchis par le temps.

De l'autre coté de l'avenue, face au bâtiment de commandement on trouvait d'autres baraquements en encore moins bon état que les autres, des impacts de balles et des traces de brûler sur les murs encore debout attestaient qu'ils ne s'étaient pas effondrer sous les uniques assauts du temps.

En remontant l'avenue on trouvait un petit bâtiment avec de nombreuse fenêtres, et des lits à l'intérieur, donnant à l'endroit l'aspect d'un hôpital. Sur la porte verrouillée, était cloué un crâne humain, le clou planté dans l'une des orbites de la victime, sa bouche ouverte sur un cri sans fin.

Enfin tout au fond de la base et dessinant une large ombre sur toute la base, un dernier bâtiment sans doute un hangar, dont étrangement les lourdes portes blindées dataient tout au plus d'une dizaine d'année, et évidement elles étaient verrouillées. Sur l'une d'elle on trouvait aussi une longue traînée de sang et une main humaine accrochée dessus, le sang ayant coulé du moignon tranché au niveau du poignet.

Pour survivre le petit groupe devra s'entraider, mais aussi s'équiper, mais les grondements que l'ont entendait parfois indiquaient que l'endroit n'était pas si inhabité que ça.


Ordre de Poste: Clarke Winchester - Leon S. Kennedy - Aela Winchester - Donald Lebeau - Helen Reddington


LIENS RPs PNJs
↑↑ N'hésitez pas à venir demander en MP ↑↑
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://residentevil-genesis.forumactif.com
Clarke Winchester

avatar

Messages : 94

[INFO BOX]
langue(s): Anglais [US]
inventaire:
spécialisation: Combat à Mains nues et armes à feu

MessageSujet: Re: MINI-ÉVENT || Scission d'Avion   Dim 15 Avr - 11:37

Un voyage en Egypte ça aurait pu être cool dommage que ça se finisse en crash sur une île paumée en plein milieu du pacifique. On aurait aussi pu se crasher en plein milieu de l’océan donc fallait voir le bon côté des choses quand même. Heureusement durant le crash étant réveiller j’avais pu voir à travers le hublot qu’on passant au-dessus d’un bâtiment qui semblait abandonné. Vu le temps de merde qui faisait quand on était enfin au sol en un seul morceau pour le moment, ce ne serait pas superflu de s’abriter. Donald avait pris un peu cher et ont dû s’occuper de lui et le traîner en civière improvisée. En tout cas, le fait qu’Aela soit en un seul morceau et qu’elle avait toute sa tête allait aider pour la suite.

Je proposais le bâtiment que j’avais vu en avion une fois qu’on eut bien regarder s’il restait des survivants. Bon y en avait plus que juste nous trois, mais pour le moment ils ne trouvaient pas d’intérêt à se montrer donc on les laissait vivre leur vie. Faudrait qu’on aille sur la plage le lendemain pour faire un feu et même écrire un message dans le sable afin d’alerter les prochaines personnes qui arriveraient dans les parages sans se crasher. Mais pour le moment vu le temps de chiottes on arriverait clairement à rien donc mieux valait aller dans le bâtiment. Je me demandais d’ailleurs bien ce que ça pouvait être n’ayant pas vraiment eu le loisir d’affiner en détail ce que j’avais vu trop préoccupée par comment on allait tous finir en se crashant.

Je pris le Couteau que me passait Aela et continuait de tirer Donald tandis qu’on se dirigeait tous d’un pas pressé vers ce qui nous servirait d’abri. J’espérais juste qu’on n’aurait pas de mauvaise surprise, mais vu les tonnes d’eau qu’on a dans le pacifique, qu’on soit tombé pile poil sur cette île c’est loin d’être une coïncidence à mon avis restait à savoir pourquoi c’était arrivé et qui avait fait ça.

Durant le chemin je dus changer les linges de Donald de temps à autre pour que la blessure reste propre le plus possible. On n’avait pas besoin que ça s’infecte et qu’on ait des soucis supplémentaires, je pense qu’à ce niveau là on était déjà bien gâtés. Nous fîmes rapidement les derniers mètres nous séparant du premier bâtiment de ce qui semblait de toute évidence être une ancienne base russe vu ce qu’il était marqué sur le panneau à l’entrée. Une fois à l’intérieur Aela se débarrassa bien vite de ce qu’elle avait sur le dos afin de s’occuper de l’oncle. D’ailleurs ce serait cool qu’il se réveille, car il est quand même de bon conseils dans ce genre de situation en général.

Une voix résonna dans les haut-parleurs et je soupirais. Manquait plus qu’un dégénéré au tableau. On se croirait dans un mauvais film d’action survivaliste. Il ne peut juste pas nous lâcher les basques ? Sérieux ?! Bref, au moins on savait à cause de qui on s’était crashés restait à savoir comment il s’y était pris parce que la raison il venait de nous la dire vu qu’apparemment on était ses nouveaux joujoux. Le genre de truc qui m’énerve au plus haut point, jouer les baby-sitters pour des mecs avec un pet au casque. Comme si on avait que ça à foutre de faire en sorte qu’il ne s’ennuis pas. D’autant plus que vu les bruits qu’on entendait à certain moment il n’était clairement pas seul sur cette putain d’île. Et nous on n’était pas armé. Génial, je sentais que je n’étais vraiment pas prête à reprendre l’avion de sitôt, moi je vous le dis.

Par la suite, on finit par être cinq dans ce foutu bâtiment rejoint par d’autres personnes qui avaient l’air de se connaître aussi, l’un étant du gouvernement et ayant la jeune femme sous sa protection. Je ne savais pas pourquoi, l’instinct peut-être, mais je sentais qu’elle n’avait pas forcément besoin d’une quelconque protection. Je souriais en entendait Donald commenter avec sarcasme. Il n’avait pas tort, cela rendait la miss encore plus mystérieuse et on se demandait bien pour quelle raison elle pouvait être sous sa protection. Et pourquoi lui ? Cela ramenait davantage de questions, mais ce n’était pas le moment de partir dans de grandes conversations philosophiques donc ils avaient de la chance pour le moment qu’on creuse pas plus que nécessaire.

On verrait bien par la suite. En tout cas, je m’empressais de prendre une tranche de charcuterie qu’avait partager ma jumelle et tout en mangeant j’écoutais ce qu’elle disait ce qui me paressait pertinent.

Je suis d’accord, le mieux ce serait de trouver les cuisines, une infirmerie ainsi qu’une armurerie comme ça on sera paré. Cependant je suggère qu’on ne se sépare pas du moins pour l’instant, ne sachant pas à quoi l’on a à faire, on sera plus fort si on reste ensemble. Pour ce qui est d’une carte l’autre dégénéré nous en as donné une à voir si elle est vraie, mais je ne vois pas pourquoi elle ne le serait pas. S’il s’ennuie autant qu’il nous donne quelques clés pour qu’on ne passe pas l’arme à gauche de suite ce serait logique ou alors il est vraiment con aussi ça se peut. On commence par le bâtiment où on est l’exploration ou on va voir ailleurs ?

Je laissais Donal demandé des informations à la jeune femme de toute façon, fallait toujours qu’il sache tout c’était plus fort que lui. On avait autre chose à faire là, mais bon, quand il a une idée derrière la tête il l’a pas au cul papy. En tout cas, la jeune femme ne nous en appris pas beaucoup sur elle, vu qu’elle laissait d’innombrables possibilités. Du moment, qu’elle m’attaquait pas j’avais envie de dire que je m’en foutais y avait plus urgent comme je le disais. On aurait bien le temps de savoir qui elle était une fois de retour sur le sol américain. Cependant, Donald parut soucieux avant de sortir son téléphone et de lire je ne sais quoi. Spurement qu’il avait pensé à quelque chose après son début de conversation avec Helen. Mais une fois sa pensée transmise à haute voix je commençais à comprendre.

Merde on s’est fait piéger comme des bleus ! J’espère que Lena va bien bordel ! Dès qu’on aura retrouver ce type je lui tire les vers du nez ! dis-je tandis que je shootais dans le premier truc qui passait pour me soulager.

Je soufflais, ce n’était pas le moment de péter un câble. Je devais rester maîtresse de moi-même. Lena était intelligente elle ne mourrait pas facilement non plus c’était une Winchester ! Pour le moment fallait se décider sur par quoi allait commencer l’exploration.

Bon faut qu’on se décide on va explorer quoi en premier ? Aela il nous reste combien de provisions et d’objets de soins en rattroupant le tout ? Parce que si on en a un peu encore, vaudrait mieux qu’on s’équipe pour affronter ce qui nous attend d’abord puis de faire les cuisines et l’hosto, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leon S. Kennedy
"1998. I'll never forget it... "

avatar

Messages : 25

[INFO BOX]
langue(s): Anglais [US]
inventaire:
spécialisation: Aucune

MessageSujet: Re: MINI-ÉVENT || Scission d'Avion   Dim 15 Avr - 18:24

  • SCISSION D'AVION
    Clarke WINCHESTER, Aela WINCHESTER, Donald LEBEAU & Helen REDDINGTON
Leon haussa légèrement un sourcil face aux paroles d'Helen, avant de passer une main sur son visage... Qu'est-ce qu'elle était en train de foutre... ? Sa condition d'infectée ne l'aidait pas forcément dans toutes les situations, encore plus quand on faisait face à des inconnus. Pour le coup, il voulait juste l'aider et elle pouvait tout gâcher en à peine deux secondes. Surtout que le sourire qu'elle arborait ne lui plaisait pas. Forcément... Kennedy grogna un peu, avant de finir par s'intéresser à ce qui pouvait bien se trouver autour d'eux. Ce taré avait sûrement un objectif bien précis. Et bien qu'il n'aimait pas entrée dans le jeu des autres, peut-être que cette fois, il aurait pas vraiment le choix pour réellement savoir ce qu'il se passait sur cet île et ce que ce type voulait réellement.

Et les bruits autour d'eux n'était pas vraiment rassurant. Le jeune homme a la chevelure châtain s'éloignera un peu des autres afin d'aller jeter un oeil à cette étrange carte, bien qu'il écoutait ce que les autres se disaient. Se séparer... Sa pourrait être une bonne idée si on voulait couvrir plus de terrain... Comme rester grouper permettrait un meilleur taux de survie. Ils ne savaient pas combien de temps ils risqueraient de rester dans les parages et c'est sur que de la bouffe sa ne ferait pas de mal. Sans parler d'un abri suffisamment sécurisé pour éviter le moins de risques possible. Un mince soupire s'échappera de ces lèvres, alors qu'il analysa la carte. Ils avaient besoin de quoi s'armer pour pouvoir se défendre et sa... s'était une tout autre histoire, il fallait bien l'avouer.

« Je vais me rendre dans les baraquements, peut-être que je pourrais trouver quelque chose là-bas. Vous... restez peut-être en binôme pour plus de sécurité. »

Non pas qu'il sous-estimait ces collègues survivants, mais il fallait bien avouer que Leon avait l'habitude d'être seul sur certaine mission et il est fort rare de le voir en équipe avec quelqu'un, alors... On ne lui en voudra pas de partir en solitaire et de voir pour rapporter quelques trucs, non ?

« Vu qu'il y a aucun moyen de communiquer entre nous, autant dire qu'on se donne rendez-vous ici dans une heure. » Laissant un petit moment de pause dans ce qu'il disait, Kennedy finira par tout simplement poser les yeux sur Helen, fronçant les sourcils, signe qu'il n'était pas ravi de ces agissements. « Et pas de bêtise, Helen. Essaye de t'entendre avec tout le monde, on est pas là pour s'amuser. »

Autant qu'il rappelle à cette jeune femme que la situation était plus grave qu'elle ne le croyait. Après tout, elle avait beau être infectée, d'avoir du subir des choses terrible, cela ne donnait pas une raison d'agir de cette façon avec les autres. Tout le monde n'était pas mauvais, et il le lui avait déjà dit plusieurs fois lors de leur première rencontre. Qu'elle s'estime déjà heureuse qu'il n'ait pas eu l'idée de signaler sa présence et son cas « spécial » au Gouvernement.

Un léger soupire s'échappera de ces lèvres, quelque peu blasé par les agissement de Reddington, alors qu'il posera les yeux sur les autres, avant de sourire un peu et hocher la tête doucement en posant le regard sur l'aîné. Autant dire que ces trois là avait l'air de se connaître et être de la même famille. Ce qui n'était pas si mal, bien que le châtain se demandait bien qui accompagnerait Helen, à moins qu'ils restent tous groupé, ils pouvaient bien faire comme il le voulait. Leon, lui, comptait aller voir dans les baraquement, peut-être que quelque chose d'intéressant s'y trouvera, comme une arme. Parce que là... En tant qu'Agent du Gouvernement, le pauvre garçon avait strictement rien sur lui.




« 1998, I'll never Forget It. »
« How would i know!? »

everytime i try to flee from all the world misery and all this biological stuff, i can't. because i'm made to stop them. on my first day, i was in Raccoon City...

Leon parle en slateblue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aela Winchester

avatar

Messages : 49

[INFO BOX]
langue(s): Anglais [US] Mandarin [CN]
inventaire:
spécialisation: Survie, Guerilla, Endurance/Tir

MessageSujet: Re: MINI-ÉVENT || Scission d'Avion   Mer 18 Avr - 20:44

Franchement, sa charcuterie avait pas eu autant de succès que prévu mais, au moins, Clarky en mangeait. Fallait aussi penser à bien se nourrir pour être au mieux de ses forces, pour agir et interagir avec les situations qui leur seraient proposés, d'une simple fouille de zone à la cuisson d'un bon repas, ou pire, d'un combat avec des dégénérés comme cela semblait se profiler. Bref, la plus jeune des jumelles souriait légèrement. Elle aimait bien ce genre de situation, tant et aussi longtemps que personne de sa famille ne crevait. Un peu d'excitation et d'adrénaline, voilà qui leur ferait le plus grand bien, et loin de Meredith qui plus est. Aussitôt à cette pensée, la demoiselle perdit son sourire, tandis qu'elle tâtait la veste intérieure de son haut, il restait un peu de viande pour leur oncle. Ses pensées étaient sur les risques pour Donald et Clarke, sur la peur de Lena pour sa famille en regardant les informations, mais aussi maintenant sur cette voleuse de sœur de Meredith. La pauvre allait s’inquiéter pour Clarke. Aussi cela fit penser à Aela qu'au fond, si l'une d'elle devait y rester, ce n'était pas sa 'grande sœur' mais bien elle, puisqu'une personne de moins la pleurerait. Elle n'en dit cependant rien, lançant un regard circonspect vers celle-ci.

C'est vers cet instant que Donald repris conscience ou, plus exactement, choisis de le montrer en prenant la parole : Ce qui fit aussitôt réagir Aela qui quittait le groupe pour revenir bien vite au chevet du Tonton. Sans un mot elle vérifiait le 'pansement' et lui chuchotait malgré qu'il parlait « j'ai prévue de quoi faire une aiguille, faut pas que tu bouges trop brusquement avant que j’ai pus recoudre. Joue pas aux Héros. » Donald s'adressait au reste du groupe malgré-tout, rétorquant aux paroles du type du gouvernement. Avec des paroles ni trop acerbes, ni trop loin de la vérité. Faisant se remémorer au moins a l'une des deux sœurs ses anciennes fonctions avant d'être taxi. Visiblement, les propos qu'il teint firent mouche auprès de la principale concernée, malgré un manque de réponse immédiate, accentuant le côté étrange de tout la situation. D'ailleurs, ce mec était-il vraiment du gouvernement ? C'était peut-être un couple malsain et la voix dans le haut parleur n'était qu'un enregistrement trafiqué de l'une des leurs... Non non, OK ! il existait certes, une armure supposé invincible, mais de là à être eux aussi dans l'avion lors du crash ! Et ils n'avaient clairement pas cette armure. Puis, ils allaient vraiment pas ensemble. Aela en savait quelque-chose, le plus agaçant dans l'histoire de sa jumelle c'était qu'elle faisait un très beau couple avec sa 'Meredith'. La, ce n'était pas le cas. Du moins pas de son propre avis.

Puis se passèrent pas mal de discutions simultanées, parc-qu’ils n'avaient pas le temps de jouer au qui est-ce, Et aussi parc-qu’il fallait agir maintenant et pas dans dix minutes: Donald fit un point géographique et sur le potentiel de la base, approuvant les paroles de sa nièce d'un peu plus tôt. Quand il était encore supposé être dans les vapes. Puis émis l'idée qu'un plan serait le bienvenu. Ce à quoi Clarke repris en indiquant ladite Map de la base abandonnée. Et remis en évidence l'importance d'un plan tout en essayant d'analyser ladite carte et de proposer des alternatives. Dont celle de ne pas se séparer, ce à quoi Aela avait opiner positivement. Clairement, ce serait une mauvaise idée d'un mauvais film d'horreur ! Donald, qui répondait, faisait référence a un jeu vidéo et l'albinos y répondit « je préférerai être dans pokemon... » faut dire que la version or et argent était franchement cool ! Même si le jeu commençait à dater, deux ans déjà. N'avait-elle pas sa gameboy color d’ailleurs dans son sac ? Pas le temps de regarder. Mais pour les temps morts et pour déstresser, ça pourrait être utile. Surtout si la situation d'attente de secours se prolongeait plusieurs semaines. Quand à ce que dit ensuite Clarky, Aela répondit aussi : Je serai plus d'avis qu'on ailles en foret. Construire un premier abri basique prendra deux heures. Et un jour pour la cabane dans les arbres. Mais si on veut être tranquille, il nous faut du fer. De l'alu et de l'inox en trouvant les cuisines et on fou le feu à cette base de merde. »

Ce fut pendant sa réponse à Clarke que Donald trouva utile de questionner l'autre jeune femme. Ne passant pas par quatre chemins pour connaître les tenants et aboutissants de sa personne. Et pendant la réponse de la demoiselle déjantée; qui vraisemblablement sous le choc, ne savait plus elle-même ce qu'elle était. Elle fini par plus ou moins directement les menacer, pas tellement sur l'ironie... Puis à reprendre des présentations plus décentes. Vraiment bizarre celle-ci !

Par ailleurs, elle semblait d'autant plus atypique sur la fin de ses présentations, lorsqu'elle répondit à Clarke sur les savoir-faire: 'meurtre, camouflage, chasse, vol, soin' une vraie petite touche à tout si on l'écoutait, et clairement plutôt du côté obscure de la force, vol et meurtre... Une prisonnière politique en mesure d'extradition particulière peut-être ? Qu'avait-elle pus commettre en Égypte pour que son pays l'y envoie ainsi se faire juger... Et parmi des civils qui plus est. Quoi que la mesure n'avait rien de si hors normes. Bref, une petite bulle de suspicion était soudain apparue autour de cette 'Helen' et celle-ci ne cessait de gonfler. Pourtant, tergiverser et s’arrêter sur la confiance ou pas à accorder a ses inconnus n'était pas une priorité. Non et du coup, Aela n'avait écouter que d'une oreille distraite. Ayant profiter que Clarke analyse la carte et que Donald questionne Helen pour sortir de son sac à dos la poche plastique avec des doigts, ainsi qu'un couteau. Débitant la chaire puis taillant l'os avec une certaine dextérité mais, sans aller trop vite pour ne pas se rater, devoir recommencer et faire perdre du temps au reste du groupe par la même occasion. L'aiguille à coudre n'allait pas tarder et le plus gradé du groupe pourrait ainsi obtenir le dit couteau.

Tandis que Donald sortit son téléphone, ignorant visiblement la réponse d'Helen pour lire un SMS qu'il aurait dû lire bien plus tôt. Heureusement que ses nièces lui avaient passer le mot. Le 'Léon' répondit aussi au questionnements sur le plan, rejoignant la conversation donc d'Aela et Clarke qu'avait quitter Donald pour interroger Helen. Enfin, Léon ne la rejoignit pas vraiment et faisant fit de toute logique et de tout travail d'équipe... Base des enseignements militaires qu'on suivait dans les unités faisant intégrer la sécurité d’état... Il choisit de partir seul. Et suggéra en ignorant totalement la suggestion de Clarke, de faire des Binômes. Non mais sérieux ? En plus la zone choisie était clairement l'une des moins logiques à choisir. Aela réagit donc assez promptement : Plutôt dans la cour, terrain dégagé, plus facile de ce voir, d'ici à ce qu'on revienne cette salle sera peut-être pleine de truands, de bandits ou pire encore. » La suspicion autour d'Helen n'était, pour Aëla, rien, comparé a celle autour de ce type a cet instant. Qui n'avait même pas répondu sur ses compétences. S'il voulait crever seul, qu'il y aille, mais elle devait trouver un moyen de le surveiller...

Disant cela, elle fut aussitôt reprise par Donald qui remarquait un détail sur le SMS du Bébé Léna. Détail qui fit réagir Clarke très vite, bien trop. La survivaliste manqua de s'entailler le doigt. « Calmez-vous, c'est le mode T9, ça suggère des trucs dont des smileys, vous inquiétez pas. Elle nous attends et vas s’inquiéter si elle sais que noter avion c’est crashé, alors, faisons en sorte de vite tailler en pièce l'enculer qui nous à foutu ici. Et tachons de trouver un relais de communication aussi. » Aela se relevait finalement, avec l'aiguille à chat dans une main et tendant le couteau à Donald. Leon était partit en préconisant quelques conseils a Helen que du coup probablement ni les Winchester ni le Lebeau n'avaient entendu un mot. Les choses allaient s’accélérer vus que Clarke devait penser que Lena était prisonnière.

« En bouffe on a presque tout bouffer mais on peut aller chasser. » Disant cela elle nouait la pierre taillée a l'un des bouts de bois les plus résistants de la civière. Taillé au centre sur l'un des bouts pour la civière et maintenant pour accueillir la pierre.. Une belle lance maison en quelques instants. Ainsi Clarke et Donald auraient un couteau et elle, une lance. « En plus avec une lance se sera facile. Concrètement on as que dal Clarky, faut s'armer, et profiter des armes pour aller chercher des conserves, des rations,
un relais de com', de l’inox et de l'alu dans les cuisines..
 » Aela semblait assez déterminée « Et hors de question que quiconque d'autre se sépare du groupe, même toi, la dangereuse. » dit elle ironiquement à l'attention d'Helen. mais sans méchanceté, plutôt comme on pourrait charrier un nouveau dans une unité, pour lui dire qu'il est accepté. « J'ouvre la marche. » Ce qui semblait logique au vus de son arme. « Les russes sont pas plus con que nous et toutes les bases militaires moderne ont la même base, un arsenal pour stocker les armes, un arsenal garder et proche des garages et d'un hangar pour la poudre et les munitions... Ici c'est clairement l'administratif » dit-elle en lançant un regard vers l’accueil. « Donc faut sortir de là et trouver le bâtiment des armes, probablement pas loin des baraquements. » ce qui était aussi une petite excuse. Qu'il parte comme ça, sans aucune logique et sans aucun professionnalisme mettait en doute qu'il était bien un allié, le Léon. Aussi Aela espérait le suivre de loin et le voir, ou pas, entrer dans les baraquements.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Donald "speedy" Lebeau

avatar

Messages : 32

[INFO BOX]
langue(s): Anglais [US] français[fr]espagnol[esp] notion de russe
inventaire:
spécialisation: Sniper/opérateur de tank

MessageSujet: Re: MINI-ÉVENT || Scission d'Avion   Aujourd'hui à 10:44

Helen eut des paroles assez étranges. D'ailleurs il n'y a pas que moi que cela fit tilter. En tout cas, cette fille n'était pas sans histoire mais bon dans la galère qui s'annonçait, avoir des alliés en plus de notre trio de la famille Lebeau-Winchester serait le bienvenu, donc à moins qu'elle ou l'agent secret déconne vraiment, on devrait réussir à s'entendre. Enfin ça commençait de façon assez chaotique car l'agent décida de faire bande à part, ce qui m'agaça à défaut de me surprendre. J'avais l'habitude que les barbouzes les plus zélés du gouvernement soient aussi les plus antipathiques, ayant moi-même un certain passif en tant qu'ancien membre d'une ancienne unité paramilitaire qui s'occupait des blacks ops à l'étranger.

-Eh toi, tu n'’étais pas censé protéger Helen ? Et c'est pas prudent de se barrer seul comme ça

Cependant je le laissais faire d'autant que je n'étais pas encore au mieux alors qu' Aela s'était mise à me prodiguer d'autre suite depuis qu'elle avait découvert que j'avais repris conscience
Dans le même temps, Clarke proposa ses idées et sa vision de la situation.

-Je suis d'accord avec toi Clarke, faut mieux rester prudent compte tenu qu'on est sur un terrain connu et a fortiori hostile.Je voudrais bien voir cette carte. Les objectifs que tu as cité sont juste mais je pense qu'on devrait commencer par l'armurerie histoire d'être paré à affronter ce qui risque de nous tomber dessus, et cela nous facilitera d'autant la tache pour la suite de notre périple. Et non Aela, on ne va pas jouer à Robinson Crusoe et l'on n'est pas dans Astérix. Quant à ton idée de mettre le feu, va pour tes préparatifs avec l'inox et l'aluminium mais je ne sais pas si ça arrangera grand-chose.Enfin pour le moment équipons-nous et explorons, je pense qu'on devrait comprendre de comprendre ce qui se passe dans ce bazar en explorant les lieux.Puisque le madman semble avoir organisé cela comme une murder party, on trouvera probablement des indices.

Quand j'évoquais l'anomalie du message de Lena, Clarke me rejoignit mais pas Aela . Cela se passait de commentaires. Évidemment j'avais tenté de voir si mon téléphone avait du réseau mais ce fut évidemment vain toutefois les dernières coordonnées transmise par son gps indiquait qu'on était sur une île. De mieux en mieux.

Je regardais l'experte en survie qui finissait de se bricoler une lance alors qu'elle répondit à Clarke sur nos réserves actuelles qui étaient...quasi inexistantes comme on pouvait s'y attendre. Elle m'avait aussi donné un couteau . Je décidai de le donner à mon tour ...à Helen.

-Tiens ce n'est pas grand-chose mais en gage de bonne volonté.


Avant qu'on ne quitte l'administratif, je fouillai le bureau de l'accueil et y trouvai une hachette de survie.

Comme elle l'avait annonçer , Aela menait la marche mais je la suivais de prés. A présent qu'on était dehors je voyais comment l'environnement était glauque, l'organisateur ayant procédé à une macabre mise en scène. Bien que j'ignorai ses motivations, il nous mettait clairement à l'épreuve. On traversait la cour du camp qu'Aela avait fixé comme point de ralliement à Leon avant qu'il ne nous tire sa révérence.

-La cour est un bon point de rendez-vous mais ce n'est pas le plus sur. On aura intérêt à être parer car on pourrait être attaqué sur de multiples fronts alors qu'on ne sait pas ce que l'on risque d'affronter. Il faudrait trouver une zone plus sécurisée si on s'attarde dans le voisinage et qu'on a besoin de faire un break,bref pour faire un qg temporaire.Peut-être que l'agent Smith trouvera quelque chose de son côté.


Je devançais le groupe pour inspecter les cadavres. Is n'étaient pas récent puisqu'ils étaient à l'état de squelettes mais je donnai un coup de pied pour repousser l'un d'eux car j'avais bien vu un pistolet Zastava M47TT.Je le ramassais pour m'assurer qu'il était chargé et encore fonctionnel devant le reste du groupe.

-Voilà notre premier poisson. Qui le veut ?


Ayant pris la tête du groupe, je nous guidai jusqu'au bâtiment du fond. A son allure et selon le plan. C'était bien le hangar. J'examinai l'entrée visuellement, tactilement et aussi en tendant l'oreille.

-Il y a quelque chose de bizarre par ici. Et je ne parle pas seulement de cette main. Ces portes ont l'air récentes et sont verrouillées. Je pense que ce truc va me servir.

Je pris des deux mains la hachette pour m'en servir pour forcer la porte. Toutefois je marquai une pause pour dire quelque chose aux filles.

-Couvrez-moi !

Je n'avais pas entendu de bruits venant de l'intérieur mais cela ne voulait rien dire.Notre hôte pouvait très bien avoir prévu des surprises, et la main qui servait d'ornement sinistre pouvait être un avertissement.Malgré tout, je me remit à l'ouvrage, l'adrénaline me redonnant de la force.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: MINI-ÉVENT || Scission d'Avion   

Revenir en haut Aller en bas
 
MINI-ÉVENT || Scission d'Avion
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Final : MINI-ÉVENT] Le Clan des Étoiles nous réserve t-il une autre place au seins de leur tribu?
» [CLOS] ❝ we're gonna die young. (mini-évent)
» [Mini-Évent] La perle rare vous présente....
» Double nationalité: Une promesse dans le vent ?
» Petit Faucon [ Vent ] [PRIORITAIRE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Resident Evil Genesis :: Ancienne Base Militaire-
Sauter vers: