AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum ouvert depuis le 28.12.2016. Bienvenue à Raccoon City.
Important : Merci de privilégier les personnages prédéfinis. Nous recherchons des Civils, des agents d'Umbrella Corporation et des membres des STARS.

Partagez | 
 

 Promenons-nous dans... Le parc χ Alistair

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Solveig Sørensen
Sunniva ❖ Norwegian Green Jewel

avatar

Messages : 20

[INFO BOX]
langue(s): Anglais [US], Norvégien - Et les bases d'autres langues des pays visités
inventaire:
spécialisation: Vol, CQC, pistole et arme d'Hast

MessageSujet: Promenons-nous dans... Le parc χ Alistair   Jeu 22 Juin - 16:31

Jouons Ensemble
❝ Les brebis chassent les loups ❞


16/08 – Parc – 15h53

Une petite foule d’enfants qui applaudissait et criait joyeusement les yeux émerveillaient par ce qu’ils voyaient. Une jeune femme se donnait en spectacle dans des acrobaties et démonstration de maniement d’armes, mais armés de branches d’arbres de toutes tailles. Heureusement qu’elle avait une tenue adéquat pour tout ça malgré tout, une longue jupe descendant au niveau des cheville et flottante, et un top couvrant que sa poitrine. Elle fit même quelques tours de magie avec les moyens du bord, heureusement que les enfants étaient facile à berner et il ne voyait pas la subtilité du tour ce qui rendait la chose facile. Ça devait bien faire une heure qu’elle animait la galerie pour le plus grand bonheur des parents qui pouvaient souffler un peu le temps que leur progéniture était occupée ailleurs. La dame du cirque aux cheveux vert qu’ils l’appelaient, elle n’était pas passé inaperçu dans le parc… Les enfants avaient commencés à l’approcher timidement à l’observer de loin caché derrière les arbres et à parler entre eux. Ce petit manège dura un temps avant que la norvégienne se lève et part en chasse des enfants et voilà le résultat elle faisait la baby-sitter improvisée. Elle profitait de son jour de repos comme ses autres compagnons de scène, malheureusement elle n’avait trouvé personne pour l’accompagner, ils avaient tous des projets différents. Tant pis elle se ferait une journée en solo ce n’était pas plus mal, un bon pique-nique au bord de l’eau, regarder les gens passer, flemmarder puis s’amuser avec les enfants du coin… Bientôt l’heure du gouter approchait pour les enfants et ils retournèrent voir leurs parents laissant la femme aux cheveux vert seule. Celle-ci s’étira se recoiffant un peu et se décida à se promener dans le parc un peu plus en profondeur, il devait y avoir d’autres endroits magique à découvrir…

Se faufilant entre les arbres, peu à peu les bruits des enfants et des conversations s’atténuaient, bientôt celui des oiseaux et de la nature environnante titillaient les oreilles de la norvégienne qui prenait plaisir à les écouter comme une berceuse. Ce n’était pas souvent qu’elle pouvait profiter d’autant de calme et de tranquillité. Continuant son avancée, elle s’arrêta brusquement avant de revenir sur ses pas, il semblerait que quelque chose l’attirait, un panneau avait attiré son regard. S’arrêtant devant, il y avait une partie du parc qui était interdit d’accès, le panneau prévenait du danger sans entrer dans les détails. Solveig se doutait que ça devait être en lien avec des meurtres qui avaient eu lieu dans le coin… Pour la jeune femme cela serait un jeu d’enfant de passer par-dessus le périmètre de sécurité, sa curiosité lui incitait d’y faire un tour. La tentation était grande, même s’il n’y aurait plus de traces des cadavres et tout ce qui entourait les meurtres, mais les vibrations ne seraient surement pas les mêmes que dans le reste du parc et c’est ce qui l’intéressait… Voir si ce genre de chose était réel ou pas. Plissant les yeux elle regardait au-delà du périmètre, le décor semblait s’assombrir au plus loin où elle regardait, la végétation était dense dans ce coin du parc n’aidant pas à la visibilité…

Un craquement sec d’une branche qui se brisait sous le poids de quelque chose sortit de sa rêverie la jeune femme. Les sens en alerte, elle pivota vers la source du bruit initiale qui était maintenant accompagné de voix forte et de rires. Soupirant doucement la norvégienne se désintéressa rapidement du groupe composé de jeunes hommes qui fumaient en laissant autour d’eux une odeur pas agréable pour le nez et tenait dans leurs mains des bières… Solveig sentait bien que ce n’était pas le genre de type à regarder trop longtemps ou à importuner au risque qu’ils se sentent agressés pour rien et que la situation dérape. Détournant le regard pour continuer sa contemplation l’air de rien, malheureusement pour elle, les jeunes avaient remarqués la jeune femme… S’approchant d’elle, le groupe de six jeunes gens entourèrent la femme aux cheveux verts qui ne broncha pas pour le moment. L’un des types se risqua à s’approcher un peu plus d’elle prenant la parole.

« Hey mademoiselle, ce n’est pas sympa de nous ignorer comme ça, ne reste pas seule et viens t’amuser avec nous ma jolie… » Dit-il sur un ton qui en disant long sur ses intentions.

Les autres hommes approuvaient et ricanaient entre eux. Solveig ne réagissait pas, elle ignorait pour le moment… Même si ça ne dura pas très longtemps quand le jeune homme qui l’avait accosté osa poser la main sur le derrière de la jeune femme et le caressa un peu en sifflant.

« Eh beh sacré p’tit l… » Coupé dans ses paroles par le poing de la norvégienne qui s’écrasa brutalement sur le visage du jeune homme, un craquement sec et un filet de sang suivit d’un cri et voilà la victime le nez en sang.

« Touche moi encore comme ça et c’est tes mains que je briserais. » Parla enfin la jeune femme qui avait fait une volte-face violente en toisant le jeune par terre qui se tenait le nez…

Cet acte n’était pas le bienvenu, elle venait d’énerver ses jeunes alcoolisés et défoncés qui parlaient tous en même temps, insultant la jeune femme et s’occupant de leur ami qui n’en revenait pas de ce qu’il venait de lui arriver. Solveig se doutait que ça allait dégénérer et qu’elle allait devoir sortir les griffes pour se défaire d’eux. Un des jeunes fini par vouloir se venger et s’élança le poing levé vers la jeune femme qui l’accueillit d’un coup de pied dans les bijoux de famille et d’un uppercut dans la mâchoire qui l’envoya au tapis en se tenant les partie… Le pauvre homme se roula sur le dos de droite à gauche en gémissant de douleur. Au vue de la situation autant les castagner tour à tour, sauf que les quatre autres semblaient vouloir l’attaquer en même temps… La norvégienne soupira en se disant que c’était mal parti pour elle… Peut-être était-elle sous le signe d’une bonne étoile, mais un homme seul s’aventurait pas loin d’eux, un sourire étira les lèvres de la voleuse.

« Chéri te voilà enfin ! » Cria-t-elle à l’encontre de l’inconnu qui arrivait. Elle profita de ce moment de déconcentration des jeunes pour courir vers l’arrivant s’agrippant à son bras qu’elle colla contre sa poitrine. « Il était temps que tu arrives, ils en ont après moi, j’ai eu peur… Tu peux t’occuper d’eux tu es assez fort pour ça… »

« On va vous crever ! » Cria l’un des jeunes.

Les quatre jeunes s’approchèrent d’eux avec la ferme intention de leur referait le portrait armé de bouteilles de bières vides.

©junne.



Watch us well, for even when you think you have understood you will always have at least one shot, three or seven blows ahead of you. And when you think we'll catch up, we'll be ahead but behind you. And whatever happens you will always be exactly where I want to place you. Approach, do not hesitate. Go near you well, because the closer you will be and the less you will see — .
Insaisissables
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alistair Ironice

avatar

Messages : 201

[INFO BOX]
langue(s): Anglais [US]
inventaire:
spécialisation: Sniper / collecte d'information

MessageSujet: Re: Promenons-nous dans... Le parc χ Alistair   Jeu 22 Juin - 21:35




Promenons-nous dans... Le parc

Feat. Solveig Sørensen







Alistair avait tranquillement longé la rivière circulaire pour finallement arrivé au par de Raccoon, et en fait revenir en partie sur ses pas se dit il. Enfin, comme ça il pouvait se repéré un peu plus dans la cette partie de la ville. Il avait observé le système d'ouverture du portail, et finalement l'avais trouvé totalement débile. Il était nécessaire que les douze pierres du cadrant soient là pour qu'il s'ouvre, mais si un jour un abruti décidait d'en piquer une,pour que le portail soit bloqué sans possibilité de l'ouvrir en dehors de refaire une pierre ou de le faire sauté de ses gonds. Ill se demandait d’ailleurs si s'était pas déjà arrivé vu que les gemmes ressemblaient a des pierres précieuses.

Il s'en était éloigné et maintenant profitait du calme de l'endroit. C'est alors qu'une jolie jeune femme vint l'accosté en l’appelant chérie. Elle était vêtue comme une bohémienne ou une artiste de cirque. Elle indiquait un groupe de jeunes en lui disant de les tabassé, et visiblement ceux-ci voulaient la bagarre, il en remarqua un au sol la tronche en sang et un autre tanné se tenant l'entre-jambe.

Il en restait tout de même quatre de valide et tous armé de bouteilles de bières vides, il soupira intérieurement de s'être fait embarqué la dedans avec des alcoolos, mais bon, il n'allait pas la laissé seule.

Décidément, tu es trop jolie pour que je te laisse seule deux minute ma belle. Maintenant messieurs, si vous n'avez pas envie d'aller tenir compagnie a vos camarades à l’hôpital, je suggère d'en rester là ... sinon tant pis pour vous.


Bien sur, ils n'écoutèrent pas, et Alistair se dégagea gentiment de la jeune femme, accueillant le premier assaillant d'un violent coup de pied dans le ventre, l'envoyant au sol les quatre fers en l'air le souffle coupé. Puis il cueillit le second d'une droite qui lui brisa deux dents et l'envoya roulé au sol aussi. Ceux qui restaient commencèrent a réfléchir et pour avoir l'air menaçant ils brisèrent leur bouteille sur une poubelle pour en garder le tesson, qu'Alistair leur péta dans la main d'un coup de pied avec sa lourde chaussure de marche. Les gaillards se mirent a gueulé comme des porcs en tenant leurs mains en sang. Alistair remarqua un homme en uniforme qui s'approchait rapidement, il sourpira et prit la jeune femme par la main.

Allons ailleurs, je n'ai pas vraiment envie de passer la journée au poste à faire une déposition et vous ? Lui demanda-t-il.






©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia


Alistair parle en 00ff00, pnj en 00ccff

Même en Enfer Régner est digne d'ambition. Mieux vaut régner en Enfer que servir au Ciel.

Pas de Victoire sans Souffrance.
Pas de Liberté sans Sacrifice.


Autre compte : Kahina Shata

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Promenons-nous dans... Le parc χ Alistair
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Promenons-nous dans le parc pendant que le lapin n'y ais pas... Oh wait...
» Promenons nous dans le parc ♫ [PV Warren]
» Promenons-nous dans les bois. [Emeric]
» Promenons-nous dans les bois... [Privé]
» Promenons nous dans les bois , pendant que le loup n'y est pas ~PV Yû

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Resident Evil Genesis :: Zone de RP :: Raccoon City :: Zone d'habitation :: Parc-
Sauter vers: