AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum ouvert depuis le 28.12.2016. Bienvenue à New York City.
Important : Merci de privilégier les personnages prédéfinis. Nous recherchons activement des gens pour TerraSave et une majorité de Garçons~

Partagez | 
 

 Vers la gare de triage et l'au-delà ! [Jill Valentine]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Clarke Winchester

avatar

Messages : 96

[INFO BOX]
langue(s): Anglais [US]
inventaire:
spécialisation: Combat à Mains nues et armes à feu

MessageSujet: Vers la gare de triage et l'au-delà ! [Jill Valentine]   Ven 29 Sep - 13:00

J’étais contente de quitter la voie de métro même si ça supposait quand même que ça nous retardait. Mais je pense qu’aussi bien moi que Jill on a gardé espoir que tout ça était un songe et qu’on se réveillerait une fois sorti. Mais fallait être réaliste quand on émergeait de l’entrée rien n‘avait changé, la ville était toujours complètement sans dessus dessous à notre grand damne. J’espérais que ma sœur jumelle qui était dans ce foutu bordel elle aussi soit en sécurité. Je m’inquiétais même si je savais qu’elle se débrouillait. Je ne pouvais pas m’en empêcher en sachant où on était tombé. Surtout que je n’avais jamais été séparée d’elle lors des événements graves. Et là c’était clairement grave. Ma priorité était donc de la retrouver en espérant que Jill allait vers Aela ou qu’Aela allait vers le laboratoire de Jill. Bref, vous m’avez compris.

Je m’occupais de nos poursuivants rapidement puis allait voir un panneau de la ville afin de voir où on avait atterri dans la précipitation. Et si je n’étais pas trop mauvaise en orientation on était plus très loin de la fameuse gare de triage de Jill. D’après Jill de notre position actuelle il nous restait à faire dix kilomètres tout au plus en ligne droite. Cela me paraissait convenable. Dix kilomètres ce n’était pas la mer à boire. Le seul problème était de savoir ce qui pouvait nous attendre sur cette route longiligne.

Pour le moment on se trouvait à Raccoon St Station. A partir de là je ne savais pas trop comment agir à savoir si je continuais avec elle sur dix kilomètres jusqu’au laboratoire d’Umbrella ou si on se séparait pour chacune partir d’un côté sachant que je voulais retrouver Aela. Cependant, je ne savais pas où celle-ci pouvait être. Pour le moment on se trouvait donc entre le lieu empli d’histoire, le Beffroi Saint Michel, et le Zoo de raccoon city. Je me demandais si au niveau du zoo les animaux avaient été zombifiés, mais après je n’allais pas aller vérifier.

Bon qu’est ce qu’on fait ? J’imagine que tu veux continuer jusqu’au laboratoire toi ? Je sais pas trop ce que je fais de mon côté. La gare de triage est assez éloignée du centre ville au final, mais je ne sais pas trop ce que ma jumelle a fait comme chemin genre, si elle s’est éloignée du problème ou non. Vu son caractère je dirais qu’elle est encore quelque part en ville.

Je réfléchissais à comment faire les choses.

Bah je peux bien t’accompagner et si je vois aucune traces d’Aela je rebrousserais chemin. Bon ça aurait pas été mal de faire le chemin en voiture, mais j’en vois pas dans le coin, et il vaut mieux éviter d’attirer l’attention avec des bruits de moteur.

Je me tournais vers Jill en souriant.

Tu vas me supporter encore un peu collègue. Je couvre tes arrières ou tu le fais pour ces 10 kilomètres ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jill Valentine

avatar

Messages : 90

[INFO BOX]
langue(s): Anglais [US]
inventaire:
spécialisation: Aucune

MessageSujet: Re: Vers la gare de triage et l'au-delà ! [Jill Valentine]   Sam 30 Sep - 21:31



Vers la gare de Triage et au dela.






C'est comme tu le sens, de la compagnie est toujours la bienvenue et ça sera un plaisir de continue avec toi, mais je comprend tout à fait que tu souhaite aussi retrouver ta sœur. Moi aussi je n'abandonnerai pas un membre de ma famille dans cet enfer. Dit elle en souriant, tentant d'imaginer à quoi la jumelle pouvait ressembler, sans doute a Clarke sans sa cicatrice, puis elle réfléchie au chemin à prendre, elle avait dit dix kilomètre en ligne droite, mais c'étais sans compte les barrages de voitures et les véhicules abandonnés sur la route. Avec des détours, le trajet pourrai être beaucoup plus long, et il fallait aussi composer avec les contaminés et les mutants qu'elles pourraient croisés.

Jill commençait à maudire celui qui avait eu l'idée de mettre la gare de triage en dehors de la ville, et les crétins d'Umbrella d'en avoir fait l’accès à leur labo. Elle ignorait bien sur qu'il y en avait d'autres en centre ville dont un juste sous le commissariat, dommage qu'elle n'ai pas eu cette information, son périple aurait peut être été plus simple.

Les 2 femmes se mirent donc en route, courant à petite foulée pour ne pas se fatiguer de trop, mais pour aller toute de même assez vite. Elles étaient toute les deux sur leur garde, Jill observant et choisissant le chemin et Clarke qui s'assurait que rien ne les suive ou les attaque par derrière. Elles passèrent devant une épicerie qui faisait le coin d'une rue, Jill ralentie. Tu veux prendre des trucs à boire et à manger ?  Demanda-t-elle.
Crédit: Neko-chan in Never Utopia


- Même en Enfer, Régner est
DIGNE D'AMBITION. MIEUX VAUT RÉGNER EN ENFER QUE SERVIR AU CIEL.
PAS DE VICTOIRE SANS SOUFFRANCE, PAS DE LIBERTÉ SANS SACRIFICE.

{Alistair IRONICE | Kahina SHATA | Meredith BELERONE | Ryu KURENAÏ}
PLAY


Dernière édition par Jill Valentine le Sam 4 Nov - 15:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clarke Winchester

avatar

Messages : 96

[INFO BOX]
langue(s): Anglais [US]
inventaire:
spécialisation: Combat à Mains nues et armes à feu

MessageSujet: Re: Vers la gare de triage et l'au-delà ! [Jill Valentine]   Jeu 5 Oct - 14:42

Je souris face à la réponse de ma camarade. On était assez d’accord sur le fait qu’on pensait à notre famille dans les coup dur. Et clairement la situation dans laquelle on était pouvait expliquer mon inquiétude. Mais après elle n’était pas seule normalement, vu que j’avais été une des seules à être séparés du groupe. Pas de chance certes, mais je m’adapte. Moi comme elle on peut s’en sortir de nous même, mais il n’empêche que ce n’était pas bien souvent que j’étais séparé d’elle donc ça me faisait bizarre.

Bah normalement ça devrait le faire je pense. Après tout, elle est spécialisé survie. Et puis elle est pas seul elle est avec notre groupe du SWAT normalement. Enfin si elle a pas fait sa tête brûlée en venant me chercher seule…

Je soupirais en réfléchissant au fait qu’elle serait bien capable d’un truc aussi débile...Quand elle a une idée dans la tête elle l’a pas au cul donc c’est bien possible.

Ah y a des chances qu’elle ait pu faire ça cette idiote. Elle est trop bornée. Autant en apparence on se ressemble beaucoup mise à part la cicatrice et la couleur des yeux, deux albinos quoi, autant niveau caractère on est très différentes dis-je tandis qu’on continuait d’avancer tranquillement.

On allait sûrement rencontrer des obstacles vu les dégâts en ville et si on comptait les zombies il nous faudrait quand même pas mal de temps pour faire les dix kilomètres. Pas dit qu’on allait pas faire encore plus de kilomètres d’ailleurs si on devait faire des détours. Bref, on était pas arrivé. Mais autant être prudente que de nous laisser surprendre.

C’était un peu con d’avoir mis ça aussi loin du centre ville selon moi, mais après chacun son avis. Sur le coup, c’était peut-être une bonne idée, mais là que ce soit aussi loin, dans cette situation, c’est franchement craignos. On finit par y aller en mode course histoire de faire passer plus rapidement le chemin tandis qu’on passait devant une épicerie. Je vis Jill ralentir et fit de même avant de m’arrêter me demandant ce qu’elle faisait jusqu’à ce qu’elle me pose une question. Tant qu’à faire elle n’avait pas tord. Ne sachant pas ce qui allait se passer dans les prochaines heures autant prendre quelques trucs à manger et à boire pendant qu’on en avait l’occasion.

Faisons ça on sait jamais ce qu’il peut se passer. Et je commence à avoir soif d’avoir vu toute cette eau dans le métro dis-je en souriant.

J’entrais donc dans l’épicerie au pas avec mon fusil d’assaut près à l’emploi au moindre problème.

Sinon y a des gens que tu connais dans cette ville ? Si jamais une fois que je t’aurais amené à la gare de triage je pourrais peut-être aller voir pour toi. Faudrait juste qu’on puisse se contacter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jill Valentine

avatar

Messages : 90

[INFO BOX]
langue(s): Anglais [US]
inventaire:
spécialisation: Aucune

MessageSujet: Re: Vers la gare de triage et l'au-delà ! [Jill Valentine]   Jeu 5 Oct - 20:51



Vers la gare de Triage et Au delà !  







Moi aussi j'ai soif, d'avoir autant courut. Pas vraiment non, les gens dont j'étais la plus proche ici sont principalement mes collègues et pour autant que je sache, les survivants du manoir ont déjà quitter la ville, je ne vais ici que depuis un an, et travaillais trop pour vraiment me lier avec qui que se soit. Mais merci, Répondit elle en suivant Clarke dans l'épicerie, son pistolet mitrailleur bien en main.

Elle observait les étals, bien entendus la boutique avait déjà été pillée, ça ne la surprenait même pas. Les gens avaient aussitôt décider de faire des resserves quand ça avait commencer, et quand la loi martiale avait été déclarée, ça avait provoquer des émeutes permettant la propagation du virus T encore plus facilement. ça avait vraiment été horrible, Jill avait voulus aider, mais ça n'aurai servit à rien.

Elle fouilla dans se qui restait, cherchant à faire le moins de bruit possible, ayant en tête de trouver des bouteilles d'eau ou de jus de fruits, voir des barres de céréales ou vitaminées. Des choses faciles à transporter et qui leur donnerai de l’énergie en somme, et elle en aurai besoin. Jill tapa distraitement dans un carton qui était à moitié caché sous un rayonnage, mais le trouvant lourd, elle le tira et l'ouvrit, elle un un petit cri de joie, le carton contenait des bouteilles de jus d'orange.

J'ai de la boisson ici. dit elle à sa compagne tout en glissant une bouteille dans son sac à dos et en ouvrit une pour boire dedans.

.
Crédit: Neko-chan in Never Utopia


- Même en Enfer, Régner est
DIGNE D'AMBITION. MIEUX VAUT RÉGNER EN ENFER QUE SERVIR AU CIEL.
PAS DE VICTOIRE SANS SOUFFRANCE, PAS DE LIBERTÉ SANS SACRIFICE.

{Alistair IRONICE | Kahina SHATA | Meredith BELERONE | Ryu KURENAÏ}
PLAY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clarke Winchester

avatar

Messages : 96

[INFO BOX]
langue(s): Anglais [US]
inventaire:
spécialisation: Combat à Mains nues et armes à feu

MessageSujet: Re: Vers la gare de triage et l'au-delà ! [Jill Valentine]   Mar 10 Oct - 9:42

Tu m’étonnes on avait quand même déjà fait un sacré bout de chemin depuis qu’on s’était rencontré donc une petite pause boisson repas ne serait pas de trop et pourrait nous aider à nous préparer pour la suite. Et puis ça nous aiderait également à reprendre des forces ce qui ne serait pas superflu je pense.

Tu es donc restée seule ici ? Vu ce qu’il s’y passe de l’aide n’aurait pas été de refus. Même si je suis pas trop inutile pour le moment mes informations sur la crise dira-t-on est assez limité. Enfin c’est déjà bien que toi tu sois là, une personne informée un tant soit peu des choses pourra sûrement aider à endiguer ne serait-ce qu’un peu le phénomène, même si j’ai peur que ça ait déjà pris trop d’importance dis-je en soupirant.

Voilà où l’on en était à cause du gouvernement et de sa non prise de conscience face à un danger potentiel. Non c’était normal que des gens se bouffent entre eux à intervalles de plus en plus réguliers. Mais non on ferme les yeux et on espère que ça va passer. Comme une vilaine grippe sauf que c’est le genre de grippe qu’il faut traiter si on veut pas que ça empire en pneumonie ou autre chose d’aussi merdique.

Bon comme je le pensais la boutique avait pas été épargnée durant la pagaille qu’avait créé les émeutes et du coup, on allait pas forcément trouver énormément de choses. Les gens à cause de la panique avait dévastée tous les supermarchés et autres épicerie pour faire des réserves. C’était une bonne idée sauf quand ça fait des milliers de gens dehors et que des zombies s’amènent. Là les réserves laissent place à un carnage où seuls certains survivent dans le lot.

Bref, je me recentrais sur la fouille de l’épicerie allant plutôt sur la gauche tandis que Jill partait dans les rayons de droite. Vu son petit cri de joie et ses dires elle avait déjà de la boisson. En espérant que je trouverais quelques chose de mon côté aussi. Je fouillais les rangées et trouvait plusieurs cartons vides ou ayant deux trois trucs à l’intérieur, mais plus des produits hygiénique donc pas vraiment intéressant là maintenant.

Je finis par carrément ramper car certaines étagères étaient tombées et ramper était le seul moyen pour aller derrière les étagères. J’eus la surprise de trouver quelques sacs qui avaient commencés à être remplis, mais laissés là en plan. Certains n’avaient rien d’intéressant là encore, mais j’en pris un qui avait l’air plus intéressant et trouvais des trucs pas trop mal à l’intérieur.

J’ai de la bouffe de mon côté.

Je pris ce que je pouvais dans mon sac à dos, des conserves, des barres de céréales et quelques pompotes. Bon c’était loin d’être une alimentation super variée, mais c’était toujours ça. Je retournais à l’entrée de l’épicerie et attendais donc Jill voir ce qu’elle avait trouvé comme boisson tandis que je mangeais une première barre de céréales.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jill Valentine

avatar

Messages : 90

[INFO BOX]
langue(s): Anglais [US]
inventaire:
spécialisation: Aucune

MessageSujet: Re: Vers la gare de triage et l'au-delà ! [Jill Valentine]   Mer 11 Oct - 21:14



Vers la gare de Triage et Au delà !  






Jill entendit Clarke dire qu'elle avait aussi quelque chose et sourit, elle prit une gorgée de jus de fruits avec un soupire de plaisir et rejoignit sa camarade avec le carton de bouteille. Elle le posa prés du carton de Clarke, regardant ses trouvailles.

Ohhh il y a de quoi faire tout un repas, sacré butin. Jill rie doucement et prit aussi une barre de céréales qu'elle ouvrit et mangea avec appétit. Elle mourrait de faim malgré tout ce qu'elles avaient vécu depuis leur rencontre et même avant, son corps réclamait de l'énergie, d'ailleurs elle n'avait rien manger depuis le matin, donc sa faim était logique. Elle savoura sa barre, la faisant descendre avec du jus, mais elle avait encore faim, elle prit donc de la viande séchée qu'il y avait dans la boite. Elle la grignota tout en mettant la nourriture dans son sac, partageant avec Clarke selon leur propres goût.

Et pour une fois elles étaient en paix, pas de clébard, de zombies ou toutes autres bestioles mutantes qui peuplaient le zoo qu'était devenus la ville de Raccoon. Jill appréciait ce répis, même si elle savait qu'il serait de courte durée.

Pour ce qui est du destin de la ville ... je ne pense pas que la situation puisse être retournée. Il y a maintenant trop de contaminés, il va faloir quitter la ville rapidement quelque soit le plan du gouvernement, Umbrella fera en sorte de faire disparaître les preuves, et ça passera par faire disparaître toute la fille. Dit elle en soupirant, reprenant le cours de leur conversation avant qu'elles ne se séparent.

Crédit: Neko-chan in Never Utopia


- Même en Enfer, Régner est
DIGNE D'AMBITION. MIEUX VAUT RÉGNER EN ENFER QUE SERVIR AU CIEL.
PAS DE VICTOIRE SANS SOUFFRANCE, PAS DE LIBERTÉ SANS SACRIFICE.

{Alistair IRONICE | Kahina SHATA | Meredith BELERONE | Ryu KURENAÏ}
PLAY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clarke Winchester

avatar

Messages : 96

[INFO BOX]
langue(s): Anglais [US]
inventaire:
spécialisation: Combat à Mains nues et armes à feu

MessageSujet: Re: Vers la gare de triage et l'au-delà ! [Jill Valentine]   Mer 25 Oct - 10:07

J’avais pas résister à prendre une barre de céréales au chocolat tandis que je rejoignais Jill avec le sac plein de victuailles. Je ne savais pas pourquoi on l’avait abandonné là en plan, mais je n’allais pas m’en plaindre. Sûrement que la personne qui l’avait laissé avait du partir en vitesse pour une raison de survie. Dans tous les cas, ça nous arrangeait toutes deux dans le sens où on pourrait profiter tranquillement de quelques trucs à bouffer et boire histoire de pa finir morte de faim ou déshydrater. Car c’est bien de courir et tuer des zombies, mais si on se régénère pas un peu en mangeant ou buvant on finira par nous aussi se transformer en zombie, parce qu’on aura été trop fatigués pour leur échapper.

Oui entre ce que j’ai ramené et ce que t’as trouvé on va pouvoir faire quelques réserves en cas de coup dur ou problèmes compliqués. On va trier voir ce qu’on prend car y en a quand même trop pour tout porter dans nos sacs et faut pas qu’on soit trop lourdes pour pas s’épuiser pour rien.

Je souris tandis que je pris moi aussi de la viande séchée tout en prenant une bouteille de jus d’orange histoire de me déshydrater un peu. Cela faisait vraiment du bien de se retaper un peu quand on avait pas vraiment mangé ni bu depuis le matin. Pour le moment on était au calme donc fallait qu’on en profite. Quand on reprendrait la route jusqu’à la gare de triage ce ne serait plus le cas, car on sera constamment sur nos gardes à cause de tout ce qui pourra nous tomber sur la gueule. Donc on respire un coup on se repose deux minutes et on pourra retourner au turbin.

J’écoutais Jill sur ce qu’elle pensait qu’il allait se passer par la suite et je devais bien admettre qu’elle n’avait pas tord. Umbrella avait sûrement prévu de cacher les traces de son erreur donc soit on arrivait à les arrêter ce qui était coton ne sachant pas vraiment où ils se trouvaient et combien ils étaient, soit on quitte la ville en sauvant le plus de monde possible sur le chemin. Dans tous les cas on avait pas un grand choix d’action. La survie était prioritaire sur le reste et on réfléchirait ensuite au calme comment on peut résoudre le problème Umbrella.

Okay donc je vais faire comme je pensais je t’aide à aller jusqu’à la gare de triage indemne et après je reviens et je prends ma soeur pour sortir de ce merdier sans nom.

Je remplissais mon sac avec de la nourriture et de la boisson puis je regardais Jill, prête à partir.

Bon j’espère que tu t’es bien reposée, car on est reparti pour un moment je pense.

Je lui souris et quittait le magasin fusil d’assaut au poing. Pour le moment toujours rien à l’horizon, mais on était pas à l’abri de se taper une merde vu notre chance.

Bon ben rien à signa…

Je n’eus pas le temps de finir qu’un truc s’enroula autour de ma jambe et me fit tomber à la renverse commençant déjà à m’attirer à lui.

Putain c’est quoi encore ce machin ? Jill ! De l’aide !

En effet, ce qui venait de me choper c’est une langue visqueuse d’un zombie somme toute humanoïde. Je n’en avais pas encore vu des comme ça, mais ils m'inspirent pas confiance du tout.

Comment on tue ces conneries ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jill Valentine

avatar

Messages : 90

[INFO BOX]
langue(s): Anglais [US]
inventaire:
spécialisation: Aucune

MessageSujet: Re: Vers la gare de triage et l'au-delà ! [Jill Valentine]   Jeu 26 Oct - 20:40



Vers la gare de Triage et Au delà !  






Elle sourit à Clarke, contente qu'elle ne dévie pas de ses plans, même si il valait mieux pour elle qu'elle parte de suite à la recherche de sa sœur.  Elle finit de manger sa viande séchée et prit une nouvelle gorgée de jus. Puis elle chargea son sac sur son dos, elle allait dire qu'elle était prête quand un tentacule rouge caoutchouteux s'enroula autour de la jambe de Clarke pour la faire tomber et la tirer.

Les yeux de Jill remontèrent le tentacule pour en trouver l'origine et son visage montra son dégoût et son effroi. L'une des créatures les plus répugnantes qu'elle avait jamais vu, lui faisait face. Le corps écorché et tout en muscle, le cerveau qui semblait avoir fait exploser son crâne, et le tentacule qui était en fait sa langue, et pour couronner le tout de longues griffes suffisamment tranchante pour transperser le plafond et s'y accrocher.

Quelle horreur.

Jill prit son pistolet mitrailleur et activant le mode rafale, elle déchiqueta la langue de la chose d'une salve de balles, pointant ensuite l'arme sur la créature pour vider le reste de son chargeur dessus, ne mégotant pas sur les balles, son unique objectif était d'éliminer cette chose, qu'elle ne puisse plus s'attaquer à elles.

Creve Saloperie !!!

Grondant de rage et d’écœurement, elle arrêta de presser la détente de son arme qu'en entendant le cliquetis indiquant qu'elle était vide.

Crédit: Neko-chan in Never Utopia


- Même en Enfer, Régner est
DIGNE D'AMBITION. MIEUX VAUT RÉGNER EN ENFER QUE SERVIR AU CIEL.
PAS DE VICTOIRE SANS SOUFFRANCE, PAS DE LIBERTÉ SANS SACRIFICE.

{Alistair IRONICE | Kahina SHATA | Meredith BELERONE | Ryu KURENAÏ}
PLAY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clarke Winchester

avatar

Messages : 96

[INFO BOX]
langue(s): Anglais [US]
inventaire:
spécialisation: Combat à Mains nues et armes à feu

MessageSujet: Re: Vers la gare de triage et l'au-delà ! [Jill Valentine]   Dim 29 Oct - 12:42

J’aurais menti si j’avais dit que je ne voulais pas retrouver ma sœur directement, mais je ne me sentais pas de laisser Jill aller seule jusqu’à la gare de triage. C’était quand même 10km durant lesquels elle serait exposé et seule. Certes, elle n’était pas impotente et savait se débrouiller, elle l’avait montré à plusieurs reprises, mais je pense qu’on ne serait pas trop de deux pour faire ce chemin. Aela pourrait attendre, après tout, elle devait encore être avec l’équipe avec laquelle on était venue, et puis c’était la meilleure quand il s’agissait de survie. Donc Oui je m’inquiétais pour elle, car on était jamais séparé aussi longtemps, mais je savais qu’on se retrouverait vite et qu’elle n’aurait rien.

Sortant de mes pensées je préparais vite un sac et sortais faisant un tour d’horizon m’apprêtant à dire qu’on pouvait y aller tranquille sauf, qu’une langue sortie d’on ne sait où vint s’enrouler autour de ma jambe. Je finis par m’étaler au sol, surprise, car la langue de ce machin avait une sacrée force mine de rien. Mais ce qui était le plus surprenant c’était la laideur de la créature à qui appartenait cette langue. On en avait pas encore vu des comme ça, mais franchement elle était laide. Vraiment très laide.

Moi qui pensais que les zombies et les chiens zombies étaient dégueulasse ben là c’était un euphémisme pour cette chose. Chaire apparente, des yeux on ne sait trop où, une langue trop longue et des griffes qui donnent pas vraiment envie de se faire écorcher.

Certes, mais là y a plus urgent Jill ! comment on se débarrasse de cette saloperie ?!

Au départ complètement fixée sur la créature, Jill finit par se réveiller et être d’une efficacité presque effrayante. Elle ne chercha même pas à savoir et pistolet mitraillette au poing elle tira sur la langue de la créature. La langue partit vite en vrille ce qui me fit me reculer rapidement pour me redresser. Jill, quant à elle, continuait de mitrailler la bête de balles jusqu’à ce qu’elle rende l’âme. Vu comment s’était étalée la bête elle était bel et bien morte. Jill continuait cependant de tirer et dû arrêter quand son arme fut vide. Je me rapprochais d’elle et lui mis doucement la main sur l’épaule l’autre sur son arme pour la baisser.

Hey c’est fini Jill, tu m’a sauvée et elle est morte la bestiole peu importe ce que c’est. Respire et calme toi tout va bien maintenant.

Je lui souriais doucement, pour qu’elle revienne dans notre monde. Je m’approchais de la créature et l’examinait.

Tu l’as pas loupée. Bon j’espère surtout que ça ne se trimballe pas en meute ces machins parce que sinon on est mal barrée. Dans tous les cas, je crois qu’il vaut mieux qu’on se casse vite de là au cas où que d’autres créatures du même genre s’amènent parce qu’ils n’ont pas de nouvelles de leurs copains.

Je partis donc en direction de la route de la gare de triage. C’était plus le moment de traîner par ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jill Valentine

avatar

Messages : 90

[INFO BOX]
langue(s): Anglais [US]
inventaire:
spécialisation: Aucune

MessageSujet: Re: Vers la gare de triage et l'au-delà ! [Jill Valentine]   Mer 1 Nov - 21:01



Vers la gare de Triage et Au delà !  






Jill se calma, la chose était belle est bien morte et Clarke sauvée, elle prit une longue inspiration retrouvant lentement son calme, et changea aussi son chargeur.

Désolée. Le fait de me retrouver encore nez à nez avec l'une des abominations crée par Umbrella, j'ai perdu pied.

Elle observa aussi la chose, elle puait comme un charnier à ciel ouvert, son corps écorché laissai voir ses muscles puissants, ce qui restait de sa tête était en bouillit, elle ne l'avait pas raté. Elle se détourna et récupéra aussi son sac et le mit sur son dos.

J’espère pas non plus, et n'ai pas envie de voir si il y en a d'autres oui.

Elle suivit la membre du Swat, retournant dans la rue avec leur butin et s'éloignant rapidement de la supérette, observant les immeubles autours d'elles et restant au milieu de la rue pour limité les angles ou elles pouvaient être attrapée ou attaquées pas surprise.

Jill gardait son arme pointée sur la moindre ruelle, s'attendant à voir une créature ou un zombie en sortir. Mais elle ne s'attardait pas, elle n'en n'avait pas le temps, plus vite elle irai dans le labo et plus vite elle quitterai cette ville en perdition. Elle espérait juste que Clarke aurai le temps de retrouver sa sœur et que ses autres connaissances soit déjà partis de ce coupe-gorge qu'était devenu Raccoon.

Et bien sur comme on est jamais tranquille dans cette ville, un plainte affamée ce fit entendre d'un coin de rue, un groupe de zombie s'avançant devant elles de leur démarche instable, les bras tendus en avant.

Bordel...


Crédit: Neko-chan in Never Utopia


- Même en Enfer, Régner est
DIGNE D'AMBITION. MIEUX VAUT RÉGNER EN ENFER QUE SERVIR AU CIEL.
PAS DE VICTOIRE SANS SOUFFRANCE, PAS DE LIBERTÉ SANS SACRIFICE.

{Alistair IRONICE | Kahina SHATA | Meredith BELERONE | Ryu KURENAÏ}
PLAY


Dernière édition par Jill Valentine le Lun 6 Nov - 19:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clarke Winchester

avatar

Messages : 96

[INFO BOX]
langue(s): Anglais [US]
inventaire:
spécialisation: Combat à Mains nues et armes à feu

MessageSujet: Re: Vers la gare de triage et l'au-delà ! [Jill Valentine]   Ven 3 Nov - 13:42

Je souris face à Jill je comprenais très bien son comportement. Elle avait eu besoin de craquer un coup et cette bestiole avait donc pris pour son grade. Du moment que c’était elle et pas moi ça m’allait très bien.

Hey t’inquiètes pas t’as pas à t’excuser on peut pas dire qu’on s’y attendais à celle-là. Cette abomination nous a bien fait flipper donc je te comprends. Et puis t’avais besoin d’évacuer un peu la pression donc normal. On est ensemble dans cette galère donc si jamais t’as besoin de parler ou d’un câlin en toute amitié t’hésites pas, dans des moments comme ça c’est tout naturel de demander un peu de soutien dis-je en souriant.

La bestiole maintenant au sol ne ressemblait plus vraiment à rien si ce n’est un amas de chair difforme. Dans tous les cas, je n’avais pas envie de voir si elle avait des copains et on quitta rapidement les lieux avec ma camarade.

Ces trucs t’en avais déjà vu ou c’est la première fois que t’en vois ? En tout cas, c’est bien pire que tout ce qu’on a pu croiser auparavant. Et ça à l’air bien plus dangereux aussi.

Tandis que je réfléchissais à ses créatures j’avançais tout en étant en alerte maximale. J’avais honte de m’être fais surprendre aussi facilement et je devais donc éviter que cela se reproduise, car au retour Jill ne serait pas avec moi pour m’aider. Je devrais donc faire bien plus gaffe et surtout ne jamais baisser ma garde. Je devais partir du principe que j’étais loin de tout savoir sur les différents zombies parcourant la ville, car certes j’en connaissais certains pour les avoir défoncés à coup de balles ou de couteau, mais je ne savais pas tous les détails à leurs sujets, et je pense que j’avais pas rencontré tous les types possibles. Ce serait trop beau.

Ce type-là avait l’air vraiment différent des autres. Plus rapides déjà que les empotées qu’on a pu rencontrer. Mais ils avaient aussi l’air aveugle ou alors je n’avais pas vu leurs yeux. Mais si c’était bien le cas ils se repéraient soit à l’ouïe soit à l’odorat. Dans les deux cas, c’était dangereux. A moins qu’ils aient un système de vision à infrarouge greffé et donc détecte la chaleur ? Après tout, plus rien ne m’étonnerait en ce moment.

Je n’eux malheureusement pas le loisir de tergiverser plus vu qu’une troupe de zombie lambda venait vers nous. Je regardais Jill.

On tire dans le tas ? Ou bien alors on les contourne en s’enfonçant dans les bâtiments. Dans les deux cas va falloir choisir vite, car ils seront bientôt sur nous mine de rien.

C’est là que je vis sur le chemin un garage à distance de moitié entre nous et les zombies. On aurait le temps d’y être avant eux. Il y aurait peut-être de l’huile ou autre afin de faire un petit feu de joie ou bien une barrière de feu qui permettra de les ralentir pendant qu’on continuera.

Alors ? Si on veut pas gaspiller de balles, le garage là-bas pourrait peut-être être une mine d’or pour nous trouver une échappatoire t’en dis quoi on tente ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jill Valentine

avatar

Messages : 90

[INFO BOX]
langue(s): Anglais [US]
inventaire:
spécialisation: Aucune

MessageSujet: Re: Vers la gare de triage et l'au-delà ! [Jill Valentine]   Lun 6 Nov - 21:15



Vers la gare de Triage et Au delà !  






Jill secoua negativement la tête à la question de Clarke sur la créature.

Jamais vu un truc pareil avant. Visiblement ils ont concocté tout un tas de mutant dans leur labo...

Elle regarda autour d'elle quand les zombies arrivèrent. La station service semblait le meilleur choix, les batiments alentour pouvait se transformé en labyrinthe et elles finiraient bloquées dedans si elle ne trouvaient pas rapidement de sortie.

Cap sur la station, les bâtiments ne m'inspirent pas confiance, et autant éviter de gâcher des munitions.

Elle suivit Clarke vers la station se déplacement rapidement, les zombies les suivant les mains tendue, gémissant pathétiquement. Elles arrivèrent devant l'entrée de la station poussant le battant en verre et commencèrent à fouiller à l'intérieur. Jill tomba sur le rayons des bidons d'huiles moteur, elle les inspecta de prés remarquant le logo de produit inflammable sur tout les bidons, elle en prit aussitôt deux pour les amener devant la porte, elle alla en récupérer deux autres.

J'ai trouver de quoi fait un beau feu de joie dans nous faire sauter avec la station.

Les contaminés s'approchaient inexorablement, il fallait leur laisser ça, ils étaient pire que des chiens de chasse quand ils avaient repérés une proie, ils ne la lâchaient pas, malgré le fait qu'ils soient devenu aussi con que des balais, c'est pourquoi il fallait s'en débarrasser, afin d'être tranquille pour continuer leur voyage.

Crédit: Neko-chan in Never Utopia


- Même en Enfer, Régner est
DIGNE D'AMBITION. MIEUX VAUT RÉGNER EN ENFER QUE SERVIR AU CIEL.
PAS DE VICTOIRE SANS SOUFFRANCE, PAS DE LIBERTÉ SANS SACRIFICE.

{Alistair IRONICE | Kahina SHATA | Meredith BELERONE | Ryu KURENAÏ}
PLAY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clarke Winchester

avatar

Messages : 96

[INFO BOX]
langue(s): Anglais [US]
inventaire:
spécialisation: Combat à Mains nues et armes à feu

MessageSujet: Re: Vers la gare de triage et l'au-delà ! [Jill Valentine]   Jeu 9 Nov - 12:15

Le fait que Jill n’ait encore jamais vu de créatures qui nous avait attaqué tantôt ne me surpris pas plus que ça. Vu ce qu’elle avait eu comme réaction je m’attendais à cette réponse. Mais bon apparemment ces choses crevaient avec du plomb dans la cervelle donc c’était déjà bon signe si ça pouvait mourir. Sauf que ça avait l’air bien plus dangereux que les zombies lambda donc si y avait une chance qu’on en rencontre d’autres faudrait qu’on fasse davantage attention.

Je m’en doutais un peu. Tu crois que cette bestiole nous infecterait comme un zombie lambda où que la moindre égratignure avec ses griffes pourrait également nous transformer ? Parce que bon ces créatures-là ont eu droit à une manucure apparemment donc bon… dis-je en souriant pour détendre un peu l’atmosphère.

Et il était également vrai que cette question était assez logique. Et la réponse me paraissait aussi logique enfin, si une morsure pouvait transformer en zombie, j’imaginais qu’une griffure aussi non ? Après tout l’organisme rentrerait en contact avec un infecté dans tous les cas, donc tous contacts pouvaient devenir dangereux non ? Je préférais être sûre de ce genre de chose, mais si se transformer faisait la sûreté de l’information je préférerais ne jamais savoir en fait.

Tu crois que j’aurais pu être infecté si la langue de cette chose m’avait directement touché la peau ?

Rien que l’idée que cela puisse être possible me donnait des frissons. Si c’était vraiment le cas j’avais échappé de peu à la zombification et c’était vraiment un truc de malade quand on y pense…Enfin on n’eut malheureusement pas le temps de vraiment trop papoter vu qu’on était de nouveaux accueillis par une nouvelle ribambelle de zombies, les lents cette fois. Après avoir réfléchie toutes deux de notre côté on partit sur le fait d’aller jusqu’à une station essence pour voir si on ne pourrait pas les faire brûler ou au moins les empêcher de venir jusqu’à eux avec un feu de joie.

Après tout, c’était quand même mieux que de tirer dans le tas, ça économiserait des munitions si jamais on rencontre pire ce qui m’être le cas. Une fois dans la station on fouillait comme des diables n’ayant pas un temps infini et Jill m’apprit bien vite qu’elle avait ce qu’il fallait niveau feu de joie. Fallait juste trouver de quoi allumer la mèche.

Fais un espèce de rouleau assez long avec le papier pour essuyer l’essence. Fais plusieurs extrémités pour en mettre une dans chaque bidon. Cela fera comme une sorte de mèche et nous laisseras assez de temps j’espère pour nous tirer. Je vais aller chercher un truc pour allumer tout ça je reviens !

Je fouillais dans les tiroirs mais rien pas un putain de briquet à la con. Je commençais à bouillonner de l’intérieur avant d’aller voir dans la réserve et de fouiller là encore, tiroirs et tout ce qui pouvait cacher un quelconque moyen d’allumer notre feu. C’est quand je crus que j’allais revenir bredouille que je vis un truc cacher sous une bâche. Un chalumeau ! Yes ! Que faisait-il là ? Surement que c’était en cas de réparation ou autre chose dans le genre. J’avais vue en effet que la station faisait quelques réparations mineures aux voitures si besoin était donc forcément ils avaient quand même un tantinet de matériel pour faire. Bref, on n’allait pas cracher dessus et je revins avec le chalumeau toute fière de moi.

J’ai l’allumage ! Je vois que t’as finis de ton côté aussi on fait une bonne équipe tu penses pas ? dis-je en souriant.

Puis d’un commun accord, j’allumais le papier avant qu’on prenne vite la poudre d’escampette. Sauf que le feu pris bien plus vite que je ne le pensais et l’explosion ce fit bien plus vite que prévue. Décidément on a la poisse…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jill Valentine

avatar

Messages : 90

[INFO BOX]
langue(s): Anglais [US]
inventaire:
spécialisation: Aucune

MessageSujet: Re: Vers la gare de triage et l'au-delà ! [Jill Valentine]   Sam 11 Nov - 21:15



Vers la gare de Triage et Au delà !  






Jill sourie à l'humour de Clarke et réfléchissait à la question de Clarke alors qu'elle préparait les bidons, puis finalement donna son avis.

Honnêtement j'ignore si les créatures fabriquée de toutes pièces sont porteuses du virus, mais comme leur mutation viennent de lui, je le suppose. Pour ce que j'en sais, la contamination par virus se fait directement via les fluides, donc il faut que leur salive ou sang entre directement en contact avec notre sang ou autres fluides provenant des muqueuses pour qu'il y ai infection. Donc a moins que leur sang touche tes yeux, ton nez, ta bouche ou une blessure à vif ou par morsure et griffure oui, car ils doivent avoir du sang séché sur leur griffe.

Donc à moins qu'il ne perse ta peau ou lèche une blessure qui saigne, je ne pense pas qu'ils puissent te contaminer juste par un contact avec la peau.


Elle donna le résultat de sa réflexion à Clarke, elle s'était remémorer les moments ou les zombies l'avaient touchée au manoir pour s'expliquer, après tout certains l'avaient touché dans le coup ou ses bras nu, et elle n'avait pas été blessée et aujourd'hui deux mois après n'était pas contaminée. Mais elle n'avait pas l'intention de tester les griffures, et elle imaginait sans peine que les griffes ou ongles des contaminés étaient porteuses de tout un tas de germes.

Elle finis de transformer ses bidons d'huiles en cocktail Molotov et les avait disposer de manière à les balancer dans les zombies, Clarke revint finalement en brandissant triomphalement un chalumeau et elles allumèrent leur bombe incendiaires improvisée.

On est les meilleurs, il est temps de mettre le feu à la scène.

Clarke alluma les mèches et elles lancèrent les bidons d'huiles, ils tournoyèrent en l'air aspergeant joyeusement la zone de liquide enflammé qui commença à consumer les zombies, mais ils continuèrent à marcher tout en brûlant, mais elle n'avait pas remarquer en arrivant une grosse flaque d'essence provenant de l'un des pistolets des pompes qui était mal fermé et qui avait goutté pour former une longue traînée d'essence. Les flammes l'atteignirent et remontèrent jusqu'au pistolet, se ruant ensuite à l'intérieur de celui-ci pour finir dans la citerne sous les pompes, la faisant exploser.

Le souffle de l'explosion propulsa les policières dans la station, brisant toutes les vitres et les recouvrants de bout de verre. Qui était donc l'abrutit qui n'avait pas remit en place cette saloperie de pistolet, gronda intérieurement Jill. Elle se redressa péniblement, les poils rouissent, et aida Clarke à faire de même, prenant ensuite la direction de la porte arriéré pendant que l'enfer se déchaînait dehors.

On dégage !! Les autres citernes vont pas tarder à pété aussi.

Crédit: Neko-chan in Never Utopia


- Même en Enfer, Régner est
DIGNE D'AMBITION. MIEUX VAUT RÉGNER EN ENFER QUE SERVIR AU CIEL.
PAS DE VICTOIRE SANS SOUFFRANCE, PAS DE LIBERTÉ SANS SACRIFICE.

{Alistair IRONICE | Kahina SHATA | Meredith BELERONE | Ryu KURENAÏ}
PLAY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clarke Winchester

avatar

Messages : 96

[INFO BOX]
langue(s): Anglais [US]
inventaire:
spécialisation: Combat à Mains nues et armes à feu

MessageSujet: Re: Vers la gare de triage et l'au-delà ! [Jill Valentine]   Lun 13 Nov - 10:54

Tandis qu’on préparait notre piège, Jill avait réfléchis à mes questions précédemment posées et avait fini par y répondre de manière constructive et argumentée. Donc c’était par fluides que se faisait la passation de virus. Bon à savoir, ne sachant pas j’avais pensé à la banale morsure comme dans tous les films de zombies. Mais c’était plus compliqué que ça apparemment et tant mieux, y avait une chance d’en sortir donc indemne, même si on finissait blesser. Surtout que le raisonnement de Jill se tenait. Je n’allais clairement pas vérifier l’exactitude du truc, mais au cas où qu’il m’arrive un truc pas cool, que je sache à quoi m’en tenir.

J’imagine que tu parles d’expérience en disant tout ça ? Tu as déjà été blessée et tu en es ressortie sans aucune contamination ? Si c’est le cas, c’est peut-être que tu es invulnérable face au virus non ? Y a certainement des anticorps spécifiques qui rendent certaines personnes immunisées non ? Enfin je dis ça, mais j’en sais top rien, je n’ai jamais été une lumière en cours, bien pour ça que j’ai fait l’armée… dis-je en rigolant avant de partir en réserve pour chercher de quoi allumer notre petit feu joie.

Une fois revenue, je tendis ma trouvaille à Jill avec un sourire victorieux.

Comme tu dis l’équipe de choc ! On va faire un joli barbecue improvisé entre amis ~.

Sauf qu’on n’avait pas vu une fois les barils lancés sur nos ennemis, qu’un des pistolets d’essence faisait une mare prête à s’enflammer et exploser. Si bien qu’à peine après avoir effectués notre feu de joie qu’une explosion nous souffla moi et Jill et nous fit partir dans la station passant à travers les vitres en les brisant. J’étais retombée pour ma part sur un fucking bout de verre qui était arrivé avant moi à terre et il se planta dans mon bras ce qui me fit étouffer un juron de douleur tandis que mon corps arrivait au sol dans un bruit sourd.

L’explosion m’avait défoncé les tympans et je me sentais toute étourdit tandis que la douleur dans mon bras était toujours aussi présente. Génial comme si j’avais besoin de ça. Je vis Jill se relever et fut rassurée qu’elle n’ait rien avant de faire de même aidé par la jeune femme. Je fis en sorte de ne pas montrer ma blessure au bras, pour le moment y avait plus important à faire. Comme courir pour éviter l’explosion des autres citernes qui n’allait pas tarder.

Donc on courut toute deux à en perdre haleine et on fut cependant quand même encore souffler par l’explosion, mais beaucoup moins fort. Je me relevais difficilement avec un gémissement de douleur tandis que je voyais mon bras commençant à saigner abondamment. J’enlevais le bout de verre, et déchirais un bout de mon haut afin de bander la blessure et arrêter l’hémorragie.

C’est vraiment une journée de merde aujourd’hui. Tu n’aurais pas quelques connaissances en médecine ? Parce qu’honnêtement les premiers soins ses pas mon fort alors si t’as une meilleure idée pour mon bras je t’en serais reconnaissante, sinon ben je ferais avec.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jill Valentine

avatar

Messages : 90

[INFO BOX]
langue(s): Anglais [US]
inventaire:
spécialisation: Aucune

MessageSujet: Re: Vers la gare de triage et l'au-delà ! [Jill Valentine]   Ven 17 Nov - 20:49



Vers la gare de Triage et Au delà !  








Jill était songeuse, oui elle avait été couverte d'égratignures en sortant du manoir, et elle n'avait pas été contaminée, donc le virus n'était plus dans l'air ou autre à se moment, et elle avait vu ses collègues morts se relever en zombie, elle en avait donc déduit que les morsures et autres attaques directes étaient le moyen le plus logique d'être infecter. Ensuite elle s'était renseigner sur la virologie pendant tout ce temps ou elle était en planque.

Quand à l'immunité, elle ne l'avais jamais envisager, est ce que ça serai possible ? Elle l'ignorait, mais ça allait nécessité un échantillon du virus, son sang et des analyses pour le savoir. Ses réflexions furent coupées en même temps que son souffle par l'explosion, par chance, elle ne fût pas blessée, elle avait juste une coupure légère à la joue. Elle supporta Clarke alors qu'elles s'éloignaient, la station service envahie désormais par les flammes.

Elles stoppent finalement quand elles furent à bonne distance, Jill observa alors la bléssure de sa camarade et grimaça.

Aie ... c'est profond, il va falloir recoudre. Mes connaissances en médecine se limitent aux premiers soins, mais si on trouve un pharmacie on devrai pouvoir te soigner. Sinon on pourra toujours refermer ta blessure avec de la colle forte, après tout ce que colle le mieux cette saleté c'est les doigts.

Elle aida Clarke a bander sa blessure, mais le sang tintait déjà le tissu d'écarlate. Elles se mirent de nouveau en route, à la recherche d'une pharmacie ou d'un drugstore.

Crédit: Neko-chan in Never Utopia


- Même en Enfer, Régner est
DIGNE D'AMBITION. MIEUX VAUT RÉGNER EN ENFER QUE SERVIR AU CIEL.
PAS DE VICTOIRE SANS SOUFFRANCE, PAS DE LIBERTÉ SANS SACRIFICE.

{Alistair IRONICE | Kahina SHATA | Meredith BELERONE | Ryu KURENAÏ}
PLAY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clarke Winchester

avatar

Messages : 96

[INFO BOX]
langue(s): Anglais [US]
inventaire:
spécialisation: Combat à Mains nues et armes à feu

MessageSujet: Re: Vers la gare de triage et l'au-delà ! [Jill Valentine]   Lun 20 Nov - 11:44

Et merde ! Comme si j’avais besoin de ça, là maintenant. Si on avait fait un peu plus gaffe, je ne serais pas blessée à l’heure qu’il est. Bon certes le bras c’était mieux qu’une jambe car cela me permettait de continuer de courir, mais c’était loin d’être cool pour autant. Je n’allais pas pouvoir tirer comme je voulais avec cette entaille. Le fusil d’assaut risquait d’être bien trop lourd. Fais chier ! Je soupirais agacée tandis que je me relevais avec Jill pour échapper à la prochaine explosion, car il y avait encore des citernes qui avaient été épargnées pour le moment, mais plus pour longtemps.

Une fois assez loin on se stoppait et je dus faire remarquer à ma collègue que je n’étais pas forcément dans le meilleur état du monde. Je lui demandais si elle avait de quelconques capacités de soin et découvrait malheureusement que ce n’était pas le cas. Je m’en doutais quelques peu, mais ça m’énervait quand même. D’être blessée comme ça en plein milieu de nulle part sans pouvoir me faire soigner comme il le fallait n’était pas forcément un avantage sur le terrain.

Honnêtement, je n’étais pas vraiment optimiste pour la suite. Je devais encore l’amener jusqu’à la gare de triage e je devrais ensuite refaire le chemin inverse seule et blessée. C’était clairement du suicide… Comme Jill l’avait dit plus tôt il faudrait sûrement recoudre et désinfecté la plaie, vu qu’elle était tout de même large et profonde. Elle simple bandage ne servirait qu’un temps et ne stopperait pas forcément assez l’hémorragie. Shit ! Pourquoi je n’ai pas pris des cours de premiers secours bordel ?!

Plus j’y pensais et plus je craignais quelque chose qui pouvait être bien possible pour ces monstres. Ils étaient comme des animaux pour la plupart alors qu’est ce qui me disait qu’ils ne pouvaient pas nous suivre à la trace à cause de cette fichue blessure ?! Il devait certainement être amateur de sang frais pour la plupart. Je soupirais tandis que ma collègue m’aidait à finir de bander ma blessure avant qu’on reprenne la route. Mais mes pensées sombres refirent surface et je finis par m’arrêter et regarder Jill dans les yeux.

Tu crois que nos ennemis ont un odorat assez développé pour me suivre à l’odeur de mon sang frais ? Parce que si c’est le cas on a pas fini d’avoir des emmerdes. Tu devrais peut-être ma laisser là, comme ça t’aurait un train d’avance sur les zombies pendant que je les ralentirais. Je n’ai pas envie que t’y restes avec moi, t’auras plus de chances toute seule sans moi comme boulet.

J’avais envie de me gifler pour cette vulnérabilité évidente que je montrais, mais c’était plus fort que moi. J’avais peur de l’entraîner dans ma chute si jamais je n’étais pas vite soignée. Je ne voulais pas l’obliger à ralentir le rythme parce que j’étais là et blessée. A cause de moi, on cherchait maintenant une pharmacie ou une clinique alors qu’elle aurait pu continuer et se rapprocher de la gare de triage. Je repris de manière déterminée pour montrer que de mon côté la décision était prise.

Tu dois continuer, je vais essayer de trouver seule ce qu’il me faut pour ma blessure. Je ne peux pas te ralentir plus longtemps. Tu seras plus efficace sans moi et tu le sais. Je t’accompagnais au début pour t’aider, mais dans mon état, je serais beaucoup moins efficace. Tu dois partir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jill Valentine

avatar

Messages : 90

[INFO BOX]
langue(s): Anglais [US]
inventaire:
spécialisation: Aucune

MessageSujet: Re: Vers la gare de triage et l'au-delà ! [Jill Valentine]   Mar 21 Nov - 20:57



Vers la gare de Triage et Au delà !  








Pour les zombies, je ne m'en fais pas, ils n'ont plus assez de cervelle pour se servir de leur odorat, par contres les clébards et les ABO, ça risque d'être une autre paire de manche.

Jill était très inquiète pour la blessure de Clarke, et cherchait dans ses souvenirs ou il pouvait bien y avoir une pharmacie, un vétérinaire ou autre endroit pour trouver de quoi la soignée. Car à se rythme elle allait se vider de son sang bien avait qu'elles ne se fasse attaquées par une créature.

Arrête de raconter n'importe quoi, je ne vais pas abandonnée ici seule à la mort .

Evidemment qu'elle ne l'abandonnerai pas, elle n'était pas de ceux qui laisse leurs camarades derrière eux pour s'en sortir, ou qui paniquait et enfuyait avec le seul moyen de transport comme Vickers au manoir. Elles continuait donc a marcher, longeant les murs, Jill finis par remarquer une pharmacie de l'autre coté de la rue. Elle laissa Clarke à l'angle d'une ruelle et traversa.

Tu ferai mieux de rester là au cas ou il y aurai un autre de ces machins écorchés.

Elle entra dans la pharmacie qui bien sur avait déjà été pillée, mais elle trouva tout de même des bandages hémostatiques et de l'antiseptique, elle chercha plus pour trouver un kit pour recoudre les plaies mais de trouva rien, au moins avec le bandage elle pourrai le serrer pour ralentir l’hémorragie. Mais alors qu'elle sortait, elle vit qu'une horde de zombie était arrivée dans la rue, les contaminés s'étaient regrouper et erraient en ville à la recherche de chaire fraîche. Et bien sur c'est à ce moment qu'une bouteille en équilibre instable sur une étagère décida de tomber, attirant ainsi l'attention des zombies qui la repérèrent. Jill jeta le sac ou elle avait mit les bandages et l'antiseptique avec force par dessus les zombies et tira dans le tas ensuite, reculant vers l'arriére boutique.

Clarke !! Soigne toi et va retrouver ta sœur, visiblement ils ont décider de nous séparer, fait attention à toi et je t'interdis de mourir !!

Crédit: Neko-chan in Never Utopia


- Même en Enfer, Régner est
DIGNE D'AMBITION. MIEUX VAUT RÉGNER EN ENFER QUE SERVIR AU CIEL.
PAS DE VICTOIRE SANS SOUFFRANCE, PAS DE LIBERTÉ SANS SACRIFICE.

{Alistair IRONICE | Kahina SHATA | Meredith BELERONE | Ryu KURENAÏ}
PLAY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clarke Winchester

avatar

Messages : 96

[INFO BOX]
langue(s): Anglais [US]
inventaire:
spécialisation: Combat à Mains nues et armes à feu

MessageSujet: Re: Vers la gare de triage et l'au-delà ! [Jill Valentine]   Jeu 23 Nov - 14:31

Bon c’était cool que Jill essaye de me rassurer, mais elle repartit vite dans la réalité. Car même si les zombies normaux ne me renifleront pas, les autres sentiront sûrement le sang à cause de ma blessure. Génial ! Comme si la journée n’était pas assez pourrie dans le genre. En tout cas, il était clair que Jill s’en sortirait mieux sans moi pour la suite. Car si c’était pour qu’on soit sans cesse poursuivi à cause de ma blessure ça va pas être simple pour la suite, ce serait même un plus gros handicap. Donc déterminée je finissais par m’arrêter afin de lui dire le fond de ma pensée.

Je ne la connaissais que très peu, mais je pense que je pouvais nous dire amie, et y avait peu de chances qu’elle dise oui à ma demande de me laisser, mais je ne devais pas flancher. Si je devais me vider de mon sang avant de pouvoir me soigner. Je préférerais quand même qu’elle soit loin de moi pour éviter les ennuis.

Comme je le pensais, elle se ficha bien de ma diatribe et continua d’avancer moi derrière au ralenti. J’avais presque envie de partir en courant pour lui imposer ma décision. Je ne savais pas comment faire pour faire bien. Je ne prenais pas toujours les bonnes décisions, mais là c’était la bonne non ? Je voulais simplement que Jill ait les meilleures chances de s’en sortir vivante. Ce trou à zombie n’était pas forcément le meilleur endroit de rêve pour mourir.

On n’eut pas trop longtemps à marcher avant que Jill repère une pharmacie de l’autre côté de la rue. Elle me dit d’attendre et je m’exécutais regardant tout autour de moi afin de ne pas me faire surprendre une nouvelle fois par un être décharné à longue langue. Cet épisode resterait gravé dans ma mémoire un certain temps je pense. C’était juste horrible comme souvenir mais bon… Enfin j’étais tellement perdue dans mes pensées que je vis trop tard la horde de zombies me séparer de la pharmacie ou était entré Jill.

Merde ! J’avais raison je servais à rien là franchement. Le pire dans tous ça c’est quand je vis Jill sortir de la pharmacie et qu’elle lança un sac par-dessus les zombies avant de tirer dans le tas et de me hurler de partir d’ici et de me soigner. Elle me donnait ce qu’elle avait trouvé pour me soigner et faisait maintenant diversion pour que je puisse m’enfuir. Cela me réchauffait le cœur de savoir à quel point elle était prête à donner de sa personne pour une femme qui lui était inconnue il y a encore de ça quelques heures. Jill méritait vraiment d’être connue. Je souris et allait ramasser en vitesse le sac avant de le mettre dans mon dos.

Merci Jill ! T’inquiètes ce n’est pas des bouts de viandes ambulants qui auront ma peau. Toi aussi ne meurs pas sinon je viendrais jusqu’au paradis te botter le cul fillette ! dis-je en rigolant avant de partir à toute hâte dans la direction opposée aux zombies.

Je ne mis pas longtemps à partir dans les ruelles pour semer les quelques zombies qui était parti à ma poursuite étant plus lent que moi. J’étais certes fatigué et perdait du sang, mais hors de question que je gâche la chance que Jill m’avait donné. Je ne pouvais décemment pas mourir. J’étais en sueur, je perdais du sang et j’étais fatiguée. Certes ce n’était pas la grande forme alors c’était un peu normal à un moment où un autre que ça parte en live.

A un croisement, je pris rapidement à droite et bousculait un corps, en espérant que ce ne serait pas un zombie vu qu’en plus sous le choc je perdis connaissance. Mais le corps était chaud, donc avec un peu de chance c’était pas un zombie ? Bonjour la solide Clarke, membre du SWAT, en tout cas. Si ma sœur me voyait je me ferais charrier pendant des années…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vers la gare de triage et l'au-delà ! [Jill Valentine]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vers la gare de triage et l'au-delà ! [Jill Valentine]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand haiti pourra-t-elle exporter vers RD?
» Comment arrêter l'exode vers P.A.P
» Expédition vers le Harad.
» Vidéotron offre les appels interurbains gratuits vers Haïti
» Retour vers son coeur.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Resident Evil Genesis :: Hors Jeu :: Archives Raccoon City [1998] :: Pré-Events | Inter-Events | Events-
Sauter vers: