AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum ouvert depuis le 28.12.2016. Bienvenue à Raccoon City.
Important : Merci de privilégier les personnages prédéfinis. Nous recherchons des Civils, des agents d'Umbrella Corporation et des membres des STARS.

Partagez | 
 

 O'FARRELL jayden flynn • présentation. (100%)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jayden O'Farrell

avatar

Messages : 29

[INFO BOX]
langue(s): Anglais [US] ; Espagnol ; Français ; Allemand.
inventaire:
spécialisation: Infiltration

MessageSujet: O'FARRELL jayden flynn • présentation. (100%)    Mer 10 Mai - 23:07



JAYDEN FLYNN O'FARRELL.

feat. jason todd.

Identité

SURNOM: Jay.
NOM DE CODE: Striker.
DATE DE NAISSANCE: 02/09/1962.
LIEU DE NAISSANCE: Washington DC.
SEXE: Masculin.
ORIENTATION SEXUELLE: Hétérosexuel.
NATIONALITÉ: Américain.
APPARTENANCE: Umbrella Corporation.
RANG | MÉTIER: Capitaine de l'USS Delta Team.


PERSONNALITÉ: Qu'est ce qui se dégage en premier lieu d'une personne impartiale ? est-ce le fait d'être injuste avec les autres ? Oh, vous savez autant que moi que cela relève du faire d'être équitable. Et bien je le suis partiellement. Je commence par partir du principe que je suis neutre pour arriver à une conclusion, puisse t-elle être adhéré par tout le monde. A partir de ce moment là, l'intention détournée, mon poignard s'invite dans la chaire.

Je suis un véritable impartial avec mes "alliés", tout dépend du degrés de confiance que je leur accorde. Le terme d'intègre se marie bien à cette caractéristique de ma personnalité, faisant preuve d'une grande honnêté, ma franchise n'en est pas moins cinglante et saignante. Cela joue sur bon nombre de mes décisions.  Cependant le calme m'envahie et il est rare de me voir énervé. Je sais me tenir tranquille et cette posture fait émaner de ma personne une sérénité presque troublante. Il y a une absence totale d'agitation, une parfaite maitrise de soi.

Au final, je suis un homme assez placide, pouvant dissimuler frustration et inquiétude. Je lie mon air serein au combat, je me concentre pour mieux frapper l'adversaire. Le combat doit durer le moins longtemps et je me contente d'assener des coups vifs, puissants, et mortels, les points vitaux quoi.  Il serait mentir que je ne suis pas un tacticien, un vétéran, un stratège de guerre. Je me vois résoudre de nombreuses problématiques qui s'imposent à moi. Je suis spontané et je ne laisse personne douter de mes décisions.

Avant et pendant une bataille, un combat, l'information qui monte au cerveau est aussitôt analysée et j'agis en conséquence. Je sais tout aussi bien faire avec les moyens du bord quand je ne suis pas en possession de mon attirail. Pour ce qui est de l'art de diriger et de coordonner des actions pour atteindre un but, je suis très à l'aise avec mes soldats. Quoi qu'on puisse dire, ma vision du monde est telle que je ne cautionne plus le gouvernement. Je ne supporte plus l'hypocrisie ambiante, le destin tracé de chaque personne. L'équilibre doit être perturbé, peu importe comment, cela arrivera. J'ai foi en une ère où l'équilibre devra se réécrire.

PHYSIQUE: Plus je me regarde dans le miroir, plus je me dis que le petit garçon de Washington a changé. Les mains lourdement appuyées sur le lavabo, j'observais en détail l'homme que j'étais devenus. Autant un grand homme qu'un homme grand, le petit que j'étais serait vite perdu face à ce mètre 87 dont l'épaisseur n'était que signée par une musculature prononcée. Musculature qui était aussi la traduction de nombreuses guerres, batailles menées lourdement pour me forger. Une chaire marquée par la souffrance. De longues traces pourpres ponctuent sans logique ma peau, des cicatrices sont encore visibles.

D'elles, n'émanent aucune réelle douleur, j'ai vécu avec et je peux encore. Mais je les porte avec fierté. Un regard qui exerce un coup d'État contre la sévérité, ces pupilles montrent bien un stade qui dépasse la notion de la colère. Ces pupilles anthracites traduisent quelque chose de bien plus dangereux. Cette chose ? Un prédateur apte à réfléchir au-delà des structures qu'on lui a posé sous le nez. Des bras épais et des avants bras légèrement plus fin afin d'entremêler célérité et force avec brio. Même l'enfant du passé penserait qu'il serait malvenu de se leurrer sur mon apparence si lattant.

Un poil arrogante même si je ne cherche pas à laisser transparaitre cela. Des cheveux ébènes relativement courts, souvent en désordre. Je n'ai rien à prouver à qui que ce soit, et coiffer mes cheveux n'a aucun but, les laver sont suffisants. Me redressant, je quittais la pièce pour rejoindre ma garde robe où je retrouvais mes vêtements de civil. Il était rare que je les emplois, mais un simple t-shirt suivi d'un sweat-shirt pouvait suffire. Mais j'en faisais sûrement trop en installant ce blouson en cuir, une assurance contre le froid malgré ma corpulence.

Histoire

Jadis, ma mère m’aurait certainement vu dans un jolie costume en tant qu’avocat de grande renommée. Mais après avoir décidé de suivre la voie de mon père, c’est un tout autre costume que j’ai endossé. Ce n’est pas celui d’un soldat, c’est celui d’un guerrier aux ambitions les plus vertigineuses. Je n’ai pas pour but d’être le maître du monde, je n’ai pas pour but que le monde soit purifié de ma main mais si je peux aider à établir un nouvel ordre… Un ordre dans lequel tout est régit par le chaos, je m’y appliquerai. Mais quel chemin ais-je empreinté pour que mes propos transcendent même le quotidien dans lequel vous vous enlisez ? Je vais vous conter ce parcours. Je m’appelle Jayden Flynn O’Farrell, et voici mon histoire.



Je suis né à Washington DC en 1962, dans un contexte où les États-Unis d’Amérique se relevait d’une guerre qui a marqué l’histoire. Nous devions plus fort chaque jour au point de forger petit à petit le concept de rêve Américain. Nous avions presque tout pour nous, des tensions naissaient de différentes nations mais nous restions tout de même fort. Mon père était un vétéran de la Navy Seal, peu présent mais il l’était surtout en tant que symbole pour le garçon naïf que j’étais. L’amour maternel n’a jamais été quelque chose qui m’a manqué non plus. Mon paternel voulait en revanche que je sois sa fierté et aveuglé par l’aura qu’il faisait émaner de son être, de sa personne, j’acquiesçai. C’est ainsi que naïvement je commençais à pratiquer le judo. Mon père m’inculqua les valeurs de cet art, et puis en dehors des séances mon père profitait de chaque retour pour  perfectionner mon niveau.



Je ne disais rien, j’étais tout simplement content d’être ce que je devenais pour briller. Je ne voulais l’attention que de mes parents. C’est tout ce que je souhaitais. Rien de plus, rien de moins. Je me souvenais d’être un élève plutôt bon, guidé par les ambitions. Je me renforçais chaque jour, avoir un père aussi stricte et aimant se faisait de plus en plus rare. Mais plus le temps s’écoulait plus ce côté aimant s’estompait. Cette progression vers les abysses fit en sorte qu’il n’avait de père que le statut et plus les responsabilités. Il faisait preuve d’une grande violence lors des perfectionnements, il était toujours à deux doigts de violenter ma mère. Je crois que déjà conscient du comportement de mon père, j’avais quelque chose à prouver ce jour. Je pouvais exercer le même métier que lui, être un militaire pour en plus de ça ne pas laisser ma mentalité se faire affecter. Pour ce qui était de mon père qui faisait la guerre, qui partait en mission et qui revenait pour cracher son venin… On peut dire qu’on revient jamais réellement du front.



Alors dés que j’eus l’âge requis, j’ai décidé de m’enrôler au sein de l’armée. La séparation entre mes parents était évidente, je m’y étais préparé et je savais ma mère à l’abri des coups de mon père. Alors je pouvais ainsi me projeter dans un avenir dans lequel je n’égalerai pas mon père, mais je le surpasserai. J’avais foi dans le système, je voulais embellir d’avantage le monde, participer à sa construction. Le chemin à l’armée a été intensif, j’ai toujours tout fait pour faire partie des premiers. Continuant la pratique de différents arts martiaux avec vigueur et ardeur, je faisais preuve d’un investissement olympien. Je gagnais en force, en savoir, en intellect. Je devenais quelqu’un, je ne faisais plus partie de la masse. Je réussissais mon ascension, sous la sueur, sous les douleurs musculaires, sous le sang versé, je dépassais mon seuil de tolérance à chaque fois. Il fallait, il fallait que je me persuade que je pouvais changer le monde. J’étais confiant, j’avais confiance en moi et je voulais guider.



Les années se sont écoulées, j’ai grimpé progressivement dans la hiérarchie sans perdre de vue mon objectif. Je considérais déjà que j’avais échappé à mon père et la trentaine arrivée je guidais déjà des escouades sur le terrain. Et puis il y a eu cette mission. Un virage, un revirement, une désillusion. Je me croyais capable de déplacer des montagnes, de nager parmi les requins, d’apprivoiser les maux de ce monde. Je me suis bercé d’illusion pour arriver où j’en étais. Et aujourd’hui je me positionne tellement au-dessus de cela. Notre mission avait un statut de sauvetage sur une île près de l’Amérique Latine. Une première équipe devait libérer la population locale d’un village d’un groupuscule aux méfaits encore jamais résolus à l’époque. Mais notre première équipe a rejoint le rang des otages. Nous étions finalement motivés par la volonté de leur venir en aide. Alors nous avions décidé de mettre un plan stratégique pour mieux s’en sortir sans victime.



Aucune raison de s’inquiéter, j’étais accompagné d’autres vétérans. Nous pensions connaitre le terrain. C’était peine perdue, notre effet de surprise eut l’effet d’un pétard mouillé. Ils avaient l’avantage tactique et numérique. Nous avions chuté et à aucun moment nous aurions vendu la moindre information sur un quelconque sujet. Nous avions échoué certes mais quand mon équipe pu se libérer, je pensais qu’ils m’auraient libéré. Certainement guidé par l’instinct primaire de survie, ils s’échappèrent, tous autant qu’ils étaient. Ils m’ont abandonné à mon sort. Je pensais que j’allais mourir ici. J’étais tellement aveuglé par ma vision du monde que j’en oubliais la façon de penser des autres. S’en était pathétique, leur façon d’agir, limitée, étriquée, égoïste. Je me suis donné du mal à forger mon parcours et voilà comment cela devait se finir ? En vérité je dois une fière chandelle au courage de la population locale à s’être rebellée contre leurs ravisseurs. Me libérant au passage, je ne me suis pas fais prier pour épauler mes sauveurs en faisant couler le sang. Une nouvelle perspective de vie prenait forme dans mes actions, des balles dans le corps, gorges tranchées, des nuques brisées. Je n’ai ressenti aucun réel plaisir mais l’expression même du corps, des pulsions, j’ai fais ce dont j’avais besoin et non ce que je voulais. Et c’était tellement bon.



J’allais retourner en Amérique du Nord, j’allais revenir aux États-Unis. J’allais retrouver mes anciens compagnons d’arme, mais anciens frères, et j’allais les tuer. Durant ce trajet de retour je réalisais alors que le système n’a jamais fais quelque chose pour moi. Le système m’a conçu pour que je poursuive un idéal inatteignable… Le pays de toutes les réussites ? Le rêve Américain ? Qu’une Utopie. J’allais oeuvrer à un monde dans lequel je ne jouerai pas le rôle d’un pion mais l’une des grandes places sur l’échiquier. Je me suis considéré comme un mercenaire indépendant, j’ai agis de façon à me réarmer petit à petit. Je progressais dans une nouvelle philosophie, celle dans lequel je n’aiderai pas le monde à être ce qu’il est. Il fallait y aller petit à petit, bousculer des vies, avoir un champ lexical aussi violent que mes coups, rappeler à la réalité. Et puis vint le tableau de chasse, celui où des mois durant j’ai traqué mes anciens équipiers, ceux qui restaient en vie tout du moins… Pour les occire. Ils n’avaient aucune raison d’échapper à mon jugement. Je ne suis pas Dieu, mais j’avais ce pouvoir comme tant d’autre de couper le fil de la vie. Alors je m’y suis attelé.



La tâche exécutée je me suis dis qu’il fallait que je participe à une cause plus grande, seul je ne pouvais rien faire. Ou du moins pas assez vite. Mais j’ai dû continuer à l’étranger comme sur mon territoire. Et puis le temps décida qu’une société vienne à moi. Umbrella Corporation, vantant des mérites factices. Cette entreprise avait un pouvoir de décision gargantuesque et ils avaient besoin de ma force, de ma philosophie. Ils auraient pu en choisir un autre mais c’est sur moi que c’est tombé. Jayden Flynn O’Farrell, mes compétences ont été retenues non pas pour la stabilité mais pour un réel changement… un bouleversement. Un bouleversement qui s’opérera au sein de l’Umbrella Security Service.



Je m’appelle Jayden O’Farrell, capitalne de l’USS Delta Team, et je participe à la réécriture de ce monde.
Derrière l'écran

PSEUDONYME: Guest Corail.
ÂGE: 22 ans.
COMMENT AVEZ-VOUS CONNU CE FORUM: Forumactif.
COMMENT LE TROUVEZ-VOUS?: AWESOME.
AUTRE CHOSE ?: Chose !



Resident Evil - Genesis soutient la création; cette fiche a été codée par Orange de CSSActif





Dernière édition par Jayden O'Farrell le Mar 16 Mai - 17:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexei Mickailovich
• Crash, crash, burn, let it all burn •

avatar

Messages : 338

[INFO BOX]
langue(s): Anglais [US] | Russe
inventaire:
spécialisation: Foncer dans le tas comme un con

MessageSujet: Re: O'FARRELL jayden flynn • présentation. (100%)    Ven 12 Mai - 9:56

Huhu Re bienvenue Joshua-Jayden Cool
J'ai hâte de voir ton histoire afin que je puisse lire cette fiche Cool Bon courage pour la rédaction ! cr


Crash Crash »
Tell me would you kill to save a life? Tell me would you kill to prove you're right? Crash crash burn let it all burn.


Alexei parle en #305e4b
PNJ parle en #FF3F53
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Alistair Ironice

avatar

Messages : 208

[INFO BOX]
langue(s): Anglais [US]
inventaire:
spécialisation: Sniper / collecte d'information

MessageSujet: Re: O'FARRELL jayden flynn • présentation. (100%)    Ven 12 Mai - 20:39

Re bienvenue


Alistair parle en 00ff00, pnj en 00ccff

Même en Enfer Régner est digne d'ambition. Mieux vaut régner en Enfer que servir au Ciel.

Pas de Victoire sans Souffrance.
Pas de Liberté sans Sacrifice.


Autre compte : Kahina Shata

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jayden O'Farrell

avatar

Messages : 29

[INFO BOX]
langue(s): Anglais [US] ; Espagnol ; Français ; Allemand.
inventaire:
spécialisation: Infiltration

MessageSujet: Re: O'FARRELL jayden flynn • présentation. (100%)    Mar 16 Mai - 17:02

Merci à vous ! heart

J'ai fini ma présentation, je tenais à le préciser ! héroïque time

Merci d'avance !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jamie Scott
|| MONSTER | Licker ||

avatar

Messages : 331

[INFO BOX]
langue(s): Anglais [US] | Français
inventaire:
spécialisation: Virologie

MessageSujet: Re: O'FARRELL jayden flynn • présentation. (100%)    Mar 16 Mai - 18:26

Chalut!
Pour moi je ne constate pas de problème! Très bonne histoire ♥
Tu as donc mon avis positif :D
-bah oui faut deux avis et y en a un qui est pas encore rentré pour s'occuper du forum -tapeAlexia--


« They look like monsters to you? »
LIENS RELATIONS || RPs
DEMANDES RPs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hopelessprod.deviantart.com/
Kristen L. Matthews
« I'm sick, I'm tired
Of promises empty »

avatar

Messages : 291

[INFO BOX]
langue(s): Anglais [US]
inventaire:
spécialisation: Aucune

MessageSujet: Re: O'FARRELL jayden flynn • présentation. (100%)    Mar 16 Mai - 19:12

Rrrr Jayyyydeeeeeen cr /PAN/
Re-bienvenue ! Alors tu as donc ma seconde voix et j'ai le plaisir de t'annoncer que tu es validé Cool
Michant agent de Umbrella cr Cool


Crossfire»
I'd trade my luck to know Why he's caught in the crossfire And I'm here waking up To the sun and the sound of birds

Kristen parle en #9999ff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://residentevil-genesis.forumactif.com
Jamie Scott
|| MONSTER | Licker ||

avatar

Messages : 331

[INFO BOX]
langue(s): Anglais [US] | Français
inventaire:
spécialisation: Virologie

MessageSujet: Re: O'FARRELL jayden flynn • présentation. (100%)    Mar 16 Mai - 21:49

    Tu gagnes le Pack USS qui contient
    - Un couteau de combat
    - Une mitraillette


Amuse-toi bien ♥


« They look like monsters to you? »
LIENS RELATIONS || RPs
DEMANDES RPs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hopelessprod.deviantart.com/
Gabriel de Lioncourt

avatar

Messages : 54

[INFO BOX]
langue(s): Français, Anglais [US]
inventaire:
spécialisation: CQC

MessageSujet: Re: O'FARRELL jayden flynn • présentation. (100%)    Mer 17 Mai - 1:52

Félicitations et "bienvenu" malgré que je soit arrivé après toi héhé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: O'FARRELL jayden flynn • présentation. (100%)    

Revenir en haut Aller en bas
 
O'FARRELL jayden flynn • présentation. (100%)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» présentation de demi lovato
» Modèle de présentation
» Ma présentation ! (Phyllali)
» Présentation de Logan Echolls
» Présentation de Nathaniel Mandrake[en construction]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Resident Evil Genesis :: Administration :: Identification :: Bibliothèque des validés-
Sauter vers: