AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum ouvert depuis le 28.12.2016. Bienvenue à New York City.
Important : Merci de privilégier les personnages prédéfinis. Nous recherchons activement des gens pour TerraSave et une majorité de Garçons~

Partagez | 
 

 The Broken || Lyam Nivans

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

avatar


MessageSujet: The Broken || Lyam Nivans   Lun 26 Mar - 1:47



LYAM PIERS NIVANS

feat. Alex Shepherd (©Konami)

Identité

SURNOM: Niv'
DATE DE NAISSANCE: 5 Décembre – 35 ans
LIEU DE NAISSANCE: Springfield, Illinois.
SEXE: ♂
ORIENTATION SEXUELLE: Hétérosexuel
NATIONALITÉ: Américaine
APPARTENANCE: TerraSave
RANG | MÉTIER: Analyste de Terrain
PERSONNALITÉ:
La personnalité de Lyam n'est pas la plus compliquée à saisir, c'était quelqu'un de relativement bienveillant et gentil, avenant envers son prochain et peut-être trop naïf même. Cependant sa confiance une fois brisée ne se récupérait pas si facilement, il avait une tendance à la méfiance après un essai raté. Malgré tout, il restait une bonne âme et plutôt généreux en tentant toujours de faire son possible pour tendre la main à son entourage et être ainsi assuré qu'il restait quelqu'un de bon.
Car oui, quelque chose qui torturait effectivement notre pauvre ancien soldat était sa bonté, car il avait toujours peur de finir dans l'égoïsme et donc d'être du genre à se voir tourner le dos par les autres. Sauf qu'il montrait un trait de caractère exacerbé par son manque d'attention tout jeune: le besoin de contact humain. Parfois il pouvait parler de tout et de rien avec des étrangers ou juste le caissier du magasin où il faisait ses courses. Cela était p't'être irritant pour la plupart des gens mais c'était un besoin comme un autre non?

Mais les extrêmes pouvaient se côtoyer et dessous cette grande gentillesse pouvait se cacher la colère tout d'abord dure à provoquer de notre cher homme... Quand on le sortait de ses gonds, fallait s'attendre à de la violence, ce n'était pas parce qu'il était boiteux qu'il avait perdu de sa fougue, malgré un gros coup de mou suite à sa retraite militaire assez anticipée... On pouvait provoquer sa colère notamment en s'attaquant à sa famille, ce qu'il avait de plus précieux au monde, la mettant sur un piédestal bien mérité.
Ou encore en parlant simplement de Raccoon City, cela réveillait une vieille frustration qui lui démangeait les poings et sa colère contre le monde entier, mais une immense tristesse aussi. C'était quand même un homme bien triste qui avait perdu quelqu'un d'assez important dans sa vie.

Lyam portait pourtant un masque de joie et sourire, se faisant passer pour un bon vivant malgré des blessures psychologiques qu'il pansait encore.

PHYSIQUE:
Une chevelure châtain proche du blond et hérissée dans une coupe courte se dressait sur le crâne de Lyam dont le visage était marqué par le temps et la fatigue, des cernes se mettant sous ses yeux d'un vert tirant énormément sur le gris lui donnant des yeux clairs. Un nez droit se plantait au milieu de son faciès et un menton carré légèrement volontaire montrait une mâchoire puissante, sa carrure en générale restait musclée malgré le peu d'activité physique qu'il pouvait encore se permettre avec son handicap, travailler les bras et continuer de marcher n'était pas interdit donc il le faisait quand même. Gardant ainsi la forme au lieu de se laisser aller comme c'était si tentant malgré tout. Lyam était du genre à quand même espérer qu'avec les progrès de la science il pourrait remarcher normalement un jour.
Des cicatrices sont visibles sur son corps au niveau de sa hanche droite et de son genou vu qu'une laide cicatrice de l'opération se faisait toujours voir, mais au moins il pouvait reprendre une vie normale. C'était plus important. Même si son uniforme lui manquait beaucoup, Niv' portait le plus souvent une ancienne veste militaire qu'il utilisait surtout pour les trajets, une lampe de poche toujours fixée dans sa poche de poitrine et un t-shirt collant militaire qu'il avait conservé. Généralement pour le reste, un jeans et des baskets de moyenne qualité feraient l'affaire, il ne regardait pas particulièrement à ses vêtements en préférant dépenser son argent à autre chose comme les simples envies de son fils.

Sa démarche reconnaissable lui faisait d'ailleurs toujours plus abîmer une jambe de pantalon que l'autre au niveau du talon quand ils avaient des coupes trop longues, à cause de sa démarche traînante qu'il pouvait prendre en marchant sur de longues distances, mais nous n'allons pas en vouloir à Lyam...
Pour le reste, il portait beaucoup de vêtements décontractés et parfois troués, il préférait quand même ça aux costumes, ressembler à un pingouin lui donnait des nausées et des gaz, c'était pas très bon pour lui en public n'est-ce pas?
Histoire

Né en 1967 à Springfield en Illinois, État du MidWest des États-Unis, Lyam Piers Nivans était donc le fils de John Lyam Nivans et Catherine Thompson-Nivans. Devant lui s'annonçait une belle vie d'enfant unique, vu que ses parents n'envisageaient aucunement de lui faire un petit frère ou une petite soeur et qu'il était ainsi leur premier et seul enfant. Mais ce n'était pas parce qu'on était unique que ce serait une bonne chose, très rapidement le fait que ses parents étaient des gens occupés: son père était un militaire très souvent renvoyé sur le terrain pour parfois quelques longs mois consécutif et sa mère prenait un petit travail à l'épicerie du coin de leur rue pour remplir les fonds de caisse, pas que ça ne payait pas que d'être femme de militaire, mais elle voulait privilégier le confort de leur enfant.
Très vite, la solitude s'installa malgré tous leurs efforts dans le coeur de Lyam qui s'isolait rapidement dans la bibliothèque de son école, lisant beaucoup en dehors des cours et jouant pourtant dans des cours extra-scolaires avec ses amis. Cette routine l'aidait tout de même à assumer cette solitude, puisqu'il n'était toutefois pas si seul quand il jouait au football aux cours payés par sa mère.

Ce qui n'avait toutefois pas de prix, c'était de voir son père revenir. Chaque fois il était là à l'attendre fièrement comme l'enfant d'un super héro qui se devrait d'être digne face à son parent, c'était quelque chose d'adorable que de voir ainsi une relation si forte malgré la distance, la mère en était chaque fois émue, mais les années passant, Niv' fut donc poussé à choisir son chemin pour les études et ce fut sans réfléchir qu'il prit le même que son paternel pour sortir dans les premiers de sa promotion et ainsi déjà se faire remarquer dès son engagement à l'armée directement après ces études très centrées autour du sujet, à ses vingt et un ans.
Mais entre temps quelque chose lui arriva. Un heureux événement avec une jeune fille d'un campus universitaire, très intelligente et vive et particulièrement charmante sous ses airs de rat de bibliothèque qui l'avait séduit lorsqu'ils s'étaient rencontré au détour d'un café. Cette jeune femme d'à peu près son âge ou peut-être d'un an son aînée lui avait en effet fait le plus beau cadeau de fin d'études qu'il puisse rêver: un petit garçon. Il lui donna son second prénom selon la tradition instaurée par ses aînés mais ne l'affubla pas d'un autre prénom à passer à la génération future. Brisant cette tradition, Lyam trouvait que son fils avait le droit de choisir lui-même comment appeler son enfant... C'était normal non?

En tout cas, c'était véritablement un cadeau du ciel mais il n'en profita pas longtemps avant de commencer les missions dans des pays étrangers, prenant de l'expérience et ainsi une "valeur sur le terrain" dans un sens. Le soldat se devait d'être patriote, supportant son pays et le manque de sa famille en endurant donc la distance, mais chaque fois qu'il revenait il voyait son fils pousser, encore et encore. Comme une mauvaise herbe.
Cependant une fois... Rentrer ne fut pas si gai. En effet, une blessure grave avait mis à terre Lyam et il fallut le rapatrier d'urgence au pays pour des soins de reconstruction. Une prothèse remplaçait donc son ménisque droit et une partie de sa hanche dut être remplacée avec une partie de prothèse soudée. Sans doute avec le temps faudra-t-il penser à une prothèse complète et cela effrayait le soldat.
Non... Ancien soldat.

Car effectivement il fut remercier de ses services mais n'était plus utile dans cet état, malgré qu'il remarcha remarquablement vite et qu'il pouvait se passer de béquille. Cependant ce boitillement affreux qui le caractérisait maintenant l'handicapait bien trop que pour être supportable. Refusant d'apercevoir ses anciens compagnons d'armes partir et revenir sans que lui ne puisse partir, Lyam décida de quitter l'armée en refusant d'être simplement caserné. Pourquoi il resterait là les bras ballants quand il pouvait tenter de trouver bien mieux ailleurs, une utilité à lui-même.
Alors âgé de ving-neuf ans, il tenta d'abord de reprendre sa vie en main aux côtés de sa dame et de son enfant, mais l'ennui le prit vite à la gorge et il tentait d'en faire trop entre les travaux dans la maison et les petits jobs qu'il trouvait à enchaîner... Cela n'aidait pas, car comme il ne partait plus en mission, être constamment l'un sur l'autre poussait de plus en plus le couple à se disputer bien que la mère de famille et Lyam tentaient de limiter les dégâts en face de Piers, leur fils.
Heureusement leur amour était assez solide que pour surpasser ça. Du coup ils vécurent encore heureux un temps. Oui, juste un temps.

Car deux années après se déclenchèrent les événements de Raccoon City. Rien à voir avec Springfield et cette grande agglomération direz-vous? C'était sans compter le fait que la mère de famille repartit voir ses parents dans une ville voisine à celle de Raccoon, pas loin des montagnes Arklay. Rapidement des articles de presse parurent et une famille massacrée fit un terrible écho à Lyam. Un couple plus vieux qu'il aurait reconnu entre milles... Et le corps dépecé de sa douce et tendre.
Il le savait qu'il n'aurait jamais du la laisser partir seule! Mais il ne pouvait laisser Piers être au courant de cela, préférant cacher ces événements plus que troublants et amenant une excuse fumeuse d'accident de voiture, moins terrorisante tout de même pour un enfant. Un jeune esprit. Ainsi, il se retrouva seul pour élever un fils que lui avait donné -il fallait le dire- l'amour de sa vie... C'était compliqué, car Lyam se révélait très maladroit et peu avenant, ne sachant véritablement comment s'y prendre, comment tout supporter dans les charges de la maison. Et apparemment cela se dégradait aux yeux de son fils qui se montrait difficile, une tension s'installa entre eux malgré tous les efforts du père.
Ce dernier ne savait aucunement comment régler ça mais il faisait tout ce qu'il pouvait. Rapidement son fils entra dans la période critique de l'adolescence et l'annonce d'un nouveau travail sembla les séparer encore plus.

Ce nouveau boulot? Analyste de Terrain en Mission Humanitaire pour le compte de TerraSave, une association luttant contre le bio-terrorisme dans la non-violence bien que leurs gars étaient d'anciens militaires pour la plupart et que même une équipe de mercenaires travaillait pour eux, pas chers et aussi sans doute très à l'écoute de leurs demandes car il n'étaient pas le genre de filous à demander toujours plus d'argent.
Avec Piers, ça explosa dans des mots qu'il n'oublierait jamais:

« Que dirait grand-père, lui au moins il se sera donné jusqu'au bout!! Un petit bobo et c'est fini pour toi, tu te réduis à ça?! Moi au moins j'ferais pas preuve d'une lâcheté dans ce genre. »

Ce furent des mots durs qui affectèrent Lyam plus que son fils ne le pensait, mais un travail de ce type ne se représenterait pas et ainsi, il put payer les études militaires de son fiston, ça comptait plus ses rêves et ses idéaux que sa propre douleur parentale d'un enfant un peu ingrat. Quinze ans qu'il était né et pourtant il portait déjà dans ses mots une violence qui pouvait en troubler certains, ce n'était pas dans les insultes ou quoi, mais surtout son ton, son intonation. En tout cas, ce ne serait jamais aussi palpitant que d'être sur le fil quand on déminait un terrain, mais restait tout de même difficile puisqu'un domaine presque inconnu tel que l'éducation d'un adolescent s'offrait à l'ancien soldat blessé.

On allait voir ce que ça allait donner hein?
Derrière l'écran

PSEUDONYME: HopelessProd
ÂGE: 23 ans (1994)
COMMENT AVEZ-VOUS CONNU CE FORUM: Septuple compte~
COMMENT LE TROUVEZ-VOUS?: Toujours cool!
AUTRE CHOSE ?: J'ai utilisé la vieille fiche haha :B (pour ceux qui s'y intéressent: oui j'ai supprimé Eun-Hee, ce n'était pas un personnage que j'étais apte à jouer et j'me suis enflammée trop vite. Donc ici, rectification~)



Resident Evil - Genesis soutient la création; cette fiche a été codée par Orange de CSSActif

Revenir en haut Aller en bas
Kwon Ji Yong
SWEET SERIAL KILLER

avatar

Messages : 165

[INFO BOX]
langue(s): Anglais [US] | Coréen
inventaire:
spécialisation: Enquêtes|Hacks|Éliminations

MessageSujet: Re: The Broken || Lyam Nivans   Lun 26 Mar - 16:16


Bonjour Cool
J'ai le plaisir de t'annoncer que tu es validé~
Je te met ta couleur et te fourni ici ton pack:

• Armes
- Spray Poivre OU Taser
- Couteau OU Pistolet

• Accessoires
- Lampe Torche OU Nécessaire de Soin {Bandages}


« They're scary » -  I am too.
« Baby i'm a sweet serial killer~ »

i don't know that world you try to show me, it fascinates me as much as it's scaring me. i don't get what you're doing to me and it makes me so, so crazy. more and more i want to touch your skin, to have your soul... just to your sweet sociopath.


Kwon parle en DarkKhaki
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
The Broken || Lyam Nivans
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Resident Evil Genesis :: Administration :: Identification :: Bibliothèque des Validés-
Sauter vers: