AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum ouvert depuis le 28.12.2016. Bienvenue à Raccoon City.
Important : Merci de privilégier les personnages prédéfinis. Nous recherchons des Antagonistes, particulièrement. Hésitez pas à venir jouer de vilains garçons/filles ~.

Partagez | 
 

 Pré-event : Groupe 3: Camping non Paradis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Chris Redfield

avatar

Messages : 80

[INFO BOX]
langue(s): Anglais [US]
inventaire:
spécialisation: Aucune

MessageSujet: Re: Pré-event : Groupe 3: Camping non Paradis   Jeu 15 Juin - 10:30






Camping non Paradis.








Groupe 3


Aoki avait raison, nos deux autres amis mettaient du temps à revenir et il faudrait aller les retrouver si cette absence durait trop longtemps. Je disais ne pas vouloir tomber sur leur cadavre déambulant dans le camping, mais les cris et l’agitation qui semblait venir du bâtiment me donnaient l’espoir qu’ils étaient encore en vie et apte à poursuivre le combat. Nous étions cernés par tous ces zombis et il était temps de partir. Quelques civils se sont entassés à l’arrière de notre véhicule, complétement paniquer.

Chris - Ok on y va. On roule jusqu'au bâtiment et on les récupère.

Mais pourquoi croire que ce serait aussi facile ? Depuis le manoir, je devrais être habitué que rien ne se passait comme prévu. Là, je n’avais prévu qu’une horde de zombis sans cervelle, mais j’avais, honteusement, oublié d’autres menace. À travers l’obscurité, une ombre bondissait vers nous. Une masse verte aux longs bras, pourvus de griffes tranchantes et à face reptilienne s’approcha de nous. Les hunters. Affronter un zombi cela allait, mais eux… L’avantage, c’était que pour les tuer, on n’était pas obligé de tirer de suite dans la tête, mais ils étaient plus forts, plus résistant et agile et il fallait leur causer pas mal de dommage.

Mes souvenirs me revenaient. Ces choses quand elles s’approchaient étaient un peu lente, mais leurs attaques étaient quant à elles rapides et mortelles. Comment les battre maintenant ? J’étais presque à sec niveau munition, et ce ne serait pas avec mon couteau que j’arriverais à le battre. Il était clair que je n’arriverais pas à tuer tous ces monstres et que la situation était bien plus grave qu’elle ne le paraissait. Car si ces hunters étaient présents, quelques autres monstres rodaient par ici, menaçant Raccoon City ?

Il fallait agir et vite, sinon nous serions plus qu’une infâme bouillie sous les griffes de cette chose. Elle s’approchait dangereusement de nous. Ne voyant pas beaucoup de solutions, je sortais à moitié par la vite et au-dessus du toit, je visais le monstre. Plus que quelques balles, il fallait viser juste. Deux premiers tirs rapides. Ils touchèrent le monstre qui se mit à bondir vers nous. Une troisième balle sortit violemment de mon Canon et toucha en pleine mâchoire le Hunter. Ce dernier fut donc stoppé dans son élan et s’écrasa au sol. Cela ne l’arrêtera pas. Il n’est que brièvement sonné et reviendra très rapidement à la charge.

Chris - Go ! Go ! Go ! Va au bâtiment !

Il fallait mettre le plus rapidement de distance entre nous et le prédateur. J’espérais que le policier et Joshua ne mettront pas trop de temps à sortir pour nous rejoindre. Car sinon, nous serons bien mal. Rentrant dans le véhicule, je demandais s’il n’y avait pas au moins un chargeur ou une arme à feu laisser là. Mais appariement non. Damned ! C’était un véritable cauchemar. Il faudra que je retourne soit dans ma chambre d’hôtel pour récupérer des munitions, soit retourner au commissariat. Là-bas, il devrait avoir assez d’hommes et d’armes pour résister le plus longtemps possible. Mains sous le menton, j’étais en pleine réflexion, réfléchissant à un plan. J’aurais aimé que Jill ou Rébecca soient là.

Chris - Une fois tout le monde sauver, on retourne en ville et on récupère tout ce qu'on peut pour se défendre. Même si on est dépassé, il faudra quand même faire évacuer le plus de monde possible de la ville.

Ce que je disais était sans doute une évidence, mais cela m’aidait à ne pas songer que tout était perdu. Bien que la ville m’ait rit au nez et ma discréditer, je ne désirais pas la voir détruite et ses habitants mourir. Ils étaient manipulés depuis le début, ce ne sont que des victimes. Je me demandais si Umbrella n’avait qu’une once de remords avec le drame qui se dessinait, mais ils n’avaient qu’un cœur de pierre, seul l’argent et leur image comptait, sans oublier le pouvoir. Soudain, une idée me vint, ce n’était pas grand-chose, mais cela apportera un début d’aide et sans doute, nous faire gagner du temps. Car si nous ne survivions pas à cette attaque, d’autres pourront poursuivre le combat. Prenant mon téléphone, je composais un numéro. Pas vrai ! Je tombais sur la messagerie. Tampis, je laissais un message dans l’espoir qu’on l’écoutera :

Chris - Nolan ! C'est Chris ! C'est l'enfer, les zombis attaquent la zone de camping. Je ne sais pas si c'est le cas en ville, mais faut que tu prévienne tout le monde.

Je comptais appeler Jill par la suite, mais le Hunter c’était déjà remis de ses blessures est était sur nos traces.



Citation.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aoki Jun

avatar

Messages : 23

[INFO BOX]
langue(s): Anglais [US], Japonais.
inventaire:
spécialisation: Aucune

MessageSujet: Re: Pré-event : Groupe 3: Camping non Paradis   Mer 21 Juin - 15:15

Mais que c'est-il passer ici?

Joshua A. Lawrence, Leon S. Kennedy et Chris Redfield


J'étais là assise dans la voiture a attendre Joshua et Leon, sauf qu’ils n’arrivaient toujours pas, mais pourquoi? pourquoi m'étaient-ils autant de temps à arriver? je l’ignorait, mais il fallait faire quelques chose, surtout qu’une créature que je n’avais encore jamais vue avant aujourd’hui avait débarquer, mais c'était quoi ce monstre au juste? alors sur ordre de Chris j’ai démarré la voiture et j’ai rouler en direction du bâtiment. je sais pas encore combien de temps on arrive à tenir face a cette chose, mais il nous devait de tenir le plus longtemps possible. fort heureusement la chose était assomer grâce à monsieur redfield, mais pour combien de temps? la était la question.

Une fois arriver devant le bâtiment, je me suis arrêter afin que les autres puisse entrer dans le véhicule et qu’on puisse partir d’ici au plus vite. mais vue les cris qu’on entendait, il devait surement y avoir des probleme. j'espérais juste que joshua et le policier soit encore en vie et qu’il y ai quelques survivant dans le bâtiment. ce que je commencait à regretter c'était de ne pas avoir prit plus de munition, mais en même temps je ne pouvais pas deviner ce qui se passerait ici, toutes les rumeur que j’avais entendue sur les zombie ainsi que le manoir était vrai, j’aurais du aller dans cette forêt avec Kristen et pas la laisser seule, car maintenant je n’ai pas de nouvelle d’elle. j’en ai donc profité pour prendre mon téléphone portable afin de donner de mes nouvelle à Kristen.

Elle devait savoir que j'étais en vie et ce qui se passait au camping, je lui ai donc tout dit dans les plus grande ligne. Une fois le message envoyé j’ai renger mon téléphone afin de surveiller se monstre afin qu’il ne se réveille pas, du moin pas pour l’instant. alors j’ai ouvert ma bouche pour dire ses quelque mot a Chris.

“ Chris qu’est ce que c’est que ce monstre, les zombie c’est une chose. mais ce monstre là, je sais pas qui a décidé de créer une chose pareil mais il ne devait pas être tout net dans sa tête. tu sais ce que c’est? “

je commencais à me demander ce que les autre faisait surtout qu’on avait pas le temps et on devait rejoindre la ville au plus vite afin de sauver le plus de monde possible. Du moins si on arrivait à temps, car au point ou on en était on était pas près d’y arriver. mais on devait etre patient, et pas se laisser dépasser par la situation, et pour ça, il fallait prendre une grande inspiration pour ensuite souffler tout le stresse et la peur, du corps et c’est ce que j’ai fait. après ça j’allais un peu mieux, enfin c'est vite dit, vue que les autre prenait tout leur temps et que chris n’avait plus de munition ou presque et moi j’en avait presque plus. je ne sais pas comment on allait s’en sortir mais on devait trouver un moyen pour partir d’ici avec tout le monde. puis j’ai dit ses quelques mots.

“ oui tu as raison, on devra faire notre possible pour sauver le plus de monde possible en ville, je pense que mon snipe que j’ai dans mon appartement pourra nous être très utile. enfin je le pense, faut juste que je trouve un bon endroit en autre et vue sur toute la rue pour que je puisse vous aider. du moins si c’est une bonne idée bien sur. et je pense qu’au commissariat dans l’armurerie on y trouvera pas mal de munition mais pour ça il nous faut l’acces et je ne l’ai pas. “

C’est vrai que je n’avais pas l'accès à l’armurerie, je n’étais qu’une simple policière a racoon city, donc je ne pouvais pas avoir accès à tout sauf au archive. et je ne sais pas qui a les accès pour cet endroit. alors que faire? sa je l’ignore, mais pour l’instant le monstre qui était assomer commencait a se reveiller et les autres n'était toujours pas la, il faut qu’il se dépêche sinon on sera coincé ici et on aura plus de voiture pour fuire et je doutes qu’on puisse vaincre une bestiole pareil. alors soit Joshua et léon arrivait maintenant, ou alors, la voiture serait détruire, alors quelle option sera la meilleur? sa je l’ignore mais on ne pouvait surtout pas perdre cette voiture. donc la seul solution c’est que Joshua et Leon arrive maintenant.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître du Jeu
Compte Fondateur
GOD

avatar

Messages : 408

MessageSujet: Re: Pré-event : Groupe 3: Camping non Paradis   Jeu 22 Juin - 21:39


« Camping not Paradise »

Les râles des zombies se font entendre de plus en plus, parmi ces monstrueuses créatures, vous commencer à voir de petit enfants mordus, se jointant à vos assaillants.

Chris et Aoki:
Vous voyez vos amis arriver, bien mal en point et poursuivi par deux Hunter dont l'un vient de tuer une jeune femme devant vos yeux. Les cris des jeunes zombies ne font que s'intensifier, la voiture est prêt à partir, allez vous prendre le risque de les attendre?

Leon et Joshua:
Vous avez réussi à vous débarrasser du hunter et vous courrez vers la voiture espérant vous échapper du cauchemar mais alors que vous courrez, l'un des enfants se met à crier d'effroi alors que sa mère vient de se faire décapité par un hunter d'un coup sec. Les enfants zombies se mettent à sauter sur le cadavre pour en dévorer les reste. L'enfant se débat, hurle puis file vers sa mère et se fait également dévoré par les zombies... Seul reste la petite fille avec des larmes aux yeux mais silencieuse....

A savoir si vous prenez la route:

Alors que vous conduisez, vous remarquer très vite le manque d'essence. Heureusement une maison au loin semble être le refuge idéal alors que vous entendez des cris de zombie au loin. En y rentrant vous la trouver totalement vide mais idéal pour y passer la nuit en sécurité....Juste une horloge faisant un tic tac effroyable et des bruits a l'extérieur vous annonçant que vous n'êtes pas au bout de vos surprises!






Ordre de poste:
Joshua A. Lawrence, Liliana Markov, Leon S. Kennedy, Chris Redfield, Aoki Jun
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://residentevil-genesis.forumactif.com
Invité
Invité

avatar


MessageSujet: Re: Pré-event : Groupe 3: Camping non Paradis   Ven 23 Juin - 11:39

♪ « There's A Man
Ft. Groupe 3
A partir de ce soir, de cette nuit… je me doutais bien que le monde n’était pas ce qu’il était censé être. Quelque chose a perturbé l’équilibre, ce quelque chose était le chaos. Les religions pouvaient dés lors croire dans le jugement dernier, mais les justes ne s’élèveront pas au ciel. Un génocide presque divin, quelque chose d’encore plus psychologique. Je ne suis ni religieux, ni superstitieux… Quand j’ai vu cette chose pénétrer la maison, je ne me suis pas demandé d’où elle venait. Dans sa gestuelle on discernait totalement de l’hostilité comme toutes ces choses qui nous ont attaqué dehors. J’ignorais si cela allait être compliqué d’abattre ce truc, mais je ne pouvais pas rester continuellement à l’observer. Il était la définition même de la cruauté, de la mésaventure, il était tout simplement effroyable. Et le voir mort ne pouvait que me rassurer.

Et nous avions réussi alors que Léon m’eut rejoint dans ce harcèlement de coup de feu à l’égard de la bestiole. Inerte, je me hâtais de jeter mon chargeur par terre pour en recueillir un nouveau. Je me redressais alors, constatant le décès définitif de la chose, rechargeant mon arme tout en poussant un lourd soupire d’effroi et de satisfaction à la fois. Je ne rangeais plus mon arme, j’allais être à l’affût de tout ce que je pouvais. Respirant calmement, je tentais de maitriser ma respiration qui se retrouvait être irrégulière, incomplète.

C’est alors que Léon nous hâta tout aussi vivement à quitter les lieux et j’étais plutôt voir carrément d’accord avec ses propos. On devait se casser au plus vite sinon on allait y laisser notre peau. Je laissais comme il l’a suggéré les devants à Léon tandis que j’encourageais la mère et les enfants à rester derrière lui pendant que moi je fermerai la marche. Couvrir les arrières, voilà ce que nous devions faire. Le silence régnait entre ces murs, les seuls bruits perceptibles étaient ceux de dehors.

On allait devoir faire vite. Léon prenait de l’avance alors que je tentais de m’assurer qu’il n’arrive rien à la famille. Quand je sentis une pression tout autour de ma taille, comme si on venait de me saisir fermement. Dans le feu de l’action je n’ai pas eu le temps d’avoir le moindre réflexe alors que je fus projeter par une patte encore plus loin derrière. Je ne l’ai pas vu venir celui-là… encore une de ces merdes. M’écrasant sur le dos, quand je me suis redressé je compris trop vite qu’il était trop tard pour la mère. Mais mon temps de réaction comptabilisa le moment où dans un élan d’adrénaline inexpliqué je me suis jeté sur la créature.

Grimpant sur son dos pour déchainer une nouvelle fois le canon de mon arme collée contre son crâne. Il décéda sur le coup, tombant à côté du cadavre de la mère. « LÉON ! Faut qu’on se casse maintenant ! » Quand je vis que le jeune garçon y passa aussi, je remarquais que la petite fille était tétanisée devant cette violence, cet effroi. Elle devait s’en sortir, je culpabilisais déjà de ne pas avoir pu protéger l’enfant et sa mère mais il restait la fille. Léon et moi, on pouvait faire quelque chose. Je rangeais aussitôt mon arme tout en accourant vers la petite pour la saisir et la porter avec moi.

Il fallait que Léon se charge de ces petits cons de je ne sais quoi. Je gardais la fille inerte, sans doute traumatisée par les événements. « Ma voiture est pas loin, on va se casser avec viens !. » C’est alors que je me hâtais de sortir du bâtiment en prenant soin d’enfiler un chassé à la créature qui attendait à la porte. Toujours en tenant la gamine je finis par arriver à la voiture, vérifiant bien que Léon nous suivait. Ouvrant la portière, je déposais l’enfant sur la banquette arrière tout en refermant la porte.

Sortant à nouveau mon arme, j’épaulais Léon dans le massacre de ces pourritures. Tirant à nouveau, parfois les jambes, parfois la tête comme l’avait suggéré ce Redfield, nous les retenions le plus possible. « Allez montes ! » Prononçais-je en sortant les clés de ma voiture pour ensuite monter niveau conducteur. Attendant que le bleu s’amène, puis je démarrais à toute vitesse reprenant la route pour quitter cette zone.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Leon S. Kennedy
"1998... I'll never forget it... "

avatar

Messages : 25

[INFO BOX]
langue(s): Anglais [US]
inventaire:
spécialisation: Aucune

MessageSujet: Re: Pré-event : Groupe 3: Camping non Paradis   Mer 5 Juil - 10:30

Camping Non Paradis

Dialogue en #7b8cb2
--- mots
Ft. Joshua A. Lawrence,  Liliana Markov, Chris Redfield, Aoki Jun

J'avais pris les jambes à mon cou. J'avais enregistré, bien malgré moi,  les images données par ce corps - ou plutôt cette bouillie - de l'homme-créature à la langue plus longue qu'un serpent.

Je n'étais pas bien loin derrière Lawrence et je m'étais donné ce rôle de protecteur, autant à la famille qu'à mon coéquipier. Je m'étais permis d'espérer, d'encore croire que tout se passerait bien.

Sauf que la situation devait se gâter. Pas moyen d'en venir à bout des zombies qui nous avaient suivis.
À l'extérieur du bâtiment, je dû fixer mon attention sur l'un d'entre eux, écrasé sur Joshua. D'une balle dans sa tête, j'avais écarté le mort-vivant du gardien. Cela donna à ses amis le temps de bondir et dévorer la mère.

" NON ! "

Elle ne souffrit pas longtemps, puisque je m'étais arrêté près d'elle pour empêcher les zombies de creuser plus loin. J'en avais ralentis quelques-uns entre nous et le bâtiment, tentant de relever la pauvre et l'enfant. Ma mâchoire se serra en voyant les zombies arriver en masse derrière. En tentant de la relever, son souffle se saccada, crachant en éclats ses peurs et ses cris, tentant tant bien que mal d'évacuer la terrible souffrance l'envahissant à cet instant précis.

Son propre sang l'étouffait, elle était incapable de me dire de la libérer, mais j'avais bien compris le message en voyant ses yeux vitreux et larmoyants. L'enfant, quand à lui, était mort sur le coup. Sa fragilité ne lui avait pas permis de rester en vie plus que quelques minutes après l'assaut.

Je me résignais donc, le cœur en lambeaux, d'achever la femme et de continuer ma route à pas de course. La douleur me prenait si intensément que je crus me sentir lâcher. Je ne sus pas si j'étais heureux ou non de m'être rendu à la voiture.

Le souffle bien court, je me retrouvai à la banquette arrière avec Lawrence, Chris et Aoki devant tandis que nous partions loin, très loin des créatures, des corps de cette femme et enfants, de ces bâtiments maudits. Je ne souhaitais à personne de vivre, ni de subir ces atrocités. Je ne voulais pas moi-même repasser par cet étape, mais je crois que je n'avais plus le choix, à ce stade.

" Je refuse de voir d'autres gens mourir, il faut signaler l'état d'urgence et partir d'ici ! "

Mon souffle n'avait pas encore été complètement retrouvé que déjà je partais sur mes devoirs envers la justice, furieux de ne pas avoir été capable de sauver ces gens.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Redfield

avatar

Messages : 80

[INFO BOX]
langue(s): Anglais [US]
inventaire:
spécialisation: Aucune

MessageSujet: Re: Pré-event : Groupe 3: Camping non Paradis   Jeu 6 Juil - 21:41






Camping non Paradis.








Groupe 3


S’il fallait partir, c’était maintenant ou jamais. Les zombis devenaient indénombrables, toute une armée qui avaient envahi le camping et qui nous encerclaient. Et comme cela ne suffisait pas, un deuxième Hunter fit son entrée et prêta main forte à son collègue. Damned ! C’était pire qu’au Manoir ici, les monstres nous attaquaient en même temps, et nous n’avions plus rien pour nous défendre. Enfin si, il me restait mon couteau, mais cela ne suffirait pas contre une armée de mort cannibale et deux gros lézards pouvant vous décapiter d’un coup. S’ils ne se dépêchaient pour nous rejoindre, on devra les laisser ici, quelque chose dont je refusais de faire.

Fort heureusement, Joshua et son coéquipier sortirent du bâtiment détruit juste à temps. L’agent de sécurité transportait dans les bras une gamine qu’il installa sur la banquette arrière, et lui et l’agent de police s’y installèrent, là où il y avait de la place. Dès que leur porte claqua, je criais à l’intention d’Aoki à m’exploser les poumons :

Chris - Roules ! Roules !

La voiture fonça à travers ce chaos. Au passage, nous écrasions des zombis qui nous bloquaient la route, dans un bruissement écœurant. Je ne voulais même pas imaginer ces amas de chaires se faire aplatir sous les roues du véhicule, sachant qu’avant, c’étaient des civils innocents qui se sont fait tuer à cause de qui nous savons. Par contre, le sang qui s’étalait sur la vitre et les côtés dus à l’impact, donnait la nausée. Les morts ont éclaté comme des insectes. Mais fort heureusement, nous nous sommes tirés de ce cauchemar, du moins pour l’instant.

Léon - Je refuse de voir d'autres gens mourir, il faut signaler l'état d'urgence et partir d'ici !

Je ne pouvais qu’approuver ce que venait de dire le policier. Depuis l’affaire du manoir, je n’arrêtais pas de voir des gens mourir, sans arriver à faire quoi que ce soit. Malgré mes tentatives pour sauver mon équipe, et ces gens, le nombre de perte ne faisait que grossir et je me trouvais si impuissant dans cette histoire. Je repensais à tout ce que j’avais mis en œuvre, mes dénonciations, mes enquêtes, de nouveaux alliés… Pour au final finir dans une apocalypse zombie et dont tous ces efforts ne semblaient servir à grand-chose.

Chris - Je suis d'accord. Nous devons prévenir tout le monde en ville, s'il n'était pas trop tard. La Police, la Mairie, ainsi que l'armée. Hors de question de laisser la ville finir comme ici.

Nous foncions droit dans la forêt, sans trop voir où nous allions déboucher. J’étais persuadé que nous nous rapprochions de la ville, mais je en vis que des arbres à perte de vue. Soudain, la voiture s’arrêta. Je regardais Aoki inquiet et le tableau de bord, demandant ce qu’il se passait. Malheureusement, l’essence nous fit faux bon. Ce n’était pas croyable ! Il fallait que cela nous arrive maintenant ! En pleine forêt avec des monstres aux fesses ! Je manquais de frapper la voiture, me contentant de sortir, tapant du pied au sol. Regardant autour de nous, je cherchais une solution, je me sentais responsable de tout le groupe. Ayant survécu au manoir, j’avais de l’expérience dans ce genre de situation et j’avais le devoir de veiller sur ces vies. Mes yeux s’arrêtèrent sur une forme rectiligne un peu plus loin, ressemblant à un bâtiment. Me frottant le visage pour m’aider à me calmer, je donnais comme instruction :

Chris - Il y a une maison au juste là. On va aller voir pour se mettre à l'abris. Et peut-être y'a-t-il de quoi contacter la ville ou de quoi se défendre.

Je ne pris pas le temps d’écouter toutes réponses ou objections, que déjà, j’aidais à descendre les civiles et à guider tout le monde vers la maison. Elle semblait petite, mais peut-être pourrions-nous nous y cacher. En frappant à la porte, nous n’avions eus aucune réponse, alors avec mon couteau, je forçais l’entrée pour que tous, nous puissions nous y abriter. Une grande pièce vide dans le noir ayant pour seul décoration, une horloge qui faisait froid dans le dos. Je me demandais bien où nous étions et pourquoi il n’y avait pas d’autres meubles ici. Au moins, nous étions en sécurité, RAS ici.



Citation.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aoki Jun

avatar

Messages : 23

[INFO BOX]
langue(s): Anglais [US], Japonais.
inventaire:
spécialisation: Aucune

MessageSujet: Re: Pré-event : Groupe 3: Camping non Paradis   Dim 9 Juil - 15:05

Mais que c'est-il passer ici?

Joshua A. Lawrence, Leon S. Kennedy et Chris Redfield



Une fois que tout le monde était monter dans la voiture que ce soit les civil ou les deux autre flic, j’ai démarrer la voiture à pleine vitesse, en direction de la ville. On devait absolument prévenir tout le monde afin de sauver un maximum de vie. j’ai écouter tout le monde, sans vraiment répondre au début vue que je conduisais. par contre je n’aimais vraiment pas cette voiture, mais bon fallait faire avec, on n’avait pas le temps de changer. les civils qu’on avait avec nous était complètement paniquer, ce que je comprenais, car quand j’ai vue ses monstre j’avoue avoir eut peur au début, mais grâce à CHris Redfield, ma peur c'était envolé et j’ai défendue le plus de vie possible.

Même si ce n’était pas vraiment facile, vue que je ne pouvais pas sauver tout le monde, alors que j’aurais voulue tous les sauver, mais je ne le pouvais pas. je devais aussi faire attention a mes arrière. alors j’ai essayer de les rassurer du mieux que je le pouvait en leur disant que tout se passerait bien, qu’on les protégera. ils c’était légèrement calmé, mais pas a cent pour-cent. personne ne pouvait vraiment les rassurer complètement, à leur place, je pense que je réagirais exactement pareil. mais pour l’instant je ne devais pas y penser, je devait nous conduire en ville le plus vite possible.

Sauf que Chris en avait décidé autrement, il avait montré une maison en disant qu’on allait s’y abriter, d’un côté c'était pas si mal que ça, car on pourrait y trouver des munitions et comme il l'a dit, on y trouvera peut être de quoi contacter la ville. alors je me suis arrêté près de la maison, pour ensuite descendre de la voiture et partir en direction de la porte d'entrée avec tout le monde, Chris avait réussi à ouvrir la porte, mais il faisait tout noir, on n’y voyait presque rien. il y avec une horloge qui faisait quand même un peu peur au enfant. mais au moins il y avait personne, alors tout le monde y était entré sans broncher. de toute façons, on avait pas le choix de se cacher dans cette petite maison. alors je me suis retourné vers mes camarade en leur disant.

“Je ne sais pas pour vous, mais je trouve sa très bizarre de trouver une maison vide, sans meuble n’y rien, sauf une simple horloge qui ferait fuire les rats. en plus de sa on doit trouver des munition, mais je doute qu’on puisse en trouver ici. donc si quelqu’un a une idée je suis preneuse.”

je n’avais pas tort, on devrait trouver une idée au plus vite surtout niveau munition, car je ne sais pas si on tiendrait longtemps avec le peux de munition qu’il nous restait. bon je pourrais utiliser le couteau, ou même le corps à corps, mais le problème c’est que je n'étais pas douée dans tout ça, j'étais juste douée dans les arme a feu, comme le snipe par exemple. même sinon, le reste, je connaissais juste deux trois truc pas plus. alors qu’est ce que je pourrais bien faire, si je n’ai plus de munition? la je l’ignorais, mais je vais devoir trouver une solution et vite. j’ai commencé ensuite à regarder tous les civils qu’on avait sauvés, ils avaient… tous l’air si paniquer et triste, ainsi que affamer… et moi j'étais là sans savoir quoi faire, alors que fasse au zombie je pouvais faire quelque chose, mais la, je ne le pouvait pas. alors je me suis retourné et j’ai dit:

“Sinon les garçon, vous avez pas une idée de comment remonter le morale a tous ses pauvre genre? même si je doute que ça marche. sinon je vais essaye de voir dans les coin si il n’y a par quelque munition pour nous, on ne sais jamais. et quelqu’un d’entre vous pourrais trouver de quoi contacter la ville, y a surement quelque chose ici, enfin je pense, même si y'a pas grand chose dans cette maison. ça vous va comme ça? ou pas? ou peut-être que y a quelqu’un qui a une autre idée?”

après avoir dit sa, je les ai regarder, sans dire un mot, j’attendais juste une réponse de leur par. car je pense qu’on avait pas vraiment le temps de faire grand chose, j’avais un mauvais pressentiment, l’impression que quelque chose allait arriver, mais quoi? sa je l’ignorais, c’est pourquoi j’attendais une réaction de leur part, pour qu’ensuite je puis chercher quelque munition, si y en a bien sure.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître du Jeu
Compte Fondateur
GOD

avatar

Messages : 408

MessageSujet: Re: Pré-event : Groupe 3: Camping non Paradis   Dim 9 Juil - 19:01


« Camping not Paradise »



Le petit groupe se retrouve dans la petite maison dans la forêt. Le calme est pesant tandis que vous pouvez remarquer une petite trappe menant à la cave. Si vous décidez d'y aller, vous remarquer bien vite qu'il s'agissait en fait d'une cabane servant surtout pour la contrebande. De nombreuses bouteilles, de la drogue ainsi que des munitions et des armes.

Armes :

1 Fusil à pompe
2 pistolets

Les munitions sont peu nombreuse, sûrement emporter par les contrebandiers qui restaient là. On peut trouver quelques bidons d'essence pratique pour redémarrer une voiture... Des clous, des morceaux de bois, certains meubles entasser, des chaises, comme si tout le mobile avait été descendu pour laisser plus de place au dessus.

Mais une fois l'essence trouver vous entendez des râles de plus en plus nombreux et de plus en plus fort. Les zombies se dirigent vers la cabane et il ne faut pas longtemps pour que certains soient déjà entrain de frapper les murs en bois et d'autre se dirigeant vers la porte fait dans le même matériau.

Qu'allez vous faire? Tenter de résister ou tenter de fuir le plus vite possible?

La petite fille avec vous, reste silencieuse pour sa part.





Ordre de poste:
Joshua A. Lawrence,  Liliana Markov, Leon S. Kennedy, Chris Redfield, Aoki Jun
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://residentevil-genesis.forumactif.com
Invité
Invité

avatar


MessageSujet: Re: Pré-event : Groupe 3: Camping non Paradis   Mer 19 Juil - 6:34

♪ « There's A Man
Ft. Groupe 3
Il y avait de quoi remettre en question bon nombre de croyances. Comment ces choses avaient vu le jour ? Pourquoi elles n’étaient guidées que parla volonté de nous dévaster ? Nous n’avions rien à nous reprocher aux dernières nouvelles, si ? Cette mère n’a certainement jamais mérité de se faire arracher la gueule comme ça. Et je n’ai pas pu la sauver, j’ai été pris de revers, et si j’avais été un tant sois peu plus attentif, j’aurai agis. Je n’aurai pas attendu ce pic d’adrénaline pour harceler la cervelle de cette merde avec mon arme à feu. Le gamin aussi, je n’avais pas réussi… Je retrouvais ce sentiment d’impuissance que j’avais ressenti lorsque j’étais à l’armée. Ces moments où je n’avais pas trouvé la force nécessaire d’aller au bout d’une mission parce que j’avais bien trop peur pour ma propre vie. Mais là, j’avais cette force.

Je savais que j’en étais capable, le seul problème était l’origine de cette menace à laquelle je n’avais encore jamais été confrontée. Qui pouvait être préparé à cela. Ce n’est pas parce j’avais descendu de ces merdes que je me retrouvais désormais lavé de toute peur. Elle ne s’est pas estompée et il sera compliquée de l’effacer, le temps sera une médecine efficace, voir la seule. Cette fille encore en vie pouvait être la preuve que je pouvais, que nous pouvions encore sauver des vies. Et d’un coup je me souvins de ce que Kristen m’avait annoncé. Le fait même que je ne pourrais pas sauver tout le monde, c’était finalement une triste réalité avec laquelle j’allais devoir cohabité dans mon esprit. Je n’avais clairement pas le choix. Nous roulions et mon esprit éclipsa des moments du présent, sûrement encore perturbé. Je gardais la fille avec moi, tandis que ma main valide serrait furieusement la crosse de mon pistolet.

Déglutissant sèchement, leurs propositions. Je ne disais rien, j’allais suivre leur plan. Nous devions choisir l’option la plus safe, la plus adaptée à la situation. Nous aurions dû continuer sans nous arrêter, ça c’était mon hypothèse. Mais je crois que j’étais trop préoccupé par l’état moral de la petite fille. Bien trop silencieuse. Elle sera très certainement marquée à vie, et ça c’était horrible. Poussant un soupire de lassitude, l’envie de frapper brutalement un mobilier commença à s’éclore sur mon poing. Percer un mur de platre, écraser longuement la gueule de ces faces de lépreux contre le trottoir jusqu’à évacuer toute ma colère.

Au final c’est dans cette baraque qu’on s’est rendus. Je pris la main de la main pour la faire venir avec moi, mon arme jonglant sur mes angles morts pour être prêt à tirer. Tandis que ce Redfield prenait les devants. Il était sûrement le plus à même de nous guider. Une fois réfugiés dans ces lieux, la jeune femme prit la parole. Mots auxquels je répondais avec une pointe de … satisfaction. Et de chaleur. « Vraiment, j’préfère la compagnie de l’horloge plutôt que celle de ces enfoirés… » Les civils présents étaient désorientés, et j’ignorais si je pouvais faire quoi que ce soit pour eux. Intimidé par leur peur alors que j’ignorais comment contrôler ma peur. On pouvait toujours essayé cela dit, ça ne coûtait rien. Au point où nous en étions.

« J’comprend totalement votre confusion, on est totalement pareils… Mais va réellement falloir se serrer les coudes jusqu’à la fin. On doit éviter un bain de sang avec ces choses... »

Pas de réponses. J’aurai dû m’en douter de toute façon. Je libérais ma main de celle de la fille, elle était totalement absente. Je me suis assis un moment, me reposant afin de laisser Redfield, la jeune femme et Léon s’occuper de ce qu’ils pouvaient si ça les chanter. Moi et mon arme, j’avais de quoi recharger une à deux fois. Le temps s’écoula jusqu’à ce que des bruits finissent par se manifester. Me redressant brutalement, je pointais l’arme vers les différentes failles de la maison. Ces merdes étaient de retour pour nous casser les couilles. On allait devoir partir ou bien toutes les exterminer… ?

« Oh seigneur, nous avons des ennuis… FAUT BOUGER D’ICI ! »

Revenir en haut Aller en bas
Maître du Jeu
Compte Fondateur
GOD

avatar

Messages : 408

MessageSujet: Re: Pré-event : Groupe 3: Camping non Paradis   Mer 26 Juil - 22:04

Le groupe s'en est sorti de peu face à cette horde, repérée à temps par Joshua. Prenant vos jambes à vos cous, vous avez donc en tête de retourner en ville pour prévenir de ce que vous avez vu, mais sans se douter que ça se propageait lentement vers Raccoon également, tandis que vous n'avez qu'une idée en tête: protéger les civils que vous avez réussi à protéger jusqu'ici.
En soit, vous vous dirigez vers la même direction, mais avec des idées bien différentes.


» EPILOGUE DES PERSONNAGES
• Joshua avait en tête de partir prévenir Kristen, son amie. Mais aussi le plus de monde possible afin de préparer à partir. C'est que ces merdes semblaient venir de partout et avancer inexorablement sans ressentir de fatigue ou douleur. Juste la faim. Cette horrible faim de chair humaine.

• Chris avait pour idée de se rendre en ville afin d'encore une fois pousser Irons à se rendre compte de la vérité, de ce qu'il s'était passé dans ce camping. C'était comme le Manoir Spencer. Un cauchemar qui arrivait vers la belle ville de Raccoon City. Il ne le voulait pas, pas encore. Pas à plus grande échelle. Dieu pourquoi on avait pas voulu les croire dès le début!?

• Aoki fut légèrement blessée dans la cohue, ayant une très vilaine griffure sur le bras, s'étant écorchée contre un meuble cassé. Ce qui fit qu'elle avait aussi quelques échardes. Autant aller à l'hôpital pour s'en charger très vite, sachant que Leon, le nouveau du coin, s'occuperait sans doute du rapport à faire au Chef de Police.

• En effet, Leon allait s'occuper de rentrer au Commissariat le plus vite possible pour rapporter la totalité des faits à Irons. Autant qu'il pouvait s'en souvenir et encore en parler. L'air de rien, il tremblait un peu devant ces événements, s'il s'était attendu à ça dans sa vie... Il n'y aurait pas cru si on lui en avait parlé d'avance. Enfin, ce fut donc déterminé à faire éclater la vérité plutôt que la peur qu'il partit vers la ville.

DÉSOLÉS POUR L'ATTENTE DE CETTE CLOTURE. COMME L'ADMIN EN CHARGE EST PARTI DU FORUM, NOUS NOUS PERMETTONS DE FERMER CE PRÉ-EVENT POUR PASSER À LA SUITE, UN DÉDOMMAGEMENT EST PRÉVU, 5000$ CHACUN


LIENS RPs PNJs
↑↑ N'hésitez pas à venir demander en MP ↑↑
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://residentevil-genesis.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pré-event : Groupe 3: Camping non Paradis   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pré-event : Groupe 3: Camping non Paradis
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» EVENT CITIZEN ✖ Camping : groupe du montage des tentes
» [Event] Groupe Mitsu
» [EVENT] Groupe Dernier étage 1
» [EVENT] Groupe Noburo
» [EVENT] groupe Rituel - Morgan, Albin, Elisa, Aly

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Resident Evil Genesis :: Zone de RP :: Extérieur de Raccoon City-
Sauter vers: